Actualité

Ils vont nous saigner jusqu'au bout...

J’interpelle Monsieur le Ministre de l’Education Nationale par question écrite, il est temps que les parents, les enseignants, les élus, se mobilisent pour empêcher ce grand gâchis ! Voici cette question :


« Monsieur Hervé Féron interpelle Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie Associative, sur la grande inquiétude qui est la sienne quant aux nouvelles suppressions de postes annoncées dans l’Education Nationale, et plus particulièrement en Meurthe-et-Moselle. En effet, après les 65.000 postes déjà supprimés en France depuis 2007 dans l’Education Nationale, c’est une véritable saignée qui est mise en œuvre. La CAPD (Commission Académique Paritaire Départementale), réunie ce 10 janvier, a confirmé la terrible lettre de mission de l’Inspecteur d’Académie, qui devra rendre en Meurthe-et-Moselle 96 postes de plus uniquement pour le premier degré ! Il est expliqué aux enseignants que la priorité dans les suppressions de postes ira vers les « enseignants n’ayant pas de classe », c’est-à-dire les remplaçants, les RASED, les enseignants qui font de la formation continue… 

On a là l’impression au moins d’une double peine, puisque en désignant ces enseignants de la sorte, on laisse à penser qu’ils travailleraient moins que les autres, qu’ils seraient plus inutiles. Cela discrédite une fois de plus le beau métier d’enseignant. Par ailleurs, il y a chez ces enseignants un climat d’insécurité qui règne en permanence. L’Ecole Publique a besoin de remplaçants, a besoin de maîtres d’adaptation ou de rééducateurs pour soutenir très largement les enfants face à leurs difficultés, elle a besoin aussi de formation continue. 

Sur la circonscription de Saint-Max, où la ville de Tomblaine du député est située, sur treize postes de RASED, sept postes sont aujourd’hui menacés ! A Tomblaine, sur quatre de ces postes de RASED, une rééducatrice partira en retraite et ne sera pas remplacée ; sur les trois autres postes, deux postes de maîtresses d’adaptation sont menacés. Monsieur le Ministre a affirmé, confirmé à plusieurs reprises, devant la représentation nationale, que les RASED ne seraient pas remis en cause. Or, Monsieur le Ministre le sait très bien, il n’y a plus de formation pour les intervenants des RASED, et la situation que Monsieur le Député décrit sur la Meurthe-et-Moselle, sur la circonscription de Saint-Max, et plus précisément à Tomblaine, est une remise en cause complète des RASED. Monsieur le Député demande à Monsieur le Ministre de tenir ses promesses par rapport aux RASED. Il demande à ce que cesse le démantèlement de l’Ecole Publique. »


Les deux François

Pour comparer François HOLLANDE à François MITTERRAND, "Libération" a choisi une photo de François HOLLANDE lors de son passage à Tomblaine (page 2, photo centrale). Comme quoi, la presse nationale parle plus de Tomblaine que la presse locale :



Yes !

Vous le savez peut-être, mon fils Hugo F chante, il fait des concerts avec des supers musiciens, en 2011 il a sorti un titre "Yes". C'est une chanson que nous avons écrite tous les deux, puis enregistrée avec Nicolas Dunoyer ex-manager de Jeanne Mas, Michel Fugain... et René De Waël (ex Tribal Jam). Hugo F vient de faire un clip avec des moyens artisanaux mais je trouve que c'est super bien !

Un triple AAA pour 2012 !

Cher(e)s ami(e)s, fidèles de mon blog,

Dans cet contexte de morosité ambiante, et de crise-alibi pour mieux masquer la politique de casse sociale de Nicolas Sarkozy, de son gouvernement et de ses députés inféodés, je vous adresse pour cette nouvelle année 2012 tous mes voeux de bonheur.

Je souhaite que vous soient attribués les trois "A" en 2012, c'est à dire de l'Amour, de l'Amour et de l'Amour !


Hervé FERON

Autopromotion et supercherie sur Grand-Nancy Porte Sud

Le groupe municipal de gauche "Energie Nouvelle pour Heillecourt" se mobilise pour dénoncer l'autopromotion et la supercherie sur le dossier "Porte Sud" :

 

"On se demande qui fait la promotion de l’autre et où se situent les intérêts…
 
Vous avez peut-être vu le Président de la Communauté urbaine du Grand Nancy et quelques Maires à l’affiche d’une plaquette publicitaire distribuée au moment des fêtes de fin d’année dans une zone commerciale. L’espace d’un instant, vous vous dîtes que c’est le Père Noël et ses lutins …


Mais comme vous ne croyez sans doute plus au Père Noël, vous revenez vite à la réalité.
 
L’association Nancy Porte Sud regroupant les entreprises et les commerçants de cette zone a lancé une campagne de communication avec un bulletin d’information consacré à l’adoption d’une « charte de développement durable du Parc d’activités ». Selon cette charte, les élus se sont engagés aux côtés des entreprises et des commerces à « faire évoluer rapidement la sécurité, le trafic et l’aspect environnemental du Parc ». Ainsi, des travaux spécifiques vont bientôt être lancés concernant, entre autres, la réalisation de la « descente » de Frocourt.
 
Au delà du mélange des genres que constitue la diffusion grand public de cette plaquette (de surcroît financée en partie par vos impôts locaux car l’association reçoit des subventions de la part des communes), on est aussi surpris par la présentation trompeuse de la réalité. En effet, il suffit d’ouvrir la plaquette et d’observer ce merveilleux plan simplifié (pièce jointe) de la zone Nancy Porte Sud entourée de verdure.
 
La « descente » de Frocourt est toute tracée (entre la zone orange et la zone bleu foncé), avec son débouché sur l’allée des Sorbiers / allée des Peupliers, et des nouveaux commerces, pas encore construits, ni autorisés, la bordent déjà. Sur ce plan, les habitations du quartier Bretagne et du quartier des Mûriers à Heillecourt, jouxtant cette zone, sont carrément « rayées de la carte » et remplacées par des prairies artificielles. Ce n’est sans doute pas un oubli malencontreux car les habitations des Egrez à Houdemont (en bas à gauche) sont quant à elles bien représentées. Cherchez l’erreur …
 
Cette représentation volontairement tronquée donne donc l’impression d’une zone commerciale située en rase campagne et la « descente » de Frocourt apparaît ainsi comme une voie de circulation interne. Or sa jonction avec l’avenue des Erables, aux portes de notre commune, et son prolongement envisagé avec l’extension de la zone en bordure du quartier des Mûriers, font évidemment présager un afflux de circulation et l’implantation de nouveaux commerces.


Alors, il ne faut pas s’y tromper, le Président du Grand Nancy et les autres Maires concernés cherchent vraisemblablement les moyens de redorer leur image, et celle de la zone Nancy Porte Sud, après les turpitudes de ces derniers mois et les promesses non tenues d’arrêt de l’urbanisation commerciale. On ne manque pas de s’interroger aussi sur ce qui motive la distribution d’une telle plaquette dans certains commerces à Heillecourt …


Nous estimons normal que les collectivités publiques entretiennent un partenariat avec les acteurs économiques du territoire, chacun restant dans son champ de compétences et assumant ses responsabilités. Dans le cas présent, c’est le mélange des genres et surtout la supercherie et la manipulation qui nous paraissent plus que douteux.
 
Le Maire d’Heillecourt joue régulièrement le rôle de l’ingénu lorsque nous l’interrogeons publiquement sur ces pratiques contestables. Mais les faits sont têtus, ils se répètent et il en est le complice. Nous ne manquerons pas de le rappeler à ses responsabilités lorsque les Heillecourtois demanderont des comptes sur la dégradation programmée de leur cadre de vie."

Retrouvez toutes les informations sur ce dossier sur le site "Energie Nouvelle pour Heillecourt" en cliquant ici.

Hervé FERON présente ses voeux pour l'année 2012

Dernière semaine pour vous inscrire sur les listes électorales !

Attention ! C'est la dernière semaine pour vous inscrire sur les listes électorales en mairie, si vous voulez voter en 2012 !

Inscrivez-vous et faites inscrire autour de vous les jeunes ou les nouveaux habitants avant le 31 ! Après ce sera trop tard.

En avril et mai 2012, François Hollande sera le candidat du changement pour le Parti Socialiste à l'élection Présidentielle.

Je serai le candidat du Parti Socialiste aux élections législatives sur la deuxième circonscription : Jarville, Houdemont, Heillecourt, Ludres, Vandœuvre, Laxou, Villers et Nancy-Ouest.

En attendant, bonnes fêtes de fin d'année à toutes et à tous !

Hervé FERON

Le départ d'étape du Tour de France à Tomblaine : une réussite programmée !

J'ai souhaité obtenir un départ d'étape à Tomblaine le 7 juillet 2012, pour la ville dont je suis le maire, mais également pour que cela profite à toute la région. Ca a été un grand investissement personnel pour faire valoir cette candidature. Aujourd'hui je ne le regrette pas, le Tour de France est le troisième événement sportif mondial (mais si l'on considère que les Jeux Olympiques et que la Coupe du Monde de Football n'ont lieu qu'une fois tous les quatre ans, le Tour de France est le premier événement au monde) par le nombre de spectateurs et le nombre de téléspectateurs (1,6 milliard).

Je ne le regrette pas non plus, parce que la direction du Tour de France vient de me communiquer le nombre de chambres d'hôtel d'ores et déjà réservées pour la nuit du vendredi 6 au samedi 7 juillet 2012. En Meurthe-et-Moselle, à sept mois de cet événement, 1180 chambres d'hôtel sont d'ores et déjà réservées. Sur ma circonscription, 576 chambres sont déjà réservées : à Vandœuvre, 121 ; à Nancy-Ouest, 205 ; à Laxou, 165 ; à Ludres, 35 ; à Houdemont, 50 ! Je me réjouis de voir que le Tour de France apportera ponctuellement une belle activité sur notre secteur.

Pas complet pour ASNL-OM...

Alors que le journaliste sportif de l’Est Républicain continue son matraquage sur le dossier « Agrandissement du stade Marcel Picot » en vantant les louanges du président Rousselot qui a fait un tour de stade (on hallucine !), on remarquera simplement que l’on avait l’habitude de dire que le stade Marcel Picot à 20.000 places n’était plein qu’une seule fois par an pour Nancy-Marseille. Or, ASNL-OM n’a même pas fait le plein. On comptabilise un peu plus de 19.000 spectateurs et encore, on sait très bien qu’ils comptent les abonnés absents dans le nombre de spectateurs qu’ils annoncent.

Il n’y a vraiment pas de regrets à nourrir. Nancy n’avait pas besoin d’un stade plus grand que celui-là.


La République de la magouille !

Nombreux sont les élus socialistes dans le département qui ont protesté contre la méthode. Depuis quelques semaines, on assiste à une multiplication de « visites ministérielles », qui ne sont en fait que des visites de campagne UMP. En l’occurrence, la très sarkoziste Valérie Rosso-Debord avait organisé la visite du très sarkoziste Xavier Bertrand sur la deuxième circonscription de Meurthe-et-Moselle. Si cela avait été une visite ministérielle, le député de cette circonscription de Vandœuvre, Hervé Féron, aurait été averti conformément à la politesse républicaine, c’est-à-dire suffisamment à l’avance. Mais comme c’est une visite de campagne UMP, cela n’a pas été le cas, et VRD a organisé cette visite en tenant d’ailleurs secret le nom de l’entreprise que le ministre allait visiter après le CHU de Brabois. La République de la grande magouille continue !

Les visites ministérielles préélectorales nous éloignent de l'esprit républicain.

Voilà un communiqué de presse de Jean-Yves LE DEAUT. Je m'y associe pleinement :


Les visites ministérielles préélectorales nous éloignent de l'esprit républicain. 


Député depuis 25 ans, jamais je n'aurais imaginé être invité à accueillir un Ministre la veille pour le lendemain à l'occasion d'une inauguration. C'est pourtant ce que vient de me proposer Xavier Bertrand, Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé. Ou cette visite était prévue de longue date, et l'invitation tardive est un camouflet masquant une opération politicienne, ou tout cela est le fruit d'un trou dans l'agenda ministériel, et dans ce cas cela témoigne de l'improvisation dans les rangs du gouvernement, inaugurant à « tout va », avec des « figurants » enrôlés la veille pour une visite ministérielle du lendemain. 

Vous comprendrez que dans ces conditions, je ne participerai pas à ce simulacre de démocratie, d'autant plus que paradoxalement, l'invitation fait part qu'ensuite Xavier Bertrand fera la visite d'une entreprise sans précision sur l'heure, la date et la nature de celle-ci. Je suis également 1er Vice-président de la Région Lorraine chargé de l'économie et je n'ai pas eu plus d'égards à ce titre.

Le clin d'oeil de cette histoire c'est que je suis ce matin, dans le cadre de mon travail ordinaire de parlementaire, à l'Institut Lorrain du Coeur et des Vaisseaux, qui d'ailleurs a été inauguré déjà au moins deux fois, où je rencontre le Professeur Zannad, Président du réseau Icalor. Je repère donc les lieux et je souhaite plein succès à votre visite.

Carnet de Route de Palestine

J'ai apporté quelques modifications à mon "Carnet de Route" en Palestine. Vous pouvez télécharger la nouvelle version au format PDF en cliquant sur les liens ci-dessous :


Partie 1 (Pages 1 à 16)

Partie 2 (Pages 17 à 32)

Partie 3 (Pages 33 à 48)

Partie 4 (Pages 49 à 64)

Je vous prends à témoin : les soucis que j’ai avec la presse locale.

Je vous prends à témoin, car vous êtes très nombreux à m’interpeller : vous ne comprenez pas cet acharnement de la presse locale à mon encontre.

 

Premier acte : il y a trois ans, un journaliste fait trois fois la Une pour me traîner dans la boue et dire que je faisais de la discrimination raciale. J’ai été particulièrement touché par ce comportement, d’autant plus que lorsque la justice m’a complètement innocenté de toutes ces accusations, ce même journal n’a relaté cela qu’en quelques lignes discrètes. Je m’étais permis de commenter cela sur mon blog et de raconter la vérité (et je n’ai pas tout dit !). Cela a déplu, car à notre époque, le journaliste est souvent un notable, et c’est un sacrilège que d’essayer de se défendre quand il vous traîne dans la boue. L’Est Républicain a donc décidé de me boycotter assez systématiquement pendant un certain temps. Finalement, ça n’était pas plus mal.

 

Deuxième acte : la ligne éditoriale de ce journal étant traditionnellement assez réactionnaire, un journaliste fait campagne depuis des mois pour VRD. Cela en est presque risible, il l’a annoncée à plusieurs reprises comme devant devenir Ministre, et chaque fois elle ne l’a pas été ! Une autre journaliste, qui couvre régulièrement le Conseil de Communauté Urbaine, dans ses comptes-rendus ignore souvent ma présence et mes interventions.

 

Troisième acte : dans l’affaire de l’agrandissement du Stade Marcel Picot, ce journal n’a pas été très clean… Il a plusieurs fois refusé de publier mes positions, d’autres fois il les a transformées. J’ai commis le crime de lèse-majesté d’écrire sur mon blog la vérité. Cela n’a pas plu… Aussi, ce journal s’est-il mis en tête de reprendre systématiquement le discours que lui a suggéré la droite nancéienne : « Hervé Féron a des trous de mémoire, il n’a pas toujours eu le même discours sur ce dossier » ! Ca les ennuie de constater que la solution de la raison, de la sagesse choisie aujourd’hui est celle que j’ai défendue. Beaucoup d’entre vous m’ont adressé des messages de félicitations, comme si j’avais remporté une victoire !

 

Quatrième acte : à France 3, j’ai juste refusé de participer à une émission où une journaliste m’avait invité très tardivement (deux heures avant…), et où j’ai jugé qu’elle me tendait un piège. Je trouve ce genre de méthode inacceptable. Contrairement à ce que ces médias ont tenté de vous faire croire, je ne me suis pas fâché, je ne suis pas parti avec fracas, je n’ai pas claqué la porte, il n’y a eu aucune injure, il n’y a pas eu d’excès. J’ai juste refusé de participer à cette émission. Je vous prends à témoin : est-ce un crime ? A-t-on le droit dans cette République d’être en désaccord avec un journaliste ?

 

Derniers actes (provisoires) : l’Est Républicain s’organise pour reprendre le discours de la droite nancéienne. Il faut faire passer dans l’esprit des lecteurs qu’Hervé Féron serait excessif, déraperait, etc. Je vous prends à témoin : vous lisez mon blog régulièrement. Vous êtes nombreux à me dire « Quand ce harcèlement cessera-t-il ? ». Trouvez-vous que je suis coupable d’excès ? Je ne me fâche pas, je défends des idées, des valeurs, avec opiniâtreté. Il me semble que j’ai été élu pour cela. Et ça, ça les dérange…

 

Et puis la semaine dernière, le Conseil Municipal de Tomblaine recevait André Rossinot. Le journaliste, fervent supporter de VRD, n’était pas invité, il est venu quand même. Il y était bien sûr le bienvenu, mais beaucoup étaient surpris, puisque l’Est Républicain ne couvre quasiment plus du tout l’actualité de Tomblaine. Là, je prends à témoin toutes les personnes qui étaient présentes à ce Conseil Municipal. Le journaliste, quand il commence à parler de moi, écrit de façon douteuse et certainement déplacée : « Hervé Féron, bronzé toute l’année, hiver comme été… ». Qu’est-ce qu’il veut dire par là ? Qu’est-ce qu’il insinue ? Trouvez-vous que cela a un lien réel avec un commentaire à faire sur un Conseil Municipal auquel le Président de la Communauté Urbaine rend visite ? Mais surtout, vous remarquerez qu’à mon sujet il écrit : « Entre deux sorties de route, Hervé Féron… ». Toutes les personnes qui ont été présentes à ce Conseil Municipal (et vous avez été nombreux à réagir) savent qu’il n’y a eu aucune sortie de route, que ce Conseil Municipal s’est passé dans des conditions très sereines, et que c’est donc là un nouveau coup de griffe gratuit. Alors posons-nous la question : pourquoi ?

 

Beaucoup d’entre vous me disent : « Pourquoi ne portes-tu pas plainte ? ». Non, ils auraient trop de plaisir à me comparer à Nadine Morano (c’est-à-dire à ce que je combats), ils se victimiseraient une fois de plus en prenant en otage la Liberté de la Presse, alors que ce n’est pas de cela qu’il s’agit.

 

Enfin, la journaliste qui couvrait le Conseil de Communauté Urbaine de vendredi commente mes propos une fois de plus en disant que j’ai été excessif. Vous avez l’intégralité de mon intervention sur ce blog. Là encore je vous prends à témoin. Il n’y a rien d’excessif quand on ne dit que la vérité, même si elle dérange. Alors voilà, c’est une cabale peu honorable, ils ont manifestement décidé d’avoir ma peau, mais je suis de plus en plus vivant ! Cela dit, je préférais quand ils me boycottaient… Alors s’il vous plaît, lâchez-moi !

Libération de Salah Hamouri !

Salah HAMOURI a été libéré hier en même temps que 550 autres détenus Palestiniens ! Nous nous en réjouissons, mais nous devons rester vigilants. Voici la question écrite que j'avais posée à Alain JUPPE il y a quelques semaines :

"Monsieur Hervé FERON interroge Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et Européennes, sur la situation de Salah Hamouri. Etudiant français en sociologie à Bethléem, il est accusé d’avoir voulu tuer un rabbin, et d’appartenir au Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), ce qui l’a mené à être inculpé il y a 6 ans par les autorités israéliennes. Depuis, les tentatives pour le faire libérer se sont multipliées de toute part, à l’exception des autorités françaises qui considèrent qu’Israël étant un Etat de droit, aucune ingérence dans le processus judiciaire n’est possible... La dernière tentative devait permettre la libération de Salah Hamouri le 28 novembre 2011. Mais « l’Etat de droit » vient de décider arbitrairement de le garder en détention. Cette décision injuste est un nouveau coup dur porté à Salah et à sa famille. La proposition des autorités françaises de le faire sortir à la mi-décembre, avec la liste des prochains prisonniers palestiniens qui doivent être libérés, redonne un peu d’espoir à la famille. Hervé Féron demande à Monsieur le Ministre que les autorités françaises s’impliquent davantage dans ce dossier, pour que la libération sans conditions soit effective à la mi-décembre."




 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4212124

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL