Monsieur le Président, le théâtre va crever.

« C’est un malheur du temps que les fous guident les aveugles » écrivait William Shakespeare...
Je vais écrire une lettre au Président de la République pour lui parler de la Culture en France...
La Culture est nécessaire, elle élève les esprits et, par l’accès à la connaissance, elle participe à la construction de l’intelligence partagée.
La Culture dans notre pays est aussi un pan de l’économie non négligeable.

Aujourd'hui, les théâtres et les festivals (de théâtre ou de musique) ont besoin de pouvoir se projeter. Que sera-t-il possible et autorisé de faire au mois de septembre ?
Les déclarations du Premier Ministre jeudi dernier sont si évasives qu’il parait ne pas être conscient de cette situation...

Dans ma ville, il existe un festival de théâtre « Aux Actes Citoyens », plus importante manifestation théâtrale de la région Grand Est.
Ce festival, programmé en mai depuis 29 ans, apporte du plaisir aux spectateurs, la connaissance, éveille les curiosités, crée du lien social. C’est à dire qu’il est vital, c’est la vie ! Il est également essentiel sur le plan économique, il crée des emplois directs et des emplois induits, fait fonctionner des hôtels, des restaurants, donne du travail à de nombreux artistes ou techniciens du spectacle, génère une dynamique associative sur toute l’année... Parce qu’il est attractif, il est vecteur de développement local.

La crise sanitaire a contraint les organisateurs de ce festival à proposer de le reporter à fin septembre 2020 (du 26 septembre au 3 octobre), ce qui a demandé un travail considérable de réorganisation. Mais annuler purement et simplement ce festival aurait des conséquences graves en termes de cohésion sociale comme de retombées économiques.

L’annonce du Premier Ministre ne permet pas pour l’instant de confirmer que ce festival aura bien lieu fin septembre. Car si c’était le cas, la communication devrait se faire dès juin, les spectateurs inscriraient ce rendez-vous sur leurs agendas dès juin, les réservations devraient être ouvertes dès juin...
Mais le Premier Ministre a annoncé la possible réouverture des théâtres « dans certaines conditions »... Quelles seront-elles en septembre ??? Nous avons besoin de le savoir maintenant.

C’est simple, s’il est imposé 4m2 par spectateurs, soit un spectateur pour huit sièges, ce festival ne pourra pas avoir lieu. S’il est imposé un spectateur tous les deux sièges, le festival pourra avoir lieu, mais il boira le bouillon. S’il est imposé que les comédiens portent un masque, ce festival n’aura pas lieu.

Mais nous avons besoin de savoir tout cela maintenant !

Les médias nous annoncent que dans les transports en commun, dès mardi, il serait autorisé d’utiliser tous les sièges et non plus un siège sur deux, à condition de porter un masque... Pourquoi ne pas donner la même autorisation pour les théâtres au mois de septembre ? Pourquoi ne pas demander aux comédiens de subir un test de dépistage en début de tournée, voire même une prise de température avant chaque représentation... pour leur permettre de jouer sans masque...

J’espère que ce post va être liké et partagé de nombreuses fois, le Président a bien réagi aux déclarations de Bigard en lui téléphonant, je suis sûr qu’il va appeler l’élu de la République que je suis, pour en discuter...
Et, histoire de rester dans l’univers du théâtre, j’ai commencé par citer Shakespeare, je termine en citant William (on est devenu très intimes, un peu comme Emmanuel Macron et Jean-Marie Bigard...) « Ils ont échoué parce qu’ils n’avaient pas commencé par le rêve »...
Hervé Féron.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4310843

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL