Tomblaine

Des dictionnaires pour les C.M.2

La lecture pour tous est une politique publique prioritaire à Tomblaine et la tradition veut que la Commune offre chaque année au moment des fêtes un livre à tous les enfants des écoles maternelles et élémentaires. Ces livres méticuleusement choisis par les personnels de la bibliothèque municipale sont adaptés à l’âge des enfants. Chaque année, pour les C.M.2, ce sont de superbes dictionnaires qui sont offerts. Il entre ainsi dans chaque famille un dictionnaire qui sera sans doute utilisé par tous. Hervé FERON, Christiane DEFAUX, Adjointe au Maire, déléguée à l’Enfance et à l’Accès au Savoir et Martine BOUF, bibliothécaire, se sont rendus cette semaine dans les écoles pour expliquer aux élèves l’importance de l’usage du dictionnaire et du bon usage de la langue française.
 


Conseil Municipal : tout est voté à l'unanimité.

Le Conseil Municipal de Tomblaine a duré plus de deux heures et tout a été voté à l'unanimité.
Avant d'ouvrir la séance, j'ai présenté, avec à l'appui un power point, le projet de
réalisation des 36 logements Batigère avenue de la Paix et boulevard Barbusse. Ce projet
avait été déjà présenté au Conseil très en amont, c'était là un point d'information pour ce 
projet qui est en cours. Le journaliste n'en a pas parlé.
Excellent climat, pas de problème.

Si vous lisez encore l'Est Républicain, vous pouvez croire que cela s'est passé différemment.
Le journaliste est arrivé très en retard, il est reparti en avance. 

Il sous-titre : "un conseil municipal dense qui a vu s'opposer deux conceptions opposées sur
le travail du dimanche" (sic ! "s'opposer deux conceptions opposées" c'est tout un style ! Chez 
ces gens-là, on n'a pas peur des répétitions ou des fautes de style !) 

La réalité, c'est qu'une conseillère municipale qui détenait un pouvoir a souhaité s'abstenir (et 
non pas s'opposer, c'est donc un mensonge de plus que d'écrire cela) sur le sujet de l'ouverture 
d'Auchan le dimanche. Je lui ai donné mon avis, cela n'a pas duré plus de deux minutes sur les 
deux heures de Conseil Municipal. Cette délibération a été votée à l'unanimité.

Mais le besogneux  journaliste commente quand même"une position qui a irrité le maire..."

Le Conseil Municipal est le lieu où l'on peut débattre, si on ne peut plus donner un avis sans que la presse
vous dise "irrité", il faut supprimer les Conseils Municipaux et il faut que le correspondant local écrive à 
l'avance les compte-rendus des Conseils (comme cela se pratique à chaque Conseil de Métropole...).
Je n'étais pas irrité, ce qui m'irrite ce sont les journalistes qui se servent de notre actualité très dense, pour
vivre et tenter de vendre leur journal, mais qui la rapportent à leur façon en étant mal intentionnés. 
Ce sont ceux qui sont absents pendant les débats, ceux qui ne comprennent pas, ceux qui boycottent
certains acteurs de la vie publique,... C'est vrai ces méthodes m'irritent et vous êtes nombreux à me témoigner
que vous pensez comme moi à ce sujet.
Il est temps qu'un Conseil Supérieur de la Déontologie Journalistique soit créé dans ce pays pour tenter de
sauver la PQR, mais surtout pour tenter de sauver la démocratie et la pluralité de l'information.

Merci Boris.

Cela a été un grand moment d'émotion partagée. Avant la présentation des équipes pour le match de basket féminin de Nationale 3 ASPTT Nancy-Tomblaine contre Dunkerque, le Président du club local Olivier Rambaut a rendu un hommage sobre, mais intense à Boris Gigoux parti trop vite, trop jeune.
Tout le monde appréciait Boris et pour prolonger cet hommage bouleversant le public et les deux équipes applaudissaient sans interruption pendant une minute. Merci Boris.

Le match qui suivit a certainement été vécu aussi en hommage à Boris, tant les Tomblainoises ont été dominatrices. Il y avait une trop grande différence de niveau, les Tomblainoises, intraitables en défense, ont déroulé leur basket avec de superbes phases de jeu en attaque.
À la dernière seconde de la première mi-temps Caroline Rouyer s'empara même du ballon et ajusta un tir à 3 points magnifique depuis le milieu du terrain : 39-10 à la mi-temps.
La seconde mi-temps n'a fait que confirmer cette nette supériorité. Mais ce qui est réjouissant chez cette équipe, c'est que les Tomblainoises ne lâchent jamais rien. Ce match, elles l'ont joué avec le plus grand sérieux jusqu'à la dernière minute.
Elles termineront avec 42 points d'avance ! 71-29.
L'ASPTT Nancy-Tomblaine reste donc invaincue en Nationale 3 et leader jusque là incontesté.
Bravo !

La choucroute du PS.

À Tomblaine, c'est une tradition depuis des décennies. La fête de la Rose du PS local prend la forme du choucroute !
Les socialistes et leurs amis ont donc fait la fête jusque tard dans la nuit.
Un peu de discours quand même et la présence remarquée entre autres de Olivier Jacquin, Sénateur, Stéphane Hablot Maire de Vandoeuvre, Vice Président du Conseil Départemental et Vice-Président de la Métropole du Grand Nancy, Sylvie Crunchant Conseillère Départementale.

 


Les illuminations de Noël.

 Après plusieurs semaines de préparation par les services techniques et Jean-Claude Dumas,
Adjoint au Maire, les illuminations de Noël scintillent dans les rues de Tomblaine fleurie en été,
illuminée en hiver. Les premiers flocons sont au rendez-vous,
la ville a revêtu ses habits de lumière pour les fêtes de fin d'année.