Notre circonscription

Le député aux rendez-vous du 8 mai.

Hervé Féron a participé ce week-end à
plusieurs manifestations patriotiques
sur sa circonscription.
Il était tout d'abord à Houdemont
qui organise habituellement
cette cérémonie le 7 mai, car le 8
c'est la fameuse fête de la rhubarbe.
Ici avec le maire d'Houdemont Daniel Magron.

 
 
 
Dimanche à 10h, il participait à
la cérémonie au monument
aux morts de Villers-les-Nancy.
 
 
Dépôt de gerbes avec le Maire de Villers-les-Nancy,
les anciens combattants et Valérie Beausert-Leick
première vice-présidente du Conseil Départemental.
Il y avait aussi Pierre Bauman également
Conseiller Départemental, que l'on ne voit pas sur cette photo.
 
 
Hervé Féron, étant à Villers à la même heure,
il ne pouvait être présent à la cérémonie de Vandoeuvre.
C'est Evelyne Gareaux, suppléante du député
qui le représentait donc auprès de Stéphane Hablot
Maire de Vandoeuvre et Vice-Président du Conseil Départemental.
 
 
A 11h30, la Cérémonie avait lieu à Tomblaine,
on voit ici les élus Tomblainois et Job Durupt,
député-maire honoraire de Tomblaine.
 
 
Enfin, à 17h, le député Hervé Féron a répondu
à l'invitation du Préfet Philippe Mahé,
en participant à la commémoration patriotique
de très haute tenue au Mémorial Désilles à Nancy.

Coup de pub !

Encore un article dans la presse locale où Valérie Debord joue à l'effarouchée à propos de la venue du Train de l'UEFA à Nancy.

On se souvient d'ailleurs qu'elle n'a pas toujours dit ça en particulier lorsque Sarkozy a lancé le plan d'aide pour accueillir l'Euro 2016 qui a valu à tous les petits clubs, et les petites communes de France, de voir le FNDS (Fond National pour le Développement du Sport) complétement spolié pour aider l'UEFA.

C'est encore un coup de pub personnel, elle semble s'insurger sur la façon dont les choses sont organisées alors que cette manifestation est organisée par la ville de Nancy dont elle est adjointe au maire.

L'agenda du député.

Ce vendredi à 18h30, après une semaine chargée jours et nuits à l'Assemblée, Hervé Féron participait  l'Assemblée Générale de l'association "Clairlieu Eco défi" sur sa circonscription. Cette association de Villers-les-Nancy a été créée en 2009, son action est pertinente et rare. Elle lutte localement contre les rejets de gaz à effets de serre et contre le réchauffement climatique.

Clairlieu Eco défi gère le projet de rénovation collective des habitations du quartier Clairlieu. Formation, information, accompagnement, mutualisation des compétences et des moyens financiers sur un mode coopératif, c'est dire l'importance de ce genre d'association militante.

Hervé Féron suit et soutien cette association depuis plusieurs années, mais cette Assemblée Générale était très particulière, c'était la dernière de son sympathique président Jacques Trémon qui va prochainement quitter la région (après avoir bien sûr isolé sa maison !).

Jacques Trémon était le président depuis 7 ans, on a senti beaucoup d'émotion et d'amitié dans les applaudissements nourris qui ont conclu son dernier discours.



A gauche : Jacques Trémon.

Le Conseiller Départemental Pierre Bauman toujours fidèle était présent comme chaque année à cette Assemblée Générale, il a pris la parole pour évoquer entre autres le lien avec le travail du CAUE. Etait également présent Laurent Garcia, maire de Laxou.



Au premier rang : Pierre Bauman, Conseiller Départemental.

Samedi à 11h, le député a reçu les Fédérations d'Education Populaire de Meurthe et Moselle qui lui ont confié leurs inquiétudes en particulier en raison de la Réforme Territoriale qui a préservé une compétence partagée (Communes, Département, Région) en matière d'Education Populaire. On se souvient qu'Hervé Féron avait signé plusieurs amendements pour préserver cette compétence partagée.

Mais en éloignant les décideurs du terrain avec la nouvelle Grande Région, des inquiétudes naissent, comment véritablement partager cette Compétence en cohérence ? Quelle reconnaissance pour l'Educ Pop dans une période où plus que jamais nous avons tous besoin de ces acteurs de la formation citoyenne ? Quelle responsabilité conserve l'Etat ?
Hervé Féron a toujours été impliqué dans ce département comme au niveau national pour l'Education Populaire, il est donc très sensibilisé à ce sujet. Des actions concrètes ont été envisagées, nous ne tarderons pas à vous en informer.

Samedi était aussi le 19 mars, date anniversaire du cessez-le-feu marquant la fin de la guerre d'Algérie. 
Le député a participé à différents cérémonies patriotiques sur sa circonscription :
- à 16h30 à Heillecourt,
- à 17h15 à Jarville

Avec Jean-Claude Tisserant, dynamique président de la section de la FNACA de Heillecourt, Jarville et Laneuveville. Et puis la cérémonie du 19 mars à Tomblaine a eu lieu à 19h. Après avoir lu le message du Secrétaire d'Etat aux anciens combattants, Hervé Féron a rappelé qu'il était fier, en tant que député, de s'être battu pour que la date du 19 mars soit officiellement reconnue pour commémorer la fin de la Guerre d'Algérie. L'espèce de cabale montée contre François Hollande n'appartient qu'aux journalistes. La reconnaissance de cette date par un Président de la République était attendue depuis de nombreuses années par des milliers d'anciens combattants d'Algérie fédérés dans la FNACA. La gauche majoritaire en 2002 à l'Assemblée Nationale avait eu le courage de voter cette reconnaissance du 19 mars pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie. Mais il avait fallu attendre 10 ans, que le Sénat, passé à gauche, vote également pour le 19 mars, et c'est en décembre 2012 que la loi a été promulguée. C'est donc un acte fort et courageux que celui de François Hollande cette année.

Tomblaine avait été la première ville de Meurthe et Moselle à commémorer officiellement le 19 mars et son député-maire Job Durupt avait inauguré à l'époque l'allée du 19 mars 1962. Ceux qui ne veulent pas de cette loi prétendent que cela signifie reconnaître la défaite de la France. Quel discours dépassé ! Même si tout ne s'est pas terminé le 19 mars, c'est bien à cette date que la Paix a été déclarée ! Et quand on se retrouve aux monuments aux morts c'est d'abord pour célébrer la Paix retrouvée.

Vandoeuvre : Les élèves de l'école du Charmois accueillent le député.

> Ce lundi, Hervé Féron avait répondu à l'invitation des élèves de CM2 de l'école du Charmois de Vandoeuvre et de leur enseignante. Il était accompagné de Marie-Agnès Rouillon, adjointe au Maire de Vandoeuvre, déléguée aux écoles.

> Cette classe a travaillé sur une Proposition de Loi très intéressante dans le cadre du Parlement des Enfants. Cette Proposition montrera le grand intérêt que ces enfants ont pour le développement durable.
Pendant une heure et quart, le député a répondu aux questions parfois étonnantes, mais souvent pertinentes des enfants.
Le travail de formation à la citoyenneté de l'enseignante est remarquable. Sa classe aura la chance de pouvoir visiter l'Assemblée Nationale le 23 juin prochain.

 

 

 

Claude voulait juste changer le regard des autres.

Claude avait 18 ans, sa vie d'adolescent se résume à un combat contre la maladie, à l'hôpital, loin des jeunes de son âge, loin des préoccupations ou des plaisirs habituels des jeunes de son âge.

Sa tante avait fait des photos de lui et Claude avait souhaité en faire une exposition pour, disait-il, "changer le regard des autres". Dans cette exposition, où il est mis face à ses doutes, à ses angoisses, où il est placé face "à l'incarnation de ses cauchemars", on peut lire quelques phrases écrites par Claude :

"Diagno : médulloblast, les ennuis commencent"

"Si j'avais eu le choix, tout serait tellement différent..."

"Et m... c'est tombé sur moi !"

"On va bien finir par le trouver ce p...de remède !"

Il ironise sur sa tête sans cheveux et son visage sans barbe, face à une glace, rasoir en main : "...Pas que des inconvénients, la chimio..."

Une photo le montre de dos regardant au loin par la fenêtre dans une pièce délabrée, Claude dit: "Où sont-ils donc tous passés ?"

Puis de face regardant par la même fenêtre vers l'intérieur de la maison, il parait serein, il nous dit: "Je vous regarde comme avant, et vous ?..."

Il souffrait certainement au delà de la maladie, de la solitude, de l'isolement, du regard ou du non-regard des autres, mais il remerciait ses proches ses cousins, ses cousines, sa soeur, sa Maman, sa famille, qui l'accompagnaient, ses camarades, ses professeurs.

Claude disait "A toutes les personnes malades, je voudrais leur dire que de tous les médicaments que j'ai eu à prendre, celui qui marche le mieux, c'est l'amour et le soutien des proches".

Samedi 13 février, à la mairie de Tomblaine, nous avons fait ensemble le vernissage de cette très belle exposition photos de la tante de Claude, Fabienne Filippone. Il y avait là sa Maman, ses proches. Jusqu'à la dernière minute, nous ne savions pas si Claude serait parmi nous étant donné son état de santé. Il est arrivé en fauteuil roulant, à 18 ans. Il a même dit quelques mots en public, et lorsque nous nous sommes dit au-revoir, il a encore une fois pratiqué l'ironie.

Bien sûr, cela a été un grand moment d'émotion, mais Claude nous a plus bouleversés par le sens de sa démarche. C'était un vrai combattant, on le voit sur cette photo où il est assis au milieu des décombres et où il dit :"Après tout ça, va falloir reconstruire..."

Merci Claude pour cette leçon de courage et d'Humanité du haut de tes 18 ans, tu nous a interrogés, tu nous a bougés.

Hier lundi 22 février, 9 jours après ce vernissage, nous avons appris que Claude était décédé.

Nous n'imaginions pas que cela arriverait si vite.

A sa Maman, à sa famille, à ses proches, le Maire, le Conseil Municipal et la Ville de Tomblaine présentent, avec tristesse et émotion, leurs sincères condoléances. Grâce à Claude, jamais plus nous ne regarderons de la même façon celui qui est malade.

L'exposition "changer le regard des autres" restera installée, comme prévu, dans le hall de la Mairie de Tomblaine, jusqu'au 2 mars 2016.

Hervé Féron.

 

Visite de la Banque alimentaire de Nancy

Jeudi 11 février, Hervé Féron a visité les locaux de la Banque alimentaire de Nancy situés sur le marché de gros de Vandoeuvre. Accueilli par Geneviève PUPIL, Présidente de l’association, il a pu découvrir le nouvel entrepôt occupé par la Banque alimentaire depuis le mois de juillet 2015. Plus spacieux que le précédent, il a permis d’améliorer les conditions de travail des salariés et bénévoles et d’augmenter la capacité de stockage. Hervé Féron a participé à financer l’équipement des chambres froides en donnant à l’association 8.000 euros au titre de la réserve parlementaire en 2015, il a ainsi pu constater la grande utilité de ces installations.

Fin janvier 2016, à l’occasion de sa dissolution, l’association des Maires de l’ex-canton de Tomblaine a remis un chèque de 2608,75 euros à la Banque alimentaire de Nancy, ce qui contribuera à l’achat d’un camion frigorifique nécessaire pour le ramassage des produits périssables.

L’équipe de la Banque alimentaire, sous l’impulsion de sa Présidente à l’énergie et à la passion communicatives, a mis en place une organisation d’un professionnalisme incontestable. Aujourd’hui, la Banque alimentaire de Nancy fournit 78 associations pour environ 24.000 bénéficiaires et doit faire face à une augmentation constante du nombre de demandeurs. Ainsi en 2015, ce sont 1900 tonnes de denrées qui ont été collectées et redistribuées.

Bravo à toute l’équipe et aux bénévoles pour leur travail extraordinaire !

Agir Ensemble

Voeux d'Hervé Féron

Hervé Féron vous souhaite à tous une excellente année 2016

 

Pour une région + forte, + proche avec Jean-Pierre Masseret.

Ce matin, Hervé Féron accompagnait Jean-Pierre Masseret à Vandoeuvre, au marché de Noël de Nancy puis à l'espace Jean Jaurès à Tomblaine pour le soutenir avant le deuxième tour des élections régionales qui auront lieu ce dimanche. De nombreux militants les ont rejoint et l'accueil a partout été très chaleureux.

Visite de l'AEIM

Lundi 23 novembre, Hervé Féron a visité les installations de l’Association Adultes et Enfants Inadaptés Mentaux (AEIM) à Vandoeuvre. Accompagné du Président de l’AEIM, M. Jeanjean, le directeur général M. Horrach et leurs équipes, le député a découvert le travail remarquable que réalise l’association à l’Institut Médico-Educatif (IME) Raymond Carel. Des enfants en situation de handicap intellectuel sont accueillis et pris en charge par des équipes d’éducateurs spécialisés qui les aident à se développer par le biais d’activités spécifiques d’éveil, de motricité, de découverte de soi et de l’environnement. Une partie du site est spécialement dédiée à l’accueil d’enfants souffrant également d’un handicap physique. Le député s’est dit très impressionné par la qualité des installations et les méthodes pédagogiques développées par l’association qui lui permettent aujourd’hui de bénéficier d’une expérience considérable dans l’accompagnement des enfants handicapés mentaux et polyhandicapés.

Hervé Féron s’est ensuite rendu à la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) Lucien Gillet qui accueille des adultes en situation de handicap intellectuel. Cela a été l’occasion pour lui de découvrir un instrument un peu particulier, le Bao-Pao, utilisé pour initier les résidents à la musique. Cet instrument électronique surprenant permet de jouer un morceau de musique préprogrammé en coupant un rayon laser avec une baguette. Effet garanti !

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2021024

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL