Culture

Une pépite du Théâtre en Kit.

J'ai vu au Théâtre de la Source (superbe petit théâtre à Tomblaine) "le RestoGrand" dernière production du Théâtre en Kit.

C'est un régal, à consommer sans modération ! Un beau spectacle pour enfants et pour adultes, mais que je recommande particulièrement aux adultes accompagnés... (de leurs enfants ou petits-enfants).

 

Un voyage en enfance, la magie des contes et des histoires, au menu : de la poésie de l'humour et de vrais messages intelligents en direction des enfants comme des adultes ! Et le tout saupoudré de tout le talent que l'on connait au Théâtre en Kit (Michel Guépratte, Michèle Caurla et Michel Arnold...)
À voir absolument. La dernière a lieu cet après-midi à 16h30. D'ailleurs, voici le menu.

Le Théâtre en Kit est une compagnie théâtrale en "résidence" permanente au Théâtre de la Source, par convention avec la Ville de Tomblaine.

Bella Ciao dans le métro

Didier Lockwood, ami de Tomblaine.

Didier Lockwood fabuleux violoniste de jazz nous a quittés aujourd'hui beaucoup, beaucoup trop tôt.
À Tomblaine, à l'invitation d'"Aux Actes Citoyens", il était venu jouer plusieurs fois. On se souvient de l'extraordinaire "le jazz et la diva" qu'il interprétait avec Caroline Casadesus et qui lui avait valu une Victoire de la Musique. Plus récemment il nous avait fait partager son dernier spectacle "l'improvisible", mis en scène par Alain Sachs.
Didier Lockwood était un grand artiste, attachant dans la vie comme sur scène. J'entendrai longtemps encore le son de son violon, avec lui le jazz était divin.

Angot, c'est très grave.

Une fois n'est pas coutume, je tiens à vous faire voir cette vidéo de 
Christine Angot.

Quand la télé publique arrêtera-t-elle d'utiliser nos impôts pour donner 
la parole toutes les semaines à ce genre d'individus snipers professionnels ?
Christine Angot est vulgaire par la médiocrité, et la hargne dont elle a 
fait son fond de commerce. Sa prétention ne lui offre qu'une vérité : la sienne. Et 
sur cette base, elle ne discute pas, elle affirme, elle professe, elle sanctionne. Si imbue 
d'elle même qu'elle est persuadée de détenir la raison et le savoir...
Cette fois-ci, elle s'en prend aux artistes. Peut-être, elle même, 
a-t-elle rêvé un jour d'avoir du talent, et faute de mieux, a-t-elle dû se résoudre a exercer comme 
elle le fait le métier qui est le sien, qui selon sa conception, consiste à sans cesse, agresser, 
humilier, salir.
Mais les artistes l'emmerdent !

L'artiste est nécessaire à la société. Marcel Maréchal disait
"La 
représentation doit jouer de toutes les formes,
mais seule, à mon sens, la parole du poète a assez de force 
et de subtilité pour, au théâtre, recréer le monde par l’imaginaire,
déjouer les pièges de l’esthétisme, 
donner un sens à la confusion,
dénoncer les oppressions et dire l’espoir au-delà du désespoir à la cité 
rassemblée. Ainsi finit mon catéchisme, comme disait Falstaff ".


Après avoir accouché du triste sire Zemour,
la méthode de Laurent 
Ruquier dans sa course à
la surenchère de commerçant devient insupportable
et insupportée parce 
que indécente,
irrespectueuse, populiste, dangereuse.

 


Paru dans la Voix du Nord...

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3317560

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL