Tomblaine

L'exercice de la démocratie au 21ème siècle...

Vous l'ignorez certainement, mais une consultation publique existe actuellement pour que vous puissiez vous prononcer, quant au projet d'une entreprise privée, en vue d'exploiter une usine de méthanisation à Ludres.
Il me semble que tout est fait pour que cette consultation publique passe inaperçue... En effet, on ne voit pas clairement que cela signifie l'implantation de zones d’épandage à Tomblaine et Saulxures, à proximité des zones d'habitation.
Vous trouverez ci-dessous copie de la délibération du Conseil Municipal de Tomblaine, dans laquelle figure toute l'argumentation qui a conduit le Conseil Municipal à réagir vivement et à émettre un avis UNANIME défavorable à ce projet : pollution du ruisseau du Prarupt, puis de l'Espace Naturel Sensible, jusqu'à la Meurthe, nuisances olfactives à proximité de zones d'habitation, etc. Le Conseil Municipal est opposé à l'unanimité à ce projet et s'y opposera fermement, dans l'intérêt des habitants.
Je vous communique également les informations pour donner votre avis (la consultation publique est prolongée jusqu'au 3 mars)
La population a la possibilité de donner son avis, mais souvent ne le sait pas... Et le mode de consultation est rendu difficile pour la population de Tomblaine et de Saulxures(alors que ce sont ces deux villes qui subiront les nuisances), puisque : "vous pouvez formuler vos observations sur le projet sur un registre à feuillets non mobiles, disponible en Mairie de... Ludres (!) aux heures et jours d'ouverture
habituels au public" (sic !)
Mais ! Vous pouvez aussi adresser un courrier à la Préfecture de Meurthe et Moselle (!) au... Bureau des Procédures Environnementales (Re-sic !!!) 1, rue du Préfet Claude Erignac - CS 60 031 - 54 038 Nancy Cédex...
Et puis, vous pouvez aussi adresser un courrier électronique à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Et si vous voulez des renseignements complémentaires (mais attention, le dossier a été écrit au royaume des bisounours : ça ne puera pas, ça ne polluera pas...), vous pouvez aller sur le site : www.meurthe-et-moselle.gouv.fr (rubriques "actions de l'Etat" - "Enquêtes et consultations publiques"
N'hésitez pas à communiquer cette information autour de vous.
Hervé Féron.
 
 

1981.

Le fils de Job Durupt m’a fait l’amitié de me donner quelques souvenirs qui appartenaient à son père,
ancien maire de Tomblaine. Cette grande photo du soir du 10 mai 1981, prise à la salle des fêtes
de Tomblaine.
On reconnait Job et Janine Durupt, mais aussi beaucoup d’anciens Tomblainois… « Que sont mes amis devenus ? » chantait Léo Ferré… A cette époque-là, Tomblaine était la seule ville de gauche de toute l’agglomération… Une vraie gauche, avec des valeurs. Cette soirée mémorable s’est prolongée sur la place Stanislas, Job Durupt, avec sa barbe à la Jaurès, ceint de son écharpe bleu-blanc-rouge, emmenait derrière lui des milliers de personnes dans l’euphorie de cette belle victoire populaire…
Et puis, le fils de Job m’a donné aussi cette affiche, qui date de mars 1981, pour une manifestation intitulée « Femmes et socialisme », organisée alors par le Parti socialiste, toujours dans cette mythique salle des fêtes de Tomblaine où sont venus Mitterrand, Rocard, Mauroy, Deferre et tant d’autres…
Janine Durupt avait dû organiser cette fête, parmi les invitées, il y avait Edwige Avice et Marie-Claude Vayssade…
J’avais 25 ans et je vois sur cette affiche que mon groupe, le "Groupe Terrain Vague » était aussi annoncé…
Souvenirs, souvenirs… émotion.
 
 

Tempo, une école de musique performante à Tomblaine.

Cet enfant a 10 ans, il s’appelle Lukas. Ses parents habitent Tomblaine, ils sont Géorgiens-Kurdes.
Lukas est très doué, il prend des cours de piano à l’école de musique municipale de Tomblaine « TEMPO », avec Anne Glomet qui est un excellent professeur. Cette école de musique, en plein Quartier Politique de la Ville, ne bénéficie pas de subventions, autres que celles de la Commune de Tomblaine, parce que pour bénéficier de subventions de la Métropole, il faudrait accepter le système qu'André Rossinot avait mis en place, pour tout régenter, système qui n’a pas été remis en question depuis, voire qui s’est durci…

 
En effet, pour être traité à égalité, comme d’autres écoles de musique, il faut accepter de se soumettre aux règles du conservatoire, sa rigidité, son manque d’humanité.
Cela signifie que les communes et associations doivent accepter d’être sous le joug de la Métropole et du conservatoire et de se voir imposer des critères d’éligibilité, même si elles les trouvent stupides…
Alors TEMPO est autonome, mais du coup, elle est performante, vivante, humaine.
 
Accessible au plus grand nombre, avec des professeurs compétents, des méthodes de pédagogie active…
Outre l’apprentissage d’un certain nombre d’instruments, on peut y pratiquer des percussions corporelles, des percussions urbaines, s’intégrer à la Batucada, à la chorale rock !!! 
Voilà le résultat avec Lucas, par exemple. Ça s’appelle l’Education Populaire, une valeur progressiste qui dérange la bourgeoisie installée.
 

Encore une belle victoire des tomblainoises !

En Nationale 3 féminine, l’ASPTT Nancy-Tomblaine continue son beau parcours.
Les tomblainoises ont battu une solide équipe de Besançon cet après-midi : 95 à 79.
Seule petite ombre au tableau, avec la blessure au genou de Clémence Dumas en
première mi-temps. Bon rétablissement. Et comme dit Nazah la présidente du club :
« Go ! Go ! Go ! Tomblaine ! »
 
 
 
 
 
 

Asptt Nancy-Tomblaine - Besançon.

Assemblée Générale de l'ARPA Tomblaine.

L'Association des Retraités et Personnes Âgées de Tomblaine fait preuve d'une belle vitalité !
270 personnes étaient réunies hier à la salle Stéphane Hessel pour son Assemblée Générale,
sous la Présidence de Mireille Jacquot et en présence de Guy Schilling, Président Départemental
de la FRPA, d’Hervé Féron, de Denise Gundelwein, première adjointe au Maire et vice-présidente
du CCAS et de plusieurs élus municipaux.
De nombreuses activités, sorties et évènements seront encore prévus pour 2023, ainsi l’ARPA
participe à la vie de la Ville, faite de solidarité, de convivialité et de lien social.
Une anecdote montre tellement bien que Tomblaine reste un grand village, même si la Commune
se développe, où les gens se connaissent, se parlent, se soutiennent et où les traditions et l’histoire
restent profondément ancrées. Après guerre, les temps étaient (déjà) durs… Et, par solidarité, on
distribuait, à l’occasion de cette réunion annuelle, à chacun … un kilo de sucre. Mais savez-vous
qu’aujourd’hui cette habitude perdure ? Chaque année, à l’occasion de cette Assemblée Générale
de l’ARPA, chacun se voit distribuer, non pas un, mais deux kilos de sucre !!!
A tel point, que beaucoup de personnes âgées ne disent pas « je vais à l’AG de l’ARPA », mais …
« je vais au sucre » !
Ici, c’est Tomblaine !
 
 
 

Le Tae-Kwon-Do, dès trois ans !

Galette des rois, hier à l'Espace Jean Jaurès pour les adhérents du club de Tae-Kwon-Do. L'occasion
pour les élus Sylvie Kurt, Philippe Luce et moi, de nous rendre compte de la belle vitalité de ce club,
grâce, bien sûr, à son entraîneur, compétent et dévoué, Martial Noirez. On peut se féliciter aussi
de constater que le club a retrouvé un bureau de Conseil d'Administration qui s'est étoffé, avec des
bénévoles actifs et une jeune présidente, Caroline Thoa, qui passera prochainement sa ceinture noire.
Le club compte une cinquantaine d’adhérents compétiteurs, depuis l'âge de 3 ans (!), la plus ancienne
ayant 37 ans.
Le 11 mars prochain, le club participera au Tae-Kwon-Do Kids de Toul, avec la ferme intention de ramener
la Coupe, comme cela a été le cas à plusieurs reprises, avant la crise sanitaire...
 

L'attractivité de la ville de Tomblaine.

Il n'est pas inintéressant de se pencher sur les chiffres de l'INSEE, pour ce qui concerne les créations d'entreprises sur Tomblaine.
Et ces chiffres (source Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene) en géographie au 01/01/2022) démontrent l'attractivité de Tomblaine ! Selon l'article en question on dénombrait à Tomblaine en 2021 (en fin de crise sanitaire !)... 536 entreprises !
Dont 95 nouvellement créées, au cours de la seule années 2021 !
Alors, bien sûr, il faut relativiser, car si chaque année, il y a des créations d'entreprises, il y en a par ailleurs qui ferment. Et puis parmi ces entreprises, il y a aussi des autoentrepreneurs, mais tout de même... Le climat doit être propice à Tomblaine !
Démographie des entreprises et des établissements en 2021
 

Juliette-taximètre une activité originale et pertinente à Tomblaine.

Connaissez-vous Juliette-Taximètre ? Juliette est une jeune femme qui a eu le courage de se reconvertir dans une activité innovante, il y a un peu plus d’un an. Elle installe des taxi-mètres, c’est à dire qu’elle équipe de compteurs les taxis pour les professionnels.
Juliette a aménagé son local commercial elle même, c’est accueillant, esthétique et fonctionnel, avec une banque d’accueil, l’atelier et un coin convivialité en open-space.
Et depuis quelques temps, Juliette a diversifié son activité. Elle installe des éthylotests anti-démarrage. Elle a obtenu un agrément judiciaire, pour installer ce système pour les personnes qui sont contraintes. Il y a aussi les véhicules qui, depuis 2015 doivent en être pourvus de façon obligatoire, comme par exemple le bus municipal. Mais Juliette peut aussi répondre à des demandes d’installation volontaires.
La Commune de Tomblaine a souhaité que deux de ses véhicules, pour lesquels il n’y a aucune obligation, soient ainsi équipés. Il s’agit de deux minibus, qui assurent régulièrement du transport de personnes et souvent d’enfants. Mais ces minibus sont souvent mis à la disposition des associations et clubs sportifs pour leurs sorties occasionnelles ou leurs matches à l’extérieur. Les conducteurs de ces véhicules sont donc multiples et équiper ces minibus d’un éthylotest anti-démarrage, très simple d’utilisation, est une sécurité pour tout le monde : les personnes transportées, le conducteur, la Commune…
La Commune de Tomblaine est la première Commune qui a fait cette démarche volontaire, cela peut peut-être donner des idées à d’autres communes. Juliette Taxi-mètre 48, boulevard Barbusse à Tomblaine.
 
 
 

A Tomblaine, des poules, des coqs, des lapins vont à l’école !

La Ville de Tomblaine a mis en place un partenariat avec la Chambre d’Agriculture, qui consiste à mettre en relation des agriculteurs et des éleveurs avec les enfants des écoles de notre ville.
La démarche se veut pédagogique et instructive, car les petits tomblainois sont des citadins, des urbains… mais savez-vous qu’en Lorraine, il y a un taux d’employabilité dans les métiers de l’agriculture et de l’élevage qui augmente chaque année de + 2% ?
Chaque année, il est proposé aux enseignants de Tomblaine pour toutes les grandes sections de maternelles et toutes les classes de CM1 qu’un agriculteur vienne en classe. Ainsi, un enfant bénéficiera de cette expérience à deux reprises pendant sa scolarité. Les spécialités de ces professionnels sont adaptées à l’âge des enfants, par exemple un éleveur d’escargots viendra plutôt en maternelle, avec des escargots, un apiculteur ou un éleveur bovin viendra plutôt en école élémentaire (et pas forcément avec un bovin dans la classe ! Mais d’autres arguments pédagogiques…).
Par la suite, toutes ces classes iront visiter une ferme, en fonction des choix qu’auront fait les enseignants. En effet les agriculteurs - éleveurs sont proposés par la Chambre d’Agriculture, parce qu’ils ont une formation pédagogique, mais leurs exploitations ont des spécialités différentes. La ville de Tomblaine, elle, finance ce projet, en achetant la prestation à la Chambre d’Agriculture, en mettant à disposition le bus municipal pour emmener les enfants à la campagne et en fournissant les repas si nécessaire, sous forme de pique-niques.
Pour la partie qui se déroule en classe, le choix est également assez large : découverte des animaux de la ferme, poules, coqs, lapins, jeux … / agriculture lorraine, présentation de produits… / présentation de la vache laitière, jeux… / découverte de la ferme, activités sensorielles… / présentation des légumes bio et de saison… / histoire de la poule rousse et de sa nourriture, atelier autour de la graine et de la farine…
Cette opération, renouvelée tous les ans, entre dans le cadre du Projet éco-citoyen de la Ville de Tomblaine.
Ce matin, la visite avait lieu à l’école maternelle Elisabeth et Robert Badinter, en grande section, pour une présentation de poules, de coqs et de lapins...
 
 
 
 
 
 
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
5835130

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL