Actualité

Assemblée générale de Clairlieu Ecodéfi

Hervé FERON était ce mardi à l'assemblée générale de l'association "Clairlieu Ecodéfi", à Villers-lès-Nancy.

Dans le cadre d'un projet d'éco-rénovation solidaire, cette association, créée en 2009 à l'initiative des habitants du quartier de Clairlieu à Villers, a pour objectif de mutualiser ses moyens pour rénover les pavillons de Clairlieu suivant des normes énergétiques et environnementales qui permettent à la fois de réduire les émissions en CO², et d'effectuer des économies de consommation d'énergie. Cet aspect est important tant les prix de l'énergie ont augmenté lors du dernier quinquennat (+20% sur l'essence, +25% sur l'électricité, +50% sur le gaz).

Dans le cadre des subventions parlementaires 2012, Hervé FERON a obtenu 3.000 euros pour donner un coup de pouce à cette initiative qui mérite d'être développée.

Jacques TREMON, président de l'association, Hervé FERON, et Yves WILLER, Vice-président de la commission Aménagement au conseil général de Meurthe-et-Moselle, et Président du Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement de Meurthe-et-Moselle (CAUE).

Les cérémonies du 19-Mars : une journée marathon !

Hervé FERON participe aujourd'hui aux différentes cérémonies du 19-Mars, commémorant l'anniversaire du cessez-le-feu officiel de la guerre d'Algérie faisant suite à la signature des Accords d'Evian.

Il a débuté la journée à 10h30, avec la cérémonie départementale, organisée au monument aux morts situé devant le conseil général de Meurthe-et-Moselle. Dans son intervention, Claude VAGNIER, le président départemental de la FNACA, a souligné l'absence regrettable des représentants de l'Etat et des autorités militaires locales, qui suivaient l'ordre émanant de leurs ministères respectifs de ne pas participer à cette cérémonie.


Sur la photo à gauche, de bas en haut : Jean-Paul BOLMONT et Dominique Olivier (conseillers généraux), Evelyne GAREAUX (conseillère régionale), et Hervé FERON. A droite : Michel DINET (président du Conseil général), Claude VAGNIER (président départemental de la FNACA), et Jean-Paul VINCHELIN (conseiller général délégué aux Anciens Combattants et au Devoir de Mémoire).


A 17h45, Hervé FERON était au monument aux morts d'Heillecourt, invité par le responsable de la section locale de la FNACA, Jean-Claude TISSERAND, qui l'a chaleureusement remercié de sa présence. René MANGIN, conseiller général du canton de Jarville, participait à la cérémonie.


A 18h15, Hervé FERON a enchaîné avec la cérémonie de Jarville en présence de Jean-Pierre HURPEAU, le maire de la ville. Là encore, c'est Jean-Claude TISSERAND qui l'a invité à participer. 

Avec le maire Jean-Pierre HURPEAU.


Jean-Claude TISSERAND, président de la section locale de la FNACA (Laneuveville/Jarville/Heillecourt).


A 19h00 enfin, Hervé FERON a participé à la cérémonie du 19-Mars à Tomblaine. Les élus de la ville, le maire honoraire de la ville Job DURUPT, et les adhérents du comité local de la FNACA dirigé par Jean-Claude PELTIER, étaient présents.

Lors de cette cérémonie, Hervé FERON a eu l'occasion de décorer officiellement François PIERRON de la médaille de la Reconnaissance de la Nation.

Puis les participants se sont rendus à l'espace Jean Jaurès pour le discours du député-maire, qui a souhaité rendre hommage à la section FNACA de Tomblaine et à son Président Jean-Claude PELTIER ; aux anciens combattants ; aux porte-drapeaux, qui sont les gardiens de la mémoire et du patriostisme ; au médaillé, François PIERRON ; à Eugène PHILBERT, un très ancien adhérent de la FNACA décédé en novembre 2008 ; et à Maurice CASSAN, appelé sous les drapeaux, parti en mission dans le Constantinois et tombé au combat en 1959. Son épouse Lucienne, présente à la cérémonie, est aujourd'hui la marraine de la section locale de la FNACA.

Autour d'Hervé FERON : les élus de Tomblaine, et Job DURUPT, maire honoraire de Tomblaine.


Hervé FERON remet la médaille de la Reconnaissance de la Nation à Monsieur François PIERRON.


De gauche à droite : Jean-Pierre LAURENCY, adjoint au maire de Tomblaine et conseiller général de Meurthe-et-Moselle, Jean-Claude PELTIER, responsable de la section locale de la FNACA, François PIERRON, et Hervé FERON. 


Avec Jean-Claude PELTIER et Lucienne CASSAN, épouse de Maurice CASSAN, tombé au combat en 1959.

Quelques nouvelles de ce dimanche

Ce matin, dimanche 18 février, Hervé FERON était présent à la 33ème édition du Tour Pédestre de Villers-lès-Nancy, pour donner au revolver le coup d'envoi du semi-marathon, à 9h20.

Puis à 11h45, il s'est rendu au Parc Richard Pouille à Vandœuvre, où l'association "La Gaule Vandopérienne" organisait son concours de pêche annuel, au petit étang du parc. Hervé FERON a remis la coupe au vainqueur de la compétition.

Hervé FERON et Marie-Thérèse MATTERA, conseillère municipale de Vandœuvre déléguée aux personnes âgées.



Avec François THOMASSIN, président de "La Gaule Vandopérienne".


Hervé FERON, Marie-Thérèse MATTERA, Stéphane Hablot maire de Vandœuvre, et Jean-Paul BERNARD délégué à l'animation.


Concours de démagogie...

Après les multiples promesses non tenues par le Président-candidat Sarkozy devant les sidérurgistes d'Arcelor Mittal, c'est au tour de Valérie Rosso-Debord d'en mettre une couche, en affirmant que l'Etat était "prêt à prendre des parts dans le capital d’ArcelorMittal si nécessaire". Elle va bientôt devenir plus démago que lui... 

Inauguration de la Quinzaine des Créateurs à Villers-lès-Nancy

Mercredi 14 mars à 18h30, Hervé FERON a assisté aux côtés de Pascal JACQUEMIN, maire de Villers-lès-Nancy, et de plusieurs élus de la ville, à l'inauguration de la 11ème édition de la Quinzaine des Créateurs 2012, dans la galerie du Château de Mme de Graffigny.

Chaque année, Idalina, créatrice de mode villaroise, réunit 6 designers tout au long de la semaine. Pour cette onzième édition, se trouvent aux côtés d'Idalina :

- Brigitte Maillard Cary (Artiste Peintre)

- Stéphanie Coupade (Sculptures fer)

- André Babel-le-Borgne (Poterie d'Art)

- Marie Christine Rigaux  (Verriers d'Art)

- Jean Hugues Harbonnier (Verriers d'Art)

L'entrée de l'exposition est gratuite, et la galerie est ouverte jusqu'à dimanche 18 mars. N'hésitez pas, c'est un plaisir pour les yeux !

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de la Ville de Villers-lès-Nancy.

Sur la photo : Hervé FERON, Pascal JACQUEMIN (maire de Villers), Idalina.

Agression de Jean-Michel RIBES - Communiqué de presse d'Hervé FERON

Hervé FERON condamne fermement l’odieuse agression dont a été victime Jean-Michel RIBES mercredi soir.

A l’endroit même où l’on célébrait,  il y a peu, l’anniversaire du Siècle des Lumières, ces actes d’intolérance sont dignes des plus grandes heures de l’obscurantisme. Jean-Michel RIBES n’est pas dans l’exagération lorsqu’il qualifie ces personnes de « petits fascistes ». L’honneur de la République passe par la liberté d’expression, par l’ouverture à la créativité, et par le principe fondamental de laïcité. 

Hervé FERON et l’association Aux Actes Citoyens de Tomblaine, ont eu l’honneur et le plaisir d’accueillir il y a quelques années Jean-Michel RIBES, créateur impertinent et humaniste. L’acte dont il a été victime est pitoyable. Hervé FERON condamne tous les intégrismes et assure Jean-Michel RIBES de son soutien et de son amitié.




Le vote par procuration : pensez-y !

Le vote par procuration permet de se faire représenter le jour de l’élection par un électeur de son choix, désigné sous le nom de mandataire.


Où ?

Pour les personnes résidant en France : au Commissariat de police, à la brigade de gendarmerie ou au Tribunal d’instance le plus proche de votre lieu de résidence ou de travail.

Pour les personnes résidant hors de France : auprès de l’ambassade et/ou du consulat.

Dans la 2ème circonscription ou à proximité :

- Hôtel de police de Nancy : 38, Boulevard Lobau à NANCY.

Téléphone : 03 83 17 27 37

Horaires d'ouverture : Du Lundi au Dimanche : (Ouvert 24h/24)

- Gendarmerie de Neuves-Maisons : 58, Rue du Capitaine Caillon.

- Tribunal d’Instance de Nancy : Cité Judiciaire, Rue du Général Fabvier.

Téléphone : 03 83 90 85 60 

Horaires d'ouverture : du Lundi au Vendredi : de 8h à 17h (durant les congés scolaires : de 8h30 à 12h et de 13h à 16h)


Quand ?

Le plus tôt possible pour tenir compte des délais d'acheminement et de traitement de la procuration en mairie. Cependant, une procuration peut être établie jusqu'à la veille du scrutin.

La procuration est établie pour une seule élection (1er tour, 2ème tour ou les deux tours) ou pour une durée déterminée (un an maximum pour les personnes résidant en France, 3 ans pour celles résidant à l’étranger). Vous pouvez donc effectuer en une fois la démarche pour les deux tours des élections présidentielles et législatives.

Une procuration peut être résiliée à tout moment : soit pour changer de mandataire, soit pour voter directement, à condition que le mandataire ne se soit pas déjà présenté.


Comment ?

Une simple attestation sur l’honneur mentionnant le motif de l'empêchement et de l’impossibilité de se rendre à son bureau de vote suffit désormais (vacances, obligations professionnelles ou formation, handicap, raison de santé ou d’assistance à une personne malade ou infirme, lieu de résidence différent du lieu d’inscription). Aucun justificatif supplémentaire ne peut être exigé par les autorités.

La présence de l’électeur à qui est donné la procuration (le mandataire) n’est pas obligatoire.

Vous devez vous présenter en personne auprès des autorités compétentes muni de votre justificatif d’identité (carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire), ainsi que du nom de famille, nom d'usage, prénom(s), adresse, date et lieu de naissance de la personne qui votera pour vous.

En cas d’infirmité sérieuse ou si votre état de santé ne vous permet pas de vous déplacer pour venir établir votre procuration, vous pouvez demander qu'un personnel de police se déplace à domicile pour l’établir. La demande de déplacement doit être faite par écrit et accompagnée du certificat médical ou du justificatif de l'infirmité.

La personne qui votera pour vous doit impérativement figurer sur la liste électorale de la commune où vous votez mais pas obligatoirement dans le même bureau de vote, ni dans le même arrondissement et ne pas avoir reçu d’autre procuration en France.


Déroulement du vote

Le mandataire ne reçoit aucun document officiel, aussi, il est impératif que vous le préveniez directement de la procuration qui lui a été donnée et du bureau de vote dans lequel il devra voter à votre place.

Le jour du scrutin, votre mandataire doit se présenter muni de sa propre pièce d'identité dans votre bureau de vote.

Il votera en votre nom dans les mêmes conditions que les autres électeurs.



"A l'insu de leur plein gré"...

Ils se sont trompés à l'insu de leur plein gré ! Avec deux sondages contradictoires le même jour, il faut bien admettre que l'Ifop a été énorme !

Si Sarkozy est omniprésent à la télé et sur les ondes, il est toujours nettement derrière François HOLLANDE...

Schengen : les couacs de l'UMP...

Hervé FERON vient d'adresser une question écrite au Ministre des Affaires Etrangères et Européennes, suite aux propos de Nicolas SARKOZY sur l'espace Schengen lors du meeting de Villepinte. En effet, les propos du Président-candidat sont en contradiction avec la réponse faite par Monsieur Alain JUPPE à une précédente question écrite d'Hervé FERON sur ce sujet.

 

Question écrite déposée le 12 mars 2012, adressée à Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et Européennes :

« Monsieur Hervé Féron attire l'attention de Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et Européennes sur les récents propos du Président de la République concernant les accords de Schengen. Le 12 juillet dernier, peu après que la Danemark ait annoncé, sous la pression du PPD, parti d'extrême droite au Danemark, son intention de rétablir les contrôles douaniers permanents à ses frontières avec l'Allemagne et la Suède, le député avait interrogé le ministre sur l'avis du gouvernement sur cette mesure. Dans une réponse du 15 novembre dernier, le ministre affirmait que « la confiance mutuelle est un élément décisif d'un espace commun de libre circulation. C'est dans cet esprit que la France plaide pour un renforcement de la gouvernance et du pilotage politique de l'espace Schengen ». Cette réponse confirmait la volonté de la France de renforcer la coopération avec nos amis et voisins européens et il n'était au mois de novembre aucunement question de remettre en cause les accords de Schengen. Or, à l'occasion du meeting de campagne dit de Villepinte du 11 mars 2012, le Président-candidat a non seulement réclamé une « révision » des accords de Schengen, mais surtout, il a menacé de « suspendre la participation » de la France si un « gouvernement politique de Schengen » n'était pas mis en place « dans les douze mois ». Un véritable ultimatum de la part du Président de l'un des pays fondateurs de l'Union Européenne, qui s'accorde bien mal avec l'avis du gouvernement qui, au mois de novembre, chantait les vertus de la confiance mutuelle entre partenaires. Par ailleurs, la question écrite du député posait en réalité une question fort simple : le député, inquiet de la décision danoise, a voulu s'assurer que le gouvernement Français était pour sa part toujours favorable au respect des accords de Schengen. La réponse a été claire, c'était un oui. Dans cette perspective, il s'étonne des récents propos du Président-candidat, qui remet en cause ces accords sur lesquels jusqu'à présent, il n'était jamais revenu. Aussi souhaite-t-il que le gouvernement précise sa position sur les accords de Schengen, car il semble y avoir une contradiction entre les propos du Président de la République de mars 2012 et ceux de son ministre en novembre 2011. »

 

Question n° 114078, publiée au Journal officiel le 12 juillet 2011 :

« M. Hervé Féron attire l'attention de Monsieur le Ministre auprès du ministre d'État, ministre des Affaires Etrangères et Européennes, chargé des Affaires Européennes, sur la décision prise par le Danemark de rétablir les contrôles douaniers à ses frontières. En effet, vendredi 1er juillet dernier, la Commission des finances du Parlement danois a entériné le projet gouvernemental de rétablir les contrôles douaniers aux frontières du pays, rendant la mesure exécutoire. Sous la pression du Parti du peuple danois (PPD), parti d'extrême droite, le Danemark avait annoncé le 10 mai sans aucune concertation préalable avec les autres pays concernés son intention de rétablir des contrôles douaniers permanents à ses frontières avec l'Allemagne et la Suède. Ce projet fait courir un risque à la libre circulation à l'intérieur de l'espace Schengen et donc au projet européen. Il lui demande quel est l'avis du Gouvernement sur cette mesure. »

 

Réponse de Monsieur Alain JUPPE, publiée le 15 novembre 2011, à la question n° 114078 :

« Le Danemark a pris la décision de rétablir des contrôles douaniers à ses frontières, avec l'objectif de lutter contre la criminalité. Les autorités françaises ont pris note de cette décision et des précisions apportées par le ministre de l'intérieur danois lors du Conseil (JAI) du 12 mai dernier. Elles regrettent cependant qu'une telle décision n'ait pas fait l'objet d'une concertation préalable. L'espace Schengen est régi par des règles claires. Il appartient à la Commission d'en vérifier le plein respect. C'est la raison pour laquelle elle a envoyé une équipe d'experts au Danemark les 14 et 15 juillet derniers afin d'évaluer la conformité des mesures prises par les autorités danoises avec ces règles. Dans un communiqué du 18 juillet 2011, la Commission a indiqué que ses experts n'avaient pas pu obtenir des justifications suffisantes de la part de la partie danoise sur l'intensification des contrôles aux frontières intérieures. La commissaire en charge des affaires intérieures, Mme Cecilia Malmström, a estimé que des inquiétudes persistaient quant à la conformité des mesures de renforcement de contrôles douaniers du Danemark avec les libertés garanties par le traité de l'Union européenne, y compris l'acquis Schengen. Elle a précisé qu'il incombait au Danemark de démontrer de manière factuelle que la gravité de la situation justifiait la mise en oeuvre de mesures qui affectent la liberté de circulation des biens, des services et des personnes aux frontières intérieures avec l'Allemagne et la Suède. La commissaire, qui avait déjà envoyé une lettre au Gouvernement danois pour demander des clarifications, a réaffirmé qu'elle n'hésiterait pas à utiliser « tous les outils » à sa disposition pour forcer le Danemark à respecter la liberté de circulation en Europe. La Commission a renouvelé le 11 août 2011 sa menace d'ouvrir une procédure d'infraction contre le Danemark. L'évaluation finale qui sera faite par les services de la Commission dans le cadre de son dialogue avec le Danemark sera étudiée attentivement par les autorités françaises. En tout état de cause, la confiance mutuelle est un élément décisif d'un espace commun de libre circulation. C'est dans cet esprit que la France plaide pour un renforcement de la gouvernance et du pilotage politique de l'espace Schengen. »

Un week-end de député

Ce week-end, Hervé FERON n'était pas à Villepinte, mais sur le terrain dans sa circonscription !


Jeudi matin, il était à l'inauguration de la rue Marie-Odile LAROCHE, à Villers-lès-Nancy (voir aussi un précédent article ici).



Jeudi soir, il était au concert de Hugo F au Hublot à Nancy, et c'était très très bon !


Vendredi soir, Hervé FERON organisait à l'espace Jean Jaurès à Tomblaine une rencontre-discussion sur le thème de la Palestine, en partenariat avec l'Association France Palestine Solidarité 54. Il a eu l'occasion d'échanger avec la salle sur son expérience personnelle lors de son voyage en Palestine en octobre/novembre 2011, qu'il raconte dans son "Carnet de Voyage" (cliquer ici pour le télécharger au format PDF).

Puis le public a pu regarder le film "Notre Histoire", réalisé par Palestinian National Initiative et présenté par le Docteur Mustafa BARGHOUTHI.


Samedi matin à 11h, à la salle des fêtes de Tomblaine, Hervé FERON a participé au vernissage de l'exposition de l'association "Plaisir de peindre", présidée par Madame Josiane FLORIMOND.

Samedi à 14h30, il s'est rendu à l'Assemblée générale de l'association Bien Vieillir en Lorraine, dont le Président pour la région Lorraine est Luc MEJEAN. Puis il a célébré un mariage en mairie de Tomblaine.

Samedi soir, il est allé supporter le SLUC qui a gagné, comme à chaque fois qu'il se rend à un match !


Dimanche matin à 11h, à l'invitation de Pascal JACQUEMIN, maire de Villers-lès-Nancy, et de Charles ANCÉ, Président de l'ADILL, le député assistait à l'inauguration du salon "Lorrains, écrivains et illustrateurs" au château de Madame de Graffigny à Villers-lès-Nancy.


Franck Michael meilleur que Sarkzoy à Villepinte !

Hervé FERON est actuellement au concert de Franck MICHAEL, organisé par Stéphane Hablot et la municipalité de Vandœuvre au Parc des Expositions. 3500 personnes ! C'est de la folie, c'est encore plus réussi que Villepinte !

Stop aux expulsions d'élèves et étudiants étrangers !

Il y a un mois, Hervé FERON avait interpellé le Ministre de l'Intérieur au sujet d'un jeune Chinois, élève au lycée Marie Marvingt de Tomblaine, menacé d'expulsion.

Il y a quelques jours, le député a relancé le Ministre par une question écrite et par courrier. Voici la question écrite :

"Monsieur Hervé FERON attire l'attention de Monsieur le Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration, sur la façon dont sont étudiées les demandes de titres de séjour des élèves et étudiants étrangers en pleine année scolaire. Un cas inacceptable se présente actuellement sur la commune dont le Député est aussi le maire, avec un jeune Chinois, qui n’a aucune attache familiale dans son pays, qui était mineur au moment de son entrée en France, et qui suit assidument des cours dans un établissement de la ville de Tomblaine. Il obtient d’ailleurs des résultats qui satisfont l’ensemble de ses enseignants. Après avoir refusé d’annuler l’OQTF qui pesait sur ce jeune, les services de l’Etat dans le département ont assigné à résidence l’intéressé, l’année dernière, pendant 45 jours. Le jeune Chinois en question s’est soumis à cette obligation, mais en dehors de ses heures de cours afin de ne pas avoir d’absence. Il a ainsi montré une volonté inébranlable de s’intégrer, pendant que d’autres l’en empêchaient. Ce jeune Chinois n’est sans doute pas le seul dans ce cas. Le député demande donc à Monsieur le Ministre d’intervenir sur ce cas précis pour que soit respecté le droit à l’éducation, un droit garanti par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, en cessant ces expulsions."

Inauguration de la Rue Marie-Odile LAROCHE à Villers

Hervé FERON était hier à l'inauguration de la rue Marie-Odile LAROCHE, à Villers-lès-Nancy.

Dans sa prise de parole, il a bien sûr fait le lien entre la journée internationale des droits des femmes et ce grand moment qui a vu la dénomination de la rue Marie-Odile LAROCHE.

Sur la photo, avec Hervé FERON : Pascal JACQUEMIN (maire de Villers-lès-Nancy), Pierre BAUMANN (conseiller général du canton de Laxou/Villers), Evelyne GAREAUX (conseillère régionale de Lorraine), Bernard ENEL (conseiller municipal de Villers), Claude KEIFLIN (1er adjoint au maire de Villers), Pascal BRENNEUR (conseiller municipal de Villers).


Claude Guéant et la viande halal...

C’est normal que Guéant n’aime pas la viande halal : il nous a plutôt habitués à manger de la vache enragée…

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6654072

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL