Culture

Angot, c'est très grave.

Une fois n'est pas coutume, je tiens à vous faire voir cette vidéo de 
Christine Angot.

Quand la télé publique arrêtera-t-elle d'utiliser nos impôts pour donner 
la parole toutes les semaines à ce genre d'individus snipers professionnels ?
Christine Angot est vulgaire par la médiocrité, et la hargne dont elle a 
fait son fond de commerce. Sa prétention ne lui offre qu'une vérité : la sienne. Et 
sur cette base, elle ne discute pas, elle affirme, elle professe, elle sanctionne. Si imbue 
d'elle même qu'elle est persuadée de détenir la raison et le savoir...
Cette fois-ci, elle s'en prend aux artistes. Peut-être, elle même, 
a-t-elle rêvé un jour d'avoir du talent, et faute de mieux, a-t-elle dû se résoudre a exercer comme 
elle le fait le métier qui est le sien, qui selon sa conception, consiste à sans cesse, agresser, 
humilier, salir.
Mais les artistes l'emmerdent !

L'artiste est nécessaire à la société. Marcel Maréchal disait
"La 
représentation doit jouer de toutes les formes,
mais seule, à mon sens, la parole du poète a assez de force 
et de subtilité pour, au théâtre, recréer le monde par l’imaginaire,
déjouer les pièges de l’esthétisme, 
donner un sens à la confusion,
dénoncer les oppressions et dire l’espoir au-delà du désespoir à la cité 
rassemblée. Ainsi finit mon catéchisme, comme disait Falstaff ".


Après avoir accouché du triste sire Zemour,
la méthode de Laurent 
Ruquier dans sa course à
la surenchère de commerçant devient insupportable
et insupportée parce 
que indécente,
irrespectueuse, populiste, dangereuse.

 


Didier Lockwood, ami de Tomblaine.

Didier Lockwood fabuleux violoniste de jazz nous a quittés aujourd'hui beaucoup, beaucoup trop tôt.
À Tomblaine, à l'invitation d'"Aux Actes Citoyens", il était venu jouer plusieurs fois. On se souvient de l'extraordinaire "le jazz et la diva" qu'il interprétait avec Caroline Casadesus et qui lui avait valu une Victoire de la Musique. Plus récemment il nous avait fait partager son dernier spectacle "l'improvisible", mis en scène par Alain Sachs.
Didier Lockwood était un grand artiste, attachant dans la vie comme sur scène. J'entendrai longtemps encore le son de son violon, avec lui le jazz était divin.

C'est un évènement !

Joël Favreau "le" guitariste de Georges Brassens qui a aussi accompagné Maxime Leforestier, Jean-Félix Lalanne, Yves Duteil  et bien d'autres sera à Tomblaine cette semaine. 
Je relance cette info, car il est quasiment impossible de se faire annoncer par l'Est Républicain.

Il sera d'abord jeudi 15 et vendredi 16 en concert à la rencontre des enfants des écoles de Tomblaine. Et puis vendredi 16 à 20h30, à l'invitation de l'association "Aux Actes Citoyens" il sera en concert à l'Espace Jean Jaurès.
Vous pouvez encore réserver au 03 83 33 27 50.

Puis samedi 17 et dimanche 18 Joël Favreau animera une masterclass d'accompagnement à la guitare pour une douzaine de privilégiés. Faites circulez ! Faites le buzz !

Paru dans la Voix du Nord...

En avant-première de Van Jazz 2018 : Barbara Bouamra.




C'est une belle façon de lancer le festival Van Jazz, qui aura lieu cette année du 25 mars au 15 avril, que ce concert donné par Barbara Bouamra, hier vendredi à la bibliothèque Jules Verne à Vandoeuvre. 
Un concert empreint de jazz, de soul, de blues, pour une salle bien remplie... Nul doute que cette année encore Van Jazz sera une grande réussite, retenez bien les dates. Et quand Nathalie Dassy est à la baguette, le programme ne peut être que de qualité.

C'est à la fois original et judicieux que de présenter un concert dans cette Médiathèque. Original, parce que presque inattendu, judicieux parce que c'est un lieu permanent de Culture pour tous et ce genre de rencontre y trouve bien sa place.
Je ressens souvent, quand je suis à Vandoeuvre, des similitudes entre Tomblaine et Vandoeuvre par leurs politiques publiques et la façon dont elles sont mises en oeuvre.
C'est peut-être aussi une caractéristique de cette agglomération que de voir se concentrer dans certaines ville de banlieue une volonté politique de vraie Culture Populaire, c'est à dire de qualité et accessible à tous, mais aussi permanente ! La Culture ne peut se contenter d'être exposée par quelques coups ponctuels hypermédiatisés. Elle doit entrer partout dans la Cité et s'offrir à la perception, à la découverte, comme à la pratique. Ce ne sont pas de beaux mots, c'est un projet de société.
La Culture n'existe que si elle est partagée, alors bien sûr, il faut la mériter, mais mais pour mieux la cueillir (ou l'acueillir), autant qu'elle soit à portée de main... C'est ce qu'il se passe à Vandoeuvre.

 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2783503

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL