Remaniement ministériel : ça valse et ça donne le tournis !

Au départ, il faut se souvenir qu’il s’agissait simplement de trouver un remplaçant à Christine Lagarde suite à sa nomination au poste de Directrice Générale du FMI… A l’arrivée, on assiste à une valse de neuf personnes !

Plus encore, on a assisté à une rivalité farouche entre nos futurs ministres pour savoir qui remporterait le poste convoité… L’amitié prétendue et affichée entre Bruno Le Maire et François Baroin semble bien être révolue et avoir été un effet d’annonce !

Il faut aussi noter la portée électoraliste et démagogique des nouveaux entrants (Jean Leonetti et François Sauvadet) pour dissuader une candidature de la droite dite sociale aux élections présidentielles…

Et derrière cette mascarade politicienne, le gouvernement multiplie les erreurs politiques envers les concitoyens.

Chantage politique, arrogance, ambition exacerbée, et puis désillusion pour certains. Tel est le leitmotiv des remaniements si fréquents, orchestrés par Nicolas Sarkozy. Lui qui promettait pourtant un gouvernement stable surtout, et restreint : « 15 ministres, pas un de plus ! ».

Dans la Sarthe, Nicolas Sarkozy avait assuré Bruno Le Maire de sa nomination au Ministère de l’Economie, mais a changé d’avis dans la soirée. Un revirement dû au caprice de François Baroin, qui a gentiment demande Bercy sans quoi il préparerait sa lettre de démission. Pire encore, il aurait avancé la menace de rallier la droite dite sociale. Furieux, Bruno Le Maire aurait refusé de remplaçait Baroin… Toutes ces humiliations et ces frustrations, ça ne laisse pas indemne !

Notez la victoire : Luc Chatel et Frédéric Mitterrand sont les meilleurs performeurs ministériels, avec une endurance de près de deux ans au même poste…

Et le Président Sarkozy voudrait nous faire croire que son gouvernement s’intéresse aux problèmes des Français, et y apporte des solutions efficaces, tandis qu’on note une valse perpétuelle des ministres en charge des dossiers sensibles, avec pas moins de 17 petites rénovations nerveuses en 4 ans ! Quelle efficience et quel respect pour les partenaires et les citoyens, légitimement brouillés avec le pouvoir politique.

C’est ainsi que Valérie Pécresse, qui a porté une réforme importante du quinquennat, n’ira pas au bout de sa mission. Parachutée au Budget pour 9 mois, on peut craindre qu’elle n’ait pas le temps de faire des merveilles !

Et je ne vous parle pas de VRD qui annonce régulièrement son entrée au ministère depuis 2 ans, qui a copiné pour cela avec Eric Woerth (mauvaise pioche), puis Michèle Alliot-Marie (mauvaise pioche), puis Fillon (game over ?)…

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3491872

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL