Notre circonscription

Condoléances

Notre ami Isaac NIEGO, plus connu sous le nom de Peppone, figure historique du club de football de Jarville, a eu la douleur de perdre son épouse Marie-Louise. Les obsèques avaient lieu aujourd'hui. Nous partageons sa peine et adressons à toute sa famille nos sincères condoléances.

Cérémonies du 11 novembre 2015

Ce mercredi 11 novembre au matin, Hervé Féron a participé à la cérémonie célébrant l’armistice de la guerre 1914-1918 à Vandoeuvre. Comme chaque année, ce fut un franc succès populaire et la plus belle cérémonie du département. Les habitants de Vandoeuvre se sont déplacés en masse pour assister à ce moment d’émotion partagé en présence de Victor Mendes, maire de Ponte de Lima au Portugal qui est jumelée avec Vandoeuvre, Fouzia Chebab, conseillère régionale, qui représentait Jean-Pierre Masseret, ainsi que Sylvie Crunchant, conseillère départementale.

Au cours d’un très beau discours, le maire de Vandoeuvre Stéphane Hablot a souligné les liens d’amitiés ancestraux qui lient la France et le Portugal, en témoignent les milliers de soldats portugais morts aux côtés des Alliés au cours de la Première Guerre Mondiale. Ces liens sont toujours aussi forts aujourd’hui, et la présence côte-à-côte de Stéphane Hablot et Victor Mendes au cours de cette cérémonie était à ce titre un beau symbole.

Hervé Féron s’est ensuite rendu à Tomblaine pour un hommage républicain au cours duquel il a délivré un discours rassembleur qui se concluait ainsi :

« Il faut sans cesse tirer toutes les leçons de cette terrible guerre, pour résister à toutes les formes d’obscurantisme, tous les fanatismes religieux et les idéologies extrêmes, celles qui cherchent à exacerber les différences, à diviser les peuples, à voir des races là où il n’y a que des femmes et des hommes. Construire la Paix requière toutes les énergies, toutes les intelligences, toutes les contributions, les héros du passé peuvent nous y aider, c’est la meilleure manière de leur rendre hommage.»

Vite, généraliser le droit opposable à la retraite !

 

 

 

Aujourd’hui en France, des milliers de retraités sont confrontés à des difficultés pour toucher la pension à laquelle ils ont droit. Après une vie de travail, quand vient l’heure du repos mérité, c’est un véritable combat qui s’engage pour les néo-retraités. En effet, il faut parfois des mois, quand ce n’est pas des années, aux caisses de retraite pour reconstituer le parcours d’un allocataire et déterminer le montant de leur pension. Pendant le temps d’instruction des dossiers, la caisse de retraite ne verse rien, obligeant les retraités concernés à vivre sur leurs économies – s’ils ont la chance d’en avoir !

De plus, les personnes placées dans cette situation d’attente se retrouvent dans un vide administratif qui leur interdit l’accès à un certain nombre d’aides normalement accessibles aux personnes à faible revenu, alors même qu’elles en ont un besoin vital.

Cela crée parfois des situations révoltantes. C’est par exemple le cas d’une habitante de ma circonscription, qui est venue me voir à ma permanence parlementaire pour me faire part de ses difficultés. Cette dame est condamnée à (sur)vivre depuis plusieurs mois sans le moindre revenu, car sa caisse de retraite n’a toujours pas calculé sa pension complémentaire dont le montant sera de toute façon très faible. En attendant, le dossier qu’elle a déposé pour bénéficier de l'Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA) est bloqué ! Alors cette dame qui a travaillé toute sa vie, sans rien demander, qui ne dispose pas d’épargne ni de soutien familial, en est réduite à solliciter des aides de tous les organismes sociaux pour pouvoir manger, régler ses factures essentielles et faire face à ses dépenses de santé.

C’est un irrespect qui lui est fait, c’est indigne.

Pourtant, le gouvernement a conscience de ce problème. C’est pourquoi la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a publié un décret le 19 août 2015 créant un droit opposable à la retraite. Cette nouvelle disposition prévoit qu’en cas de délai supérieur à quatre mois pour établir le montant exact de la pension à verser, les caisses de retraite seront dans l’obligation de verser une pension basée sur une estimation de ce montant. C’est un progrès important qui doit limiter fortement les situations problématiques.

Mais si ce décret va indubitablement dans la bonne direction, s’il faut se féliciter de ce nouveau droit, il n’a pas permis de résoudre toutes les situations. En particulier, il ne s’applique qu’aux dossiers déposés après le 31 août 2015 et ne concerne pas les régimes spéciaux, laissant en dehors de son champ d’application des milliers de retraités.

Alors que le gouvernement vient de consentir un effort salutaire en faveur des retraités modestes en annulant les principales conséquences fiscales de la suppression de la demi-part fiscale des veuves votée sous la majorité précédente, il serait regrettable que le message adressé à cette occasion, le symbole fort que représente ce geste, ne soient brouillés par un manque d’ambition sur cet autre dossier. En effet, il est inconcevable que notre République fraternelle puisse placer dans une telle détresse des personnes aussi vulnérables et que nos institutions tolèrent une telle misère.

C’est pourquoi j’ai écrit à la Ministre pour lui demander de remédier à cette situation en généralisant le droit opposable à la retraite afin qu’il bénéficie à l’ensemble des retraités. J’espère que je serai entendu et qu’ensemble, nous pourrons rendre un peu plus de justice sociale aux français.

 

 

 

Le rêve de la Cali

Lundi 9 novembre, Hervé Féron a assisté à la projection du film de l’association California Dreams sur le voyage aux Etats-Unis d’un groupe de jeunes de la Cali à Jarville. Au cours d’un moment très convivial, ce court métrage a permis de suivre le groupe dans leur aventure, comprendre la genèse du projet et découvrir les impressions des jeunes.

Le projet, porté par l’association Kaleidoscope à travers la junior association « California Dreams » a nécessité quatre ans de travail de la part de Manuel Pelletier, le président de Kaleidoscope, Fabienne Travaglia, responsable du projet et accompagnatrice pendant le voyage, et bien sûr les neuf jeunes âgés de 14 à 17 ans qui ont multiplié les initiatives pour réunir les fonds nécessaires et concrétiser leur rêve un peu fou. En responsabilité dès le début du projet, les jeunes ont pris en charge tous les aspects, soutenus et encadrés par deux animateurs de Kaleidoscope. Création d’une junior association, gestion du budget, démarches administratives, demandes de subventions, organisation d’événements pour collecter des fonds, … L’énergie déployée par ces jeunes de ZUS est extraordinaire et mérite le plus grand respect. C’est la meilleure preuve que les quartiers sensibles sont loin de certains préjugés qui ont la vie dure.

Face à une telle volonté, les encourager était une évidence. C’est pourquoi j’ai sollicité la réserve parlementaire en 2013 pour les aider à concrétiser leur projet pour lequel ils ont tant fait. Le conseil départemental, la ville de Jarville et la Caisse d’Epargne ont également participé. Et lundi soir, en voyant le résultat de leur voyage et l’émotion palpable des jeunes, des familles et des amis réunis pour visionner ce film, on se dit que ça en valait vraiment la peine.

Ces jeunes ont prouvé qu’ils étaient capables, par leur détermination, de soulever des montagnes. Ce projet leur aura permis d’apprendre sur eux-mêmes, de s’ouvrir au monde, de s’affranchir des frontières, de dépasser leurs limites. Gageons que cela leur servira toute leur vie.

Sacrée Lucette !

Dans l’Est Républicain de ce matin, le journaliste Ghislain Utard remet bien les pendules à l’heure quant à la visite de François Hollande à Vandoeuvre chez Lucette. Car cela commençait à faire le buzz, la droite s’était émue d’une « mise en scène » et bien évidemment certains médias moyennement bien intentionnés s’étaient engouffrés dans cette brèche.

A un journaliste du site internet de France Télévisions, ce matin, je demandais s’il croyait au Père Noël. Comment peut-on imaginer que l’on invite un jour le Président de la République chez une dame âgée sans la prévenir, sans la préparer, voire même sans la choisir ?

Oui, bien sûr, nous connaissons très bien Lucette. Et oui, bien sûr, elle n’a pas été choisie au hasard. Le Président François Hollande, dans le cadre d’un énorme bain de foule, a rencontré des gens qui ont eu le loisir de lui dire ce qui marche bien et ce qui ne marche pas bien dans la rénovation urbaine, ils ont fait des selfies avec lui, ils l’ont interpellé, ils ont discuté avec lui, ils lui ont fait la fête. Manifestement, ce qu’il faut retenir, c’est que les vandopériens étaient contents et honorés de cette visite du Président.

Chez Lucette, il s’agissait de montrer un exemple d’un relogement réussi dans le cadre du projet de rénovation urbaine. Donc c’est un cas très précis qui avait été choisi. Cette dame est âgée, donc fragile, le nombre de personnes qui ont pu rentrer a été filtré car il ne s’agissait pas de perturber son intérieur ni d’y organiser une manif. Qui est-ce que tout cela pourrait étonner ? La preuve que les choses n’étaient pas si mises en scène que cela, c’est que quand je suis arrivé dans l’appartement, elle m’a embrassée, elle était étonnée, elle ne savait pas que je venais alors que je la connais bien (même le préfet n’a pas vraiment souhaité que je vienne dans cet appartement, c’est un comble !).

Et Lucette recevant le Président de la République, le Maire, le Député, le Président de la Communauté Urbaine (comme quoi la droite était bien présente), plusieurs Ministres, qu’y a-t-il de scandaleux à ce que quelqu’un de la mairie soit venu l’aider à préparer son café ? Il n’a jamais été recommandé à Lucette de dire ou de ne pas dire certaines choses, bien sûr qu’elle n’a pas pu lui dire tout ce qu’elle aurait voulu, mais je me souviens que Lucette a même dit à François Hollande : « Monsieur le Président, vous êtes un homme simple, on peut vous parler facilement, avec vous on peut tout dire ». Donc arrêtons cette polémique stupide. On devrait se réjouir pour Vandoeuvre et pour notre région que le Président de la République avec plusieurs Ministres soit venu passer autant de temps, ait été à l’écoute. Stéphane Hablot avait superbement organisé tout cela, dans l’intérêt de sa ville, et à part un hurluberlu qui insultait le Président avant même qu’il ne soit arrivé et qui a été exfiltré par les services de police (qu’y a-t-il de scandaleux à cela ?), il y avait des centaines de personnes de toutes origines, venues de cette zone urbaine sensible et qui ont réservé un accueil chaleureux au Président. Et Lucette était ravie.

Accueil enthousiaste du Président de la République à Vandoeuvre au coeur de la cité !

François Hollande a été reçu ce jeudi après-midi par Stéphane Hablot maire de Vandoeuvre, et il faut espérer que les médias sauront relayer réellement l'accueil enthousiaste que lui ont réservé les vandopériens dans cette Zone Urbaine Sensible. Le Président était entouré de cinq ministres Jean-Yves Le Drian, Christian Eckert, Jean-Marc Todeschini, Myriam El Khomri et Sylvia Pinel,  c'est dire tout l'intérêt qui était porté là à la Ville de Vandoeuvre !

 
Même si personne n'aura remarqué son absence, c'est quand même un grand mépris pour Vandoeuvre de la part de Valérie Debord qui après avoir critiqué ce déplacement du Président le matin même dans la presse n'a même pas daigné être présente, alors qu'elle est vice-présidente de la CUGN déléguée à la Politique de la Ville...

 

Un petit café chaleureux chez Lucette à Vandoeuvre

Le Président a pris le temps du bain de foule, serrant des mains, répondant aux demandes de selfies, s'intéressant réellement à la vie des gens. Un vrai moment de bonheur et d'espoir dans cette ville où Stéphane Hablot a déjà tant fait !

Je tiens à faire remarquer combien la sympathique Myriam El Khomri que j'ai rencontrée souvent au sujet de Vandoeuvre, s'est impliquée personnellement pour le Projet de Rénovation Urbaine à Vandoeuvre. Rencontre de jeunes sur une aire de jeux, d'une habitante retraitée dans son appartement issu du PRU, François Hollande sait tout de Vandoeuvre !


Et puis, départ en cortège vers le Conseil Départemental, où l'on peut regretter (surtout pour un public qui avait attendu longtemps, mais pas pour ça) que la parole ait été donnée à la présidente de l'association des maires 54 dont le propos lu fut exactement le même que le matin sur les ondes de France Bleu, le même (toujours lu) que vingt minutes avant dans une rencontre que nous avions eue à huis clos et là elle se répétait encore...

Heureusement, après cette intervention insipide, Mathieu Klein accueillait en un discours fort brillant et tourné vers l'avenir, le Président, il présentait avec talent la Meurthe et Moselle, ses atouts, ses attentes.


François Hollande a fait un grand discours de politique générale, très applaudi. Beaucoup de choses ont été dites, parce que beaucoup de choses ont été faites. Alors, je reviendrai sur deux points :
- grâce au travail de Christian Eckert, la réforme de la DGF va permettre de rendre plus juste et plus équilibrée le nécessaire effort demandé au commune à travers les baisses de dotations de l'Etat et cela dès 2016 !

- la suppression de la demi-part des veuves qui a été votée par la majorité de Sarkozy (merci V. Debord, J. Lamblin,...) a des incidences catastrophiques et par exemple, certaines veuves sont redevenues éligibles aux impôts locaux (ou bien les voient exploser). Et bien là aussi cela va être corrigé. Et là, j'ai la prétention de penser que j'ai un peu été écouté, puisque je suis à l'origine de la tribune qui dénonçait cela , qui a été co-signée par de nombreux députés de gauche et que la presse nationale avait relayée... Là encore, c'est Christian Eckert qui s'en occupe.
Que des bonnes nouvelles !


Et le Président François Hollande s'en est allé tardivement après un dernier bain de foule.

 

Visite du Président de la République

Le Président passera dans le cadre de la politique de la ville par Vandoeuvre. C’est un véritable événement et chacun devrait s’en réjouir.

Vous vous souvenez cependant de ces nombreux articles parus dans la presse locale pour valoriser l’action que s’attribue Valérie Debord en matière de politique de la ville. On se souvient certainement que la même presse avait écrit que Valérie Debord annonçait la visite prochaine du ministre Patrick Kanner à son invitation. Patrick Kanner m’avait dit être très étonné car il n’avait jamais été invité par Valérie Debord d’une part, et d’autre part il n’avait pas de déplacement prévu en Meurthe-et-Moselle dans les semaines ou les mois à venir. Je vous avais donné cette information sur mon site. Bien évidemment cette annonce de Valérie Debord était un mensonge mais il n’y avait pas eu de rectificatif dans la presse. Aujourd’hui, à l’occasion de la visite du Président de la République, c’est encore une fois de plus à elle que l’on donne la parole. Si véritablement Valérie Debord défendait Vandoeuvre et les vandopériens, elle se réjouirait de cette visite du Président de la République dans le cadre de la politique de la ville. Or, elle ne lui adresse à priori que des reproches. Son seul problème c’est qu’elle est hors-jeu. Le Président de la République est le bienvenu à Vandoeuvre. Et c’est très important qu’il puisse, avec le maire Stéphane Hablot, se rendre compte de la situation, des progrès constatés, mais aussi des avancées à mettre en œuvre au plus vite.

Une semaine de député entre Paris et la circonscription

Entre autres rendez-vous, réunions, interventions, voici quelques éléments de la semaine du député. Lundi 5 octobre à 18h, Hervé Féron était à Vandoeuvre pour l’ouverture de l’université populaire. Mardi, il était à l’Assemblée nationale le jour et la nuit. Mercredi à 9h au Musée des Beaux-Arts, il est intervenu lors de la cérémonie d’installation du comité local d’organisation des championnats du monde UNSS d’athlétisme qui auront lieu en 2017 à Tomblaine (avec la partie festive à Nancy, mais toute la partie sportive à Tomblaine). C’est important de le dire, car le lendemain dans l’Est Républicain, bien évidemment on présentait les championnats du monde UNSS comme devant se dérouler à Nancy. On ne parle pas de l’intervention du député-maire de Tomblaine alors que la ville de Nancy n’a même pas été représentée au micro. Mercredi toujours, à 18h45, Hervé Féron était sur sa circonscription à Villers-les-Nancy pour le lancement de NJP en région. Jeudi matin, il a reçu une délégation de la CGT Energie 54 et la nuit il était à Paris à l’Assemblée. Vendredi matin, sur sa circonscription à Vandoeuvre il prenait la parole à l’occasion du lancement de la conciergerie solidaire de Vand’affaires (c’est important de le dire car depuis qu’il est député, jamais Hervé Féron n’est apparu en photo dans l’Est Républicain dans ses fonctions de député à Vandoeuvre). A 18h, c’est Hervé Féron qui à Tomblaine animait la discussion avec Jean-Claude Lamy et Philippe Lorin, respectivement auteur et illustrateur du livre « Chez Brassens ». Samedi matin il présentait le vernissage de l’exposition Jean-Paul Chambry. L’après-midi il introduisait la remise des prix des maisons fleuries à Tomblaine puis il se rendait sur sa circonscription à Ludres pour remettre des médailles lors du 6ème open international Kata, manifestation très importante avec des champions du monde et en particulier une délégation égyptienne de très haut niveau. Dimanche à 11h, toujours sur sa circonscription à Jarville il participait à l’inauguration de la fête des pommes en Lorraine, petite fête sympathique qui prend de l’ampleur et qui cultive toute son originalité. Puis à midi il allait saluer les 200 participants à la fête de la FNACA de Tomblaine dont les participants venaient de toute l’agglomération et même bien au-delà.

Inauguration de l'exposition Brassens à l'Espace Jean Jaurès à Tomblaine avec Jean-Claude Lamy et Philippe Lorin

6ème Open International Kata à Ludres

Une conciergerie solidaire à Vand’affaires

Hervé Féron était invité à une manifestation sympathique. Un cocktail déjeûnatoire, moment de convivialité et d’échange à Vand’affaires à l’initiative de Laurent Waldvogel, directeur du CAREP. Le CAREP dans le val de Lorraine est en fait une pépinière d’entreprises qui a vocation à développer ce genre d’initiatives. Là, au cœur de la cité, dans la ZUP de Vandoeuvre, on peut parler plutôt d’une hôtellerie d’entreprises. C’est une initiative depuis quelques années particulièrement intéressante et innovante qui permet dans un bâtiment d’MMH, en mobilisant un maximum de partenaires d’accueillir en ce moment 24 entreprises mais cela peut aller jusqu’à 33 entreprises. On y trouve du tertiaire de façon très variée : avocat, bureau d’étude, entreprise du bâtiment, communication, infirmier, intérim, … C’est le moyen aussi de développer du lien entre ces entreprises mais également en direction du quartier, de la solidarité et l’échange des savoir-faire. C’est une démarche intelligente de développement économique dans la proximité. Et puis à cette occasion le projet de conciergerie solidaire a été présenté. Il s’agira d’organiser un lieu de convivialité et d’accueil sur ce site. Le projet sera porté par 5 jeunes en service civique. Un représentant du conseil départemental a (re)présenté le service civique, en rappelant combien Michel Dinet avait été un précurseur sur ces politiques. Il a présenté aussi l’IDECAP qui est une couveuse qui permet de développer des projets de jeunes en service civique. La municipalité de Vandoeuvre était représentée par plusieurs élus. C’est Rachid SEKKOUR qui a pris la parole. Manifestement tous les partenaires sont mobilisés : le CAREP, les services de l’État, le conseil départemental, la ville de Vandoeuvre, MMH, les chefs d’entreprise… Et en plus ça marche !

 

Jazz à tous les étages

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2021024

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL