Graeme Allwright nous a quittés.

Une vraie tristesse, il y a trois semaines, je parlais au téléphone avec son épouse. Elle m’avait dit que Graeme ne pouvait plus faire de concert, mais qu’il n’allait pas mal. J’avais proposé qu’il vienne à Tomblaine, non pas pour chanter, mais pour qu’on fasse une belle fête en son honneur... Graeme Allwright, c’est toute notre jeunesse, avec des chansons pour célébrer bien sûr l’amitié (les retrouvailles) mais aussi des chansons militantes (la ligne Holworth, la ballade de la désescalade, le jour de clarté, Pacific Blues, l’Etranger...) et les protest songs qu’il avait adaptés. On n’oubliera pas, Graeme, tes concerts à Tomblaine, on n’oubliera pas ton mythique concert de soutien dans les années 70 à Besançon pour soutenir les ouvriers de LIP, avec Steve Wearing et Roger Mason et on continuera longtemps à chanter tes belles chansons.


 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3937785

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL