Actualité

Tractage pour le changement ce matin à Ludres

Ce matin, Hervé FERON a été tracter pour le changement, à la gare de Ludres avec la section socialiste.

L'accueil était particulièrement chaleureux, après la très bonne prestation de François HOLLANDE hier soir !



Défilé du 1er Mai à Nancy


Hugo F - Yes

Retrouvez le clip du morceau "Yes" de mon fils Hugo F, sur W9, et sur le site de M6 ici !



Convertisseur de revenus en unités Liliane Bettencourt

Pour savoir ce que représentent les revenus de la 15ème fortune mondiale par rapport à vos revenus annuels, cliquez ici !

VRD persiste et signe

VRD persiste et signe, Hervé FERON renouvelle son soutien à Najat Vallaud-Belkacem (voir aussi l'article du Parisien sur le blog d'Hervé FERON).


Article de l'Est Républicain du 29 avril 2012 :



Article de l'Est Républicain de lundi 30 avril 2012 :


Qu'est-ce que le CCME 


Le CCME, créé par le roi du Maroc Mohammed VI en 2007, comprend 35 membres, Marocains installés à l'étranger, partout dans le monde, ou personnalités ayant la double nationalité. Selon le site internet du CCME, c'est le cas notamment de Mohammed Moussaoui, de Paris, ingénieur et président du Congrès mondial des citoyens d'origine marocaine (et non du Conseil français du culte musulman, présidé par un Mohammed Moussaoui homonyme), de Raphy Marciano, directeur du Centre communautaire juif de Paris et proche du grand rabbin de France Gilles Bernheim, et de Daniel Amar, directeur général du Congrès juif canadien, section Québec. 

Marché campagnard à Laxou

Ce matin, dimanche 29 avril 2012, Hervé FERON était au marché campagnard à Laxou. Une belle fête, organisée par la Saint-Genès Association, où de nombreux exposants venus de la Lorraine présentaient les produits du terroir, les métiers d'antan, etc.

Hervé FERON a même dansé la soyotte avec des personnes de tous âges en tenues traditionnelles !



Nouveau dérapage de Madame Rosso-Debord. Lamentable...

Hervé FERON apporte tout son soutien à Najat VALLAUD-BELKACEM après ce nouveau dérapage lamentable de Madame Rosso-Debord.


(Article extrait de www.leparisien.fr)


Une responsable UMP, Valérie Rosso-Debord, a accusé vendredi Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande, d'appartenir au «Conseil de la communauté marocaine de l'étranger» (CCME). 


Ce n'est plus le cas, a précisé à l'AFP l'intéressée, une information confirmée à la lecture du site internet du CCME. Ce samedi, Manuel Valls a déploré cette «nouvelle attaque odieuse de l'UMP» sur twitter, tandis que la députée Sandrine Mazetier, secrétaire nationale du PS à l'Immigration s'est dit «profondément choquée».


Une appartenance «ennuyeuse», dénonçait Valérie Rosso-Debord

Dans un communiqué publié dans la soirée de vendredi, la déléguée générale adjointe de l'UMP dénonçait l'appartenance de Najat Vallaud-Belkacem à une instance qui «a pour but de renforcer l'identité marocaine des Marocains de l'étranger, d'émettre des avis sur leur éducation religieuse (en l'occurrence musulmane)». «Même si le Maroc est un pays ami, cela est un peu ennuyeux qu'une élue républicaine appartienne à ce Conseil (...) En effet, Mme Vallaud-Belkacem est prompte à s'indigner quand l'UMP parle d'identité nationale mais elle est prête à défendre l'identité marocaine», affirmait la députée de Meurthe-et-Moselle, qui «souhaite interroger» le candidat PS à la présidentielle «sur sa porte-parole, qui est également élue de Lyon et candidate aux élections législatives».

Contactée par l'AFP, Mme Vallaud-Belkacem a indiqué que, si elle avait bien été membre de cette instance, ce n'était plus le cas. «J'en ai fait partie de décembre 2007 à décembre 2011: un engagement volontaire et bénévole au service de l'intérêt général et du dialogue entre les cultures, un parmi tant d'autres. Pourquoi le découvrir maintenant, à 7 jours d'une élection présidentielle ?», s'interroge-t-elle.

Dans ce «contexte électoral», poursuit-elle, «ce n'est pas moi qui suis visée, attaquée, soupçonnée - même le Front national avait laissé à ses militants répudiés et sympathisants anonymes la vilaine tâche de répandre sur Internet cette accusation de double allégeance, cette calomnie d'un autre siècle». Elle estime que «c'est une certaine idée de la France qui est visée». «Le droit à la double nationalité est un droit magnifique, ancré profondément dans l'histoire de notre pays», ajoute encore la responsable socialiste.


Najat Vallaud-Belkacem dément et dénonce une obsession à son égard

En déclarant que «les membres de ce conseil peuvent recevoir des indemnités», Valérie Rosso-Debord avait laissé entendre que la porte-parole du candidat PS avait pu être rémunérée. «Puisque les militants d'extrême-droite et maintenant l'UMP de Nicolas Sarkozy ont décidé d'en faire leur obsession à mon égard», précise Najat Vallaud-Belkacem, «il s'agit d'une institution très transparente qui ne vaut pas autant de mystères et qui rassemble des Marocains qui vivent à l'étranger pour qu'ils apportent leur expérience, leur regard extérieur sur leur pays d'origine».

«N'être plus membre de cette instance depuis 4 mois, après y avoir été pendant 4 ans, n'enlève rien à la légitimité des questions», a insisté Valérie Rossi-Debord dans la matinée sur le réseau de microblogging.


Qu'est-ce que le CCME 

Le CCME, créé par le roi du Maroc Mohammed VI en 2007, comprend 35 membres, Marocains installés à l'étranger, partout dans le monde, ou personnalités ayant la double nationalité. Selon le site internet du CCME, c'est le cas notamment de Mohammed Moussaoui, de Paris, ingénieur et président du Congrès mondial des citoyens d'origine marocaine (et non du Conseil français du culte musulman, présidé par un Mohammed Moussaoui homonyme), de Raphy Marciano, directeur du Centre communautaire juif de Paris et proche du grand rabbin de France Gilles Bernheim, et de Daniel Amar, directeur général du Congrès juif canadien, section Québec. 

Lancement des législatives sur la deuxième circonscription...

Lancement des législatives sur la deuxième circonscription... les jeunes construisent l'avenir : merci à Tim et Hugo !



Hommage à Jean Ferrat

La ville de Tomblaine vient de décider de dénommer une rue "Jean Ferrat".

Dans le même temps, Philippe Torreton vient d'adresser une très belle lettre à Jean Ferrat. Je ne résiste pas à l'envie de vous la faire partager...


Hervé FERON



"Jean,

J'aimerais te laisser tranquille, au repos dans cette terre choisie. J'aurais aimé que ta voix chaude ne serve maintenant qu'à faire éclore les jeunes pousses plus tôt au printemps, la preuve, j'étais à Antraigues il n'y a pas si longtemps et je n'ai pas souhaité faire le pèlerinage. Le repos c'est sacré !

Pardon de t'emmerder, mais l'heure est grave, Jean. Je ne sais pas si là où tu es tu ne reçois que le Figaro comme dans les hôtels qui ne connaissent pas le débat d'idées, je ne sais pas si tu vois tout, de là haut, ou si tu n'as que les titres d'une presse vendue aux argentiers proche du pouvoir pour te tenir au parfum, mais l'heure est grave!

Jean, écoute-moi, écoute-nous, écoute cette France que tu as si bien chantée, écoute-la craquer, écoute la gémir, cette France qui travaille dur et rentre crevée le soir, celle qui paye et répare sans cesse les erreurs des puissants par son sang et ses petites économies, celle qui meurt au travail, qui s'abîme les poumons, celle qui se blesse, qui subit les méthodes de management, celle qui s'immole devant ses collègues de bureau, celle qui se shoote aux psychotropes, celle à qui on demande sans cesse de faire des efforts alors que ses nerfs sont déjà élimés comme une maigre ficelle, celle qui se fait virer à coups de charters, celle que l'on traque comme d'autres en d'autres temps que tu as chantés, celle qu'on fait circuler à coups de circulaires, celle de ces étudiants affamés ou prostitués, celle de ceux-là qui savent déjà que le meilleur n'est pas pour eux, celle à qui on demande plusieurs fois par jour ses papiers, celle de ces vieux pauvres alors que leurs corps témoignent encore du labeur, celles de ces réfugiés dans leurs propre pays qui vivent dehors et à qui l'on demande par grand froid de ne pas sortir de chez eux, de cette France qui a mal aux dents, qui se réinvente le scorbut et la rougeole, cette France de bigleux trop pauvres pour changer de lunettes, cette France qui pleure quand le ticket de métro augmente, celle qui par manque de superflu arrête l'essentiel...

Jean, rechante quelque chose je t'en prie, toi, qui en voulais à D'Ormesson de déclarer, déjà dans le Figaro, qu'un air de liberté flottait sur Saigon, entends-tu dans cette campagne mugir ce sinistre Guéant qui ose déclarer que toutes les civilisations ne se valent pas? Qui pourrait le chanter maintenant ? Pas le rock français qui s'est vendu à la Première Dame de France.

Ecris nous quelque chose à la gloire de Serge Letchimy qui a osé dire devant le peuple français à quelle famille de pensée appartenait Guéant et tous ceux qui le soutiennent ! Jean, l'huma ne se vend plus aux bouches des métros, c'est Bolloré qui a remporté le marché avec ses gratuits. Maintenant, pour avoir l'info juste, on fait comme les poilus de 14/18 qui ne croyaient plus la propagande, il faut remonter aux sources soi-même, il nous faut fouiller dans les blogs... Tu l'aurais chanté même chez Drucker cette presse insipide, ces journalistes fantoches qui se font mandater par l'Elysée pour avoir l'honneur de poser des questions préparées au Président, tu leurs aurais trouvé des rimes sévères et grivoises avec vendu...

Jean, l'argent est sale, toujours, tu le sais, il est taché entre autre du sang de ces ingénieurs français. La justice avance péniblement grâce au courage de quelques uns, et l'on ose donner des leçons de civilisation au monde...

Jean, l'Allemagne n'est plus qu'à un euro de l'heure du STO, et le chômeur est visé, insulté, soupçonné. La Hongrie retourne en arrière ses voiles noires gonflées par l'haleine fétide des renvois populistes de cette droite "décomplexée".

Jean, les montagnes saignent, son or blanc dégouline en torrents de boue, l'homme meurt de sa fiente carbonée et irradiée, le poulet n'est plus aux hormones mais aux antibiotiques et nourri au maïs transgénique. Et les écologistes n’en finissent tellement pas de ne pas savoir faire de la politique. Le paysan est mort et ce n’est pas les numéros de cirque du Salon de l’Agriculture qui vont nous prouver le contraire.

Les cowboys aussi faisaient tourner les derniers indiens dans les cirques. Le paysan est un employé de maison chargé de refaire les jardins de l'industrie agroalimentaire. On lui dit de couper il coupe, on lui dit de tuer son cheptel il le tue, on lui dit de s'endetter il s'endette, on lui dit de pulvériser il pulvérise, on lui dit de voter à droite il vote à droite... Finies les jacqueries!

Jean, la Commune n'en finit pas de se faire massacrer chaque jour qui passe. Quand chanterons-nous "le Temps des Cerises" ? Elle voulait le peuple instruit, ici et maintenant on le veut soumis, corvéable, vilipendé quand il perd son emploi, bafoué quand il veut prendre sa retraite, carencé quand il tombe malade... Ici on massacre l'Ecole laïque, on lui préfère le curé, on cherche l'excellence comme on chercherait des pépites de hasards, on traque la délinquance dès la petite enfance mais on se moque du savoir et de la culture partagés...

Jean, je te quitte, pardon de t'avoir dérangé, mais mon pays se perd et comme toi j'aime cette France, je l'aime ruisselante de rage et de fatigue, j'aime sa voix rauque de trop de luttes, je l'aime intransigeante, exigeante, je l'aime quand elle prend la rue ou les armes, quand elle se rend compte de son exploitation, quand elle sent la vérité comme on sent la sueur, quand elle passe les Pyrénées pour soutenir son frère ibérique, quand elle donne d'elle même pour le plus pauvre qu'elle, quand elle s'appelle en 54 par temps d'hiver, ou en 40 à l'approche de l'été. Je l'aime quand elle devient universelle, quand elle bouge avant tout le monde sans savoir si les autres suivront, quand elle ne se compare qu'à elle même et puise sa morale et ses valeurs dans le sacrifice de ses morts...

Jean, je voudrais tellement t'annoncer de bonnes nouvelles au mois de mai... Je t'embrasse. Philippe Torreton P.S. : Il y a un copain chanteur du Président de la République qui reprend du service dans la grande entreprise de racolage en tout genre et qui chante à ta manière une chanson en ton honneur. N’écoute pas, c'est à gerber."

Plus que quelques jours...

Pour savoir dans combien de temps partira Nicolas SARKOZY, cliquez sur la montre !


Deuxième circonscription de Meurthe-et-Moselle : François Hollande est en tête !

Sur la 2ème circonscription de Meurthe-et-Moselle, où Hervé FERON, le député sortant, sera le candidat socialiste pour les législatives, les 10 et 17 juin prochains, François HOLLANDE arrive en tête dans 6 communes sur 8 (et encore, à Heillecourt, il est 2ème, et n’a que 13 voix de retard).

A noter que l’Est Républicain continue à présenter la 2ème circonscription comme « celle de Valérie Rosso-Debord ». Madame la journaliste, n’hésitez pas à regarder précisément la situation, le député de l’actuelle 2ème circonscription de Meurthe-et-Moselle s’appelle Hervé FERON. Après le charcutage partisan fait par le gouvernement Sarkozy, la nouvelle 2ème circonscription sera composée de 5 cantons. Hervé FERON est le député sortant de 3 cantons sur 5. Et si vous ne le savez pas, c’est bien lui le candidat des socialistes sur la 2ème circonscription, où François HOLLANDE arrive en tête.


Avec Pascal JACQUEMIN, maire de Villers-lès-Nancy.


Avec Pierre BAUMANN, conseiller général du canton de Laxou/Villers.


Avec Stéphane HABLOT, maire de Vandœuvre et conseiller général.

Culture : la 17ème biennale internationale de l'image passe par Villers !

Ce matin à 11h00, Hervé FERON était avec Pascal JACQUEMIN, le maire de Villers-lès-Nancy, et Pierre BAUMANN, conseiller général du canton de Villers/Laxou, à la galerie du château de Madame de GRAFFIGNY, à Villers-lès-Nancy, pour le vernissage de l'exposition intitulée "Les métiers". 

Cette très belle exposition, qui a lieu dans le cadre de la 17ème Biennale internationale de l'Image, comprend 70 photographies prises par les élèves du lycée professionnel "La Providence" à Saint-Dié-des-Vosges.

Le Président de la Biennale, Jean-Pierre PUTON, qui fait cette année encore un travail exceptionnel, était également présent.


Avec Pierre BAUMANN, conseiller général du Canton de Villers/Laxou, et Pascal JACQUEMIN, maire de Villers-lès-Nancy.

Le compte à rebours à commencé pour Nicolas Sarkozy !

Cliquez sur la montre pour voir le compte à rebours :



La campagne pour François Hollande continue !

Ce soir, Hervé FERON était en porte-à-porte avec les militants de Nancy sur le quartier de Beauregard, pour apporter le projet de François HOLLANDE aux habitants et les rencontrer.

L'accueil était très chaleureux !



 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6649671

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL