Actualité

Funérailles Républicaines : Retour sur la Proposition de Loi d'Hervé Féron

Jean-Claude Couturier, Président de l'Association crématiste de Lorraine, revient sur la Proposition de Loi d'Hervé Féron, qui a récemment été votée à l'Assemblée nationale, instituant des obsèques laïques et républicaines :

Nouveaux dispositifs concernant la délivrance des Cartes Nationales d'Identité

Le 27 décembre 2016, Hervé Féron a posé une Question Écrite au Ministre de l’Intérieur, qui n’a toujours pas obtenu réponse, dans laquelle il s’inquiétait de la portée de l’article 19 du décret n°2016-1460 du 28 octobre 2016, qui va mettre fin à la délivrance des Cartes Nationales d’Identité (CNI) par de nombreuses Mairies, non-équipées du dispositif de recueil (DR). Ainsi, aujourd’hui, seules 2 000 Mairies pourront délivrer les nouvelles CNI, les autres étant dépossédées de cette prérogative qui était pourtant un moyen de lier des liens avec certains citoyens qui ne se déplacent que peu à la Mairie. Cette nouvelle mesure n’apporte rien, elle pourra même avoir de lourdes conséquences en créant des fractures territoriales entre les communes et leurs habitants, en particulier ceux qui ne peuvent se déplacer aisément. Par ailleurs, les 2 000 Mairies ayant des dispositifs de recueil se voient chargées d’un surcroît de travail important, sans moyen d’y pallier. Hervé Féron déplore que le Ministre n’ait pas encore daigné lui répondre et surtout que, encore une fois, on privilégie les économies sur les services rendus aux citoyens.

Un appel international, cosigné par Hervé Féron, publié dans le journal le Monde

Hervé Féron a cosigné un appel international, publié aujourd’hui dans le Monde, « Pour la fin de l’impunité pour les génocidaires et leurs complices » qui ont pris part au génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994. Plusieurs « hauts génocidaires » vivent actuellement en Europe et en particulier en France, sans être inquiétés par la Justice. Cette impunité, alors que ces personnes sont aujourd’hui condamnées par contumace au Rwanda, est un frein à l’exercice de la Justice et donc à la consolidation de l’État de droit dans ce pays et à la construction d’un avenir sain et apaisé.

Vous trouverez, en cliquant sur ce lien, cette tribune publiée sur Le Monde.

Invitation à méditer ...

Rumeurs...

Il y a bien longtemps que j’ai décidé de ne plus commenter les « erreurs » de la presse me concernant … mais parfois il faut juste rétablir très clairement quelques vérités, sinon (et c’est un comble) on me reproche d’avoir laissé passer de fausses informations. J’ai pu lire, dimanche, dans l’Est Républicain, à propos des sénatoriales, que « le nom d’Hervé Féron, Député sortant de la 2ème circonscription de Meurthe-et-Moselle, avait été cité parmi les potentiels candidats ». Je ne sais pas d’où ce journaliste  a tiré cela, mon nom n‘a jamais été cité pour les sénatoriales, je ne me suis jamais déclaré auprès de qui que ce soit, je n’ai jamais eu l’idée d’être candidat aux sénatoriales et personne, à ma connaissance, n’en a parlé.

L’article continue : « l’intéressé choisit finalement de se représenter aux législatives. En position de favori, compte tenu des divisions qui s’annoncent à droite. Mais sans certitudes cependant de l’emporter. Une réorientation sénatoriale n’est donc pas à exclure. »

C’est ce qui s’appelle insister lourdement. Je ne choisis pas de me représenter aux législatives par défaut, il est probable que je sois en position de favori mais cela n’est pas dû aux divisions qui s’annoncent à droite. Je base la pertinence de ma candidature sur le fait que j’ai beaucoup travaillé pendant ce mandat, j’ai été très actif à l’Assemblée comme en circonscription, en lien permanent avec les citoyens et les associations sur l’ensemble du territoire, répondant à toutes les interpellations. J’ai été très actif en Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation, je suis 23ème Député sur 577 pour ce qui concerne les interpellations par Questions Écrites auprès des Ministres. Bref, j’ai fait le travail. Mais c’est vrai qu’apparemment, le journaliste qui écrit cela a du mal à le reconnaître, en tout les cas, il n’a pas dit un mot de mon activité pendant tout le mandat. Alors bien sûr, on est jamais sûr de gagner, mais ce sont les mêmes observateurs qui m’ont toujours annoncé perdant, lors de toutes les élections auxquelles je me suis présenté. Regardez les résultats et cherchez l’erreur. Je suis candidat aux élections législatives de la 2ème circonscription de Meurthe-et-Moselle et j’ai l’intention de gagner pour continuer à servir l’intérêt général. Une réorientation sénatoriale est donc à exclure.

Hervé Féron

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2020985

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL