Culture

Le rideau est tombé.


Ça s'est terminé par une énorme fête en extérieur, après celle proposée par Shirley et Dino. Un after, pour des centaines d'amis du festival avec encore de belles surprises spectaculaires ! 

 

Ces 28èmes RTT, Rencontres Théâtrales de Tomblaine ont été énormes, dans tous les sens du terme. 
Record d'affluence, qualité de la programmation, aventure humaine exceptionnelle... Quelques chiffres : 
- tous spectacles et évènements confondus, 10 000 spectateurs en une semaine (pour aller au théâtre ! C'est exceptionnel, cela fait de notre festival, de fait, la plus importante manifestation théâtrale de l'année dans la grande région).
- la participation active, plus de 1000 enfants et ados sont impliqués activement dans ce festival (les élèves de CM2 qui bénéficient tous de masterclasses de commedia dell'arte, les jeunes de Tomblaine-Danse, ceux des Tomblaine City Breakers, les collèges et lycées qui montent sur scène et dont les pièces sont programmées, les enfants qui animent les émissions de "Radio Aux Actes Citoyens", les jeunes de l'UEAJ qui réalisent les kakémonos à l'effigie des comédiens professionnels... Et puis les jeunes spectateurs qui participent aux spectacles prévus spécialement pour les écoles maternelles, pour les écoles élémentaires ou encore pour les collèges).
- Un technicien du festival, Jean-Mi, nous a dit le dernier jour qu'il avait sur son téléphone portable une application qui calcule les distances parcourues à pied... En 10 jours (2 jours de préparation et 8 jours de festival) il a fait... 86 kilomètres sur le seul site du festival !!!
- Pendant la durée du festival, mon site herveferon.fr a progressé d'un peu moins de 100 000 vues !
Tout cela démontre un intérêt du public présent, mais aussi de celles et ceux qui n'ont pas pu venir, un rayonnement très au-delà de Tomblaine et au moins régional. Et si on peut se réjouir de l'excellente couverture de l'Est Républicain, on ne comprend toujours pas qu'une Une au moins ne puisse être consacrée à cet évènement. Le moindre festival bénéficie systématiquement de plusieurs premières pages. Pareil pour le moindre évènement Nancéo-nancéen et je ne vous parle pas des foires commerciales...

Notre festival a bénéficié péniblement cette année d'une Une dans le cahier local... Sinon les excellents articles signés d'une plume experte étaient cantonnés à la rubrique "Tomblaine", avec trop souvent des photos en noir et blanc... Les années se suivent et se ressemblent trop. C'est une volonté de la rédaction de ne pas reconnaître la qualité de ce festival, mais aussi le travail énorme de ces dizaines de bénévoles admirables. C'est juste incompréhensible.
Depuis 4 ans, nous avons systématiquement déniché des spectacles qui ont été moliérisés la semaine qui suivait immédiatement notre festival... qui dit mieux ? 
Cette année, ce ne fut pas le cas, car la cérémonie des Molières a été avancée. Mais, je me demande si la pièce "Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty" qui va être jouée seulement cette année à Paris (et qui a donc été présentée à Tomblaine avant) ne sera pas nominée aux Molières... Johanna Boyé qui l'a mise en scène, a déjà été nominée en 2018. Elle pourrait bien l'être en 2020 et surtout, souvenez-vous de ce que j'écris, je ne serais pas étonné qu'Elodie Menant (la comédienne qui campe une immense Arletty) reçoive un Molière en 2020 pour son interprétation, tant elle le mérite... À suivre.

Je veux remercier tous nos bénévoles, ils sont admirables, généreux, performants et tellement sympas ! C'est une véritable entreprise qui se monte chaque année pour quelques jours, avec une activité intense et épuisante, et quand le dernier jour on se retourne sur cette incroyable aventure humaine, et qu'on réalise qu'il n'y a pas eu la moindre engueulade, même pas sur un coup de la fatigue, on se dit qu'une fois de plus, ça a été magique ! Les jeunes de la Compagnie Alegria, les personnels municipaux  et leur enthousiasme pour faire en sorte qu'on réussisse ensemble, tout cela nous donne une énergie folle et installe une ambiance (un peu déjantée parfois) que le public ressent... Parce qu'à ce moment là, on se rend compte que tous, les petites mains, les gros bras, les bénévoles, les nouveaux venus, nous sommes tous acteurs de cette réussite, le théâtre est dans la Ville et plus que jamais cette manifestation porte si bien son nom : "Aux Actes Citoyens" !

Moment magique !

Le curriculum vitae de Dieu écrit par Jean-Louis Fournier et interprété par Jean-François Balmer et Didier Bénureau. Un moment de qualité à Tomblaine et quand en dehors de la scène on partage un moment avec ces deux grands comédiens, on se réjouit de constater qu'en plus de leur grand talent, ils sont sympas et  agréables avec tout le monde, le public, les gamins. ..Des grands, quoi.Encore une belle rencontre !

 

Éloquence à l'Assemblée.

 

Quel beau spectacle ! Des textes humanistes, un énorme comédien, du talent, du sens, de l'énergie !

Et je suis ravi d'avoir découvert Joey Starr comme on ne le connait pas assez, très sympa, attachant, respectueux de son public. Même si les punchs qu'il m'a servis dans sa loge étaient un peu "serrés"... quand on en est au quatrième jour du festival... ça désaltère !
Tomblaine aime Joey Starr !

Merci Joey Starr pour cette publication !!

Petite vidéo

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3358903

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL