Notre circonscription

Vous avez dit "prête à tout" ?

Depuis deux ans, j'ai beaucoup sollicité le Ministre Patrick Kanner à propos de Vandoeuvre et du centre commercial des Nations. Alors je me suis étonné auprès de lui qu'il soit annoncé dans un quart de page de l'Est Républicain comme invité de Valérie Debord en visite prochaine à Vandoeuvre. Patrick Kanner me répond (après avoir vérifié) qu'il n'a aucune visite programmée en Meurthe-et-Moselle prochainement (il me demande même de lui transmettre cet article tant il en est étonné). Cette annonce était donc un nouveau mensonge... mensonge de campagne ?

J'ai donc proposé à mon collègue et ami maire de Vandoeuvre Stéphane Hablot, de demander à Patrick Kanner de venir à Vandoeuvre... Je devrais pouvoir y arriver.

Hervé Féron

Entre deux trains

Après avoir passé la nuit dans l'hémicycle pour défendre le projet de loi "Liberté de création, architecture et patrimoine", Hervé Féron est de retour à Tomblaine pour participer à un barbecue avec 150 personnes âgées au centre de loisirs d'Art-sur-Meurthe. Puis il repartira dès le début d'après midi à Paris pour assister à la suite de l'examen du texte de loi qui se prolongera une nouvelle fois dans la nuit.

Des méthodes qui restent affligeantes

La Banque alimentaire et les Restos du Coeur avaient besoin de nouveaux locaux. En janvier 2013, en tant que député et conseiller communautaire, j’avais interpelé le Président de la Communauté Urbaine pour lui dire les conditions difficiles dans lesquelles les Restos du cœur en particulier travaillaient à Vandoeuvre les Nancy. J’ai obtenu 8.000 euros sur la réserve parlementaire pour la banque alimentaire. Quand enfin en conseil de communauté est arrivée la proposition de financer de nouveaux locaux pour ces associations caritatives, nous avons voté cette délibération à l’unanimité. L’inauguration a eu lieu sur le territoire de Vandoeuvre/Heillecourt, deux communes qui sont sur ma circonscription. Je trouve très particulier le fait, une fois de plus, de ne pas être invité par la Communauté Urbaine, mais cette fois-ci encore c’est Valérie Debord qui est mise en avant comme si c’était elle qui soudainement était à l’origine de toutes les actions de solidarité sur le territoire de la Communauté Urbaine.

On a bien compris que c’est une imposture permanente et que la stratégie pour les prochaines législatives c’est ne jamais dire ce que fait Hervé Féron en tant que député, et mettre en valeur Valérie Debord comme si elle était actrice de la solidarité et de l’action sociale sur ce territoire. Il y a là un vrai problème de démocratie dans l’exercice de gouvernance de la Communauté Urbaine mais on peut dire aussi que le traitement médiatique interroge.

Le communiqué de presse que j’avais adressé pour dire que Valérie Debord n’a jamais été mandatée pour représenter les maires de la Communauté Urbaine à propos des réfugiés n’a jamais été diffusé. Les propos prêtés dans cette même presse à Stéphane Hablot concernant Valérie Debord, formellement démentis par Stéphane Hablot lui-même, n’ont jamais été corrigés dans ce même journal.

Prise de commandement du colonel Durand

Le colonel Gwendal Durand a officiellement pris le commandement du groupement de gendarmerie départementale de Meurthe-et-Moselle ce vendredi 18 septembre lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à la caserne Gendarme Roux à Nancy et Hervé Féron y était présent. Le colonel Gwendal Durand est diplômé de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr et breveté du Collège interarmées de défense. Il a par le passé assuré le commandement de la compagnie de gendarmerie départementale de Bordeaux avant de prendre la direction du bureau Médias au service d’information et de relations publiques de la gendarmerie à Issy-les-Moulineaux, poste qu’il occupait jusqu’à son arrivée en Lorraine au cours de l’été.  Il a également participé à plusieurs opérations extérieures, en ex-Yougoslavie et en Côte d’Ivoire notamment lorsqu’il exerçait au sein de la Force de gendarmerie mobile à Maisons-Alfort. Bienvenue en Meurthe-et-Moselle à ce jeune colonel de 41 ans.

Vous voulez savoir la vérité ?

Troisième fois en trois jours que Valérie Debord bénéficie d'une grande photo et de larges articles pour valoriser son action dans l'Est Républicain. Vous devez savoir que j'ai adressé le communiqué de presse suivant hier et que pour l'instant il n'a pas été publié :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Tomblaine, le 14 septembre 2015

 

 Hervé Féron, président du groupe de gauche à la Communauté Urbaine, souhaite apporter ces quelques informations :

 

Monsieur André Rossinot, Président de la Communauté Urbaine du Grand Nancy, a réuni les maires de la Communauté Urbaine vendredi matin pour évoquer l’organisation de l’accueil des réfugiés. Force nous est de constater que ce qu’il appelle parfois des « conférences des maires », d’autres fois « réunions des maires », ne le sont pas véritablement puisqu’il y convie également, chaque fois, des élus communautaires de son bord politique à qui il confie des missions qui empiètent sur le domaine de compétence des maires.

Vendredi nous avons souhaité une solidarité au niveau de l’ensemble du territoire dans l’organisation de l’accueil de ces réfugiés. Nous avons souhaité que les spécificités, les particularités de chaque commune soient reconnues et que le choix de chacun des maires en conséquence soit respecté. Nous avons souhaité aussi que puisse s’organiser une harmonisation de certaines procédures, chaque fois que des maires en feront le choix.

Mais en aucun cas nous n’avons donné mandat à Madame Debord pour qu’elle nous représente. Ce week-end, elle est apparue à plusieurs reprises dans les médias régionaux où elle s’est présentée comme représentant les 20 maires de la Communauté Urbaine. D’une part elle n’a pas mandat, elle n’a pas compétence pour cela, d’autre part certains maires de gauche étaient eux-mêmes à Paris, répondant à l’invitation du Ministre de l’Intérieur qui avait été faite aux maires, et non pas à Madame Debord. Par ailleurs, Madame Debord se permet de donner quelques coups de griffes quant aux propositions du gouvernement. Ce serait particulièrement triste qu’un sujet aussi dramatique permette une fois de plus de faire un coup politique. L’ensemble des maires de gauche tenait à apporter ces précisions.


Aujourd'hui c'est pire encore, on tente de laisser croire au lecteur que Stéphane Hablot pourrait s'allier à Valérie Debord et la soutenir lors des prochaines législatives. Stéphane Hablot est très clair : c'est le journaliste qui a pris l'initiative de l'appeler pour tenter de lui faire dire ce qu'il avait envie d'écrire. Stéphane n'a jamais dit ce qui est écrit dans le journal. Il le dément formellement. Le journaliste lui a dit que Valérie Debord allait travailler pour Vandoeuvre-Les Nations dans le cadre des crédits du PNRU 2. Le journaliste a demandé à Stéphane : "donc vous vous alliez à la Communauté Urbaine et à Valérie Debord ?" et Stéphane a répondu oui puisqu'en tant que maire il est appelé à travailler de façon constructive avec la Communauté Urbaine chaque fois que c'est dans l'intérêt de sa commune. En aucun cas, il n'a évoqué une quelconque alliance politique. Le titre est tout à fait trompeur car quand on annonce en un titre accrocheur : "Nation : Alliance Debord-Hablot", ça n'est pas du tout de cette façon que les choses sont comprises.

Et par ailleurs Stéphane Hablot dément formellement et officiellement avoir déclaré "qu'il ne sera pas du genre à mettre un coup de couteau dans le dos de Valérie Debord dans le cadre des législatives". Il n'y a donc pas matière à alimenter les débats dans ce que le journaliste appelle avec si peu de respect "le microcosme politique du Grand Nancy".

Tout le monde aura compris que Valérie Debord, depuis qu'elle a perdu les élections législatives contre moi, est intervenue à plusieurs reprises sur les chaines de télévision où elle était annoncée députée de la 2ème circonscription de Meurthe-et-Moselle. Tout le monde aura compris qu'André Rossinot, malgré sa défaite, lui aura confié dans le Grand Nancy des responsabilités qui lui permettent d'exister et de préparer les prochaines législatives. Mais ce qu'on n'a jamais vraiment lu dans la presse c'est que celui qui est intervenu avec opiniâtreté auprès du Ministre Patrick Kanner pour défendre Vandoeuvre et les Nations dans le cadre du PNRU 2 et de l'enveloppe régionale, c'est moi.

A ce moment là on ne peut pas vraiment dire que ni André Rossinot ni Valérie Debord n'aient véritablement pesé pour défendre Vandoeuvre. Stéphane Hablot est mon ami et mon camarade, il n'y a aucun problème entre lui et moi, je suis sûr de sa fiabilité, je n'ai eu aucun doute en lisant cet article.

Hervé Féron

Dommage...

Je suis Député de la 2e circonscription, donc de la Ville de Villers-lès-Nancy et je trouve vraiment dommage que la municipalité ne m’invite à quasiment aucune manifestation, par exemple à la plus grosse manifestation de l’année à Villers-lès-Nancy qui est la Fête des Vendanges. Les Villarois/es vont peut-être trouver drôle que leur Député n’y soit pas mais cette municipalité ne m’invite pas alors que la précédente m’invitait régulièrement.

Dommage…

La visite des Centres de Loisirs de Vandoeuvre avec Stéphane HABLOT

La presse locale a oublié d'en parler, mais il y a quelques jours, le Député Hervé FERON et le Maire de Vandoeuvre Stéphane HABLOT ont fait le tour de plusieurs Centres de Loisirs à Vandoeuvre, allant ainsi à la rencontre des enfants accueillis - ici en pleine activité peinture ! - et des équipes d'animation, car pour eux, le droit aux vacances et aux loisirs, la jeunesse et l'Education Populaire sont des priorités.

Hervé Féron au stand de la Boxe Française Vandoeuvre lors de la Fête des Associations

Dimanche, à l'ouverture de la Fête des Associations de Vandoeuvre, le Député Hervé FERON a pris la parole, il était bien présent. Nous vous le précisons, car vous n'avez pas pu lire ça dans la presse locale.

Avec le Maire de Vandoeuvre, Stéphane HABLOT, il a fait le tour des stands. On le voit ici au stand du club de Boxe Française de Vandoeuvre avec le manager général et entraîneur Abdullah OZKAN, avec Stéphane HABLOT et plusieurs boxeurs dont Dominc OSEI, double champion de France et champion d'Europe 2014.

 

Hervé Féron à la Fête des Associations

 

L'Etat confirme son soutien au projet de redressement du CHU de Nancy

Hervé Féron se réjouit de la nouvelle aide de 34,6 millions d’euros octroyée par l’Etat au CHU de Nancy. Après une première contribution exceptionnelle de plus de 24 millions d’euros en 2013 et un soutien financier de 20 millions d’euros l’an dernier, le Comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers (COPERMO) a donné son aval au versement d’une nouvelle aide de 34,6 millions d’euros pour soutenir la trésorerie sur la période 2015-2019 et accompagner le projet de regroupement des laboratoires de biologie sur le site de Brabois. Le Copermo a rendu un avis favorable soulignant la qualité du projet de redressement et de refondation de l’établissement et reconnaissant les efforts consentis par les personnels.

C’est une bonne nouvelle pour le CHU, pour la politique publique de santé et d’accès aux soins sur le bassin de vie nancéien mais aussi pour l’emploi, même si l’on regrette et si l’on préférerait éviter les 90 emplois menacés à l’horizon 2018, mais ces mesures d’économies sont la résultante de la gestion catastrophique du CHU ces dernières années.

La presse locale ne vous le dit pas mais Hervé Féron a, lui aussi, beaucoup œuvré pour qu’une solution soit trouvée aux difficultés du CHU. Il s’est considérablement investi pour sensibiliser personnellement la Ministre de la Santé sur ce sujet et cela dès la fin 2012. Rendez-vous au Ministère, échanges de courriers, questions écrites à la Ministre, ces nombreuses interventions ont certainement participé à favoriser la solution qui s’offre aujourd’hui au CHU de Nancy, situé sur la circonscription d’Hervé Féron.

 

Les élèves de CM1/CM2 de l'école Saint-Sauveur font des propositions au Député-Maire pour lutter contre le réchauffement climatique

Il y a quelques semaines, Hervé Féron avait été sollicité par les élèves de la classe de CM1/CM2 de l'école Saint-Sauveur de Nancy qui souhaitaient connaître son action dans le domaine du développement durable et de la lutte contre le réchauffement climatique. Plutôt que de leur répondre par un simple courrier, Hervé Féron leur avait proposé de se rendre dans leur classe afin de leur expliquer tout cela de vive voix.

La rencontre s'est déroulée ce lundi matin à l'école Saint-Sauveur. A cette occasion, Hervé Féron a pu présenter le rôle du Député et surtout échanger avec les enfants sur les thématiques touchant à l'environnement car, s'il leur a donné de nombreux exemples d'interventions dans le cadre de ses fonctions de Député et de Maire, les élèves avaient également des propositions intéressantes à lui suggérer, fruit d'un travail régulier mené tout au long de l'année scolaire avec leur enseignant.

Hervé Féron et les élèves ont convenu qu'ils se tiendraient informés de l'avancement de leurs démarches respectives.

 

Intervention d'Hervé Féron à l'écoel Saint-Sauveur

 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2013163

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL