Chez les mal-logés de l'Elysée...

Alors que la Cour des Comptes vient de publier son rapport annuel sur la gestion du budget de l’Elysée, on devrait se réjouir de la baisse de deux millions d’euros du coût des déplacements du Président de la République en 2010 (20 millions d’euros), par rapport à 2009 (22 millions d’euros), sur un budget total quasiment identique de 112 millions d’euros.

 

On devrait se réjouir oui. Mais il n’y a vraiment pas de quoi… A moins d’un an des élections, les quelques efforts fournis par la présidence de la République à des fins purement électoralistes ne suffiront pas à effacer tout un quinquennat.

 

Souvenez-vous en 2009, lorsque j’avais dénoncé le coût pharaonique du déplacement du chef de l’Etat pour son voyage annuel à la 64ème assemblée générale des Nations Unies à New-York. J’étais alors en voyage d’études aux Etats-Unis pour l’Assemblée nationale en même temps que Nicolas Sarkozy. Le mercredi 23 septembre, il organisait une soirée pour les Français de New-York. Et la veille, j’avais d’ailleurs été choqué en entendant plusieurs Français parler de cette réception. Des employés de l’ambassade et un restaurateur m’avaient alors confié que le Président avait invité 4000 personnes. Et le restaurateur d’ajouter qu’il y en avait pour… 400 000 euros de frais de repas !!! A ce sujet, j’avais alors posé une question écrite (n° 60742) au Ministre des Affaires étrangères et européennes de l’époque, Bernard KOUCHNER, qui n'a jamais nié ou confirmé ce chiffre. Mieux encore : après avoir épluché toutes les annexes relatives à cette Garden Party très politique, il s'avère que le coût total de l'opération s'élevait à près de deux millions d'euros !!! A aucun moment l'Elysée et le Quai d'Orsay n'ont démenti ce chiffre ! J’aurai aussi souhaité alerter davantage l'opinion publique via les media, mais a priori même chez eux c’est l’omerta !!!

 

Depuis son élection pourtant, Nicolas SARKOZY n’a cessé de créer la polémique sur les coûts scandaleux de ses déplacements. Dès août 2007, on apprend qu’il utilise deux avions pour ses vacances aux Etats-Unis… sans compter les frais de mobilisation du Falcon 50 sur l’aéroport américain durant toute la durée du séjour !!! Pour ses vacances de Noël de la même année, trois avions sont mobilisés pour son voyage en Egypte…

 

En 2007 toujours, lors d’un déplacement à Dijon consacré aux problèmes de l’insertion, quatre avions sont utilisés, dont deux pour transporter ses voitures, alors que la ville ne se trouve qu’à 300 km de Paris…

 

Et en 2008, ça continue. Le coût des déplacements s’élève à 15 millions d’euros, soit 50% de plus qu’en 2007 ! En 2009, on atteint les 22 millions d’euros (19,25% du budget total de l’Elysée) !!! On se souviendra alors du déplacement à Saint-Quentin que mon collègue de groupe SRC René DOSIERE avait dénoncé. Près de 1300 CRS, gendarmes et policiers avaient été mobilisés, des milliers de cartons d’invitation envoyés aux militants de l’UMP !!! Au total, ce sont 400 000 euros qui ont été dépensés par l’Elysée ce jour-là, à des fins purement partisanes.

 

A ce sujet, le chef de l’Etat a par la suite récidivé. Rappelez-vous les élections régionales de mars 2010, lors desquelles le Président s’était rendu uniquement… dans les régions gérées par la droite ou susceptibles de basculer à droite ! Ceci bien sûr aux frais des contribuables…

 

Mais inutile d'aller aussi loin dans le temps et l'espace pour trouver un exemple du train de vie de Nicolas SARKOZY... Les Grands Nancéiens doivent sans doute se souvenir qu'il y a un peu plus de deux mois, le Président était en visite à Nancy. Encore une fois, alors que nous nous trouvons à 300 km de la capitale, le chef d'Etat s'est déplacé avec... deux avions !!! En avait-il réellement besoin, si ce n'est pour faire plaisir à Nadine MORANO et Valérie ROSSO-DEBORD ???

 

Mon collègue et député socialiste du Finistère, Jean-Jacques URVOAS, a mis en oeuvre tous les moyens dont il disposait pour que le coût de ces déplacements fassent l'objet d'une totale transparence. Depuis 2009, il a déposé 62 questions écrites à ce sujet au Ministre de l'Intérieur, notamment sur la mobilisation des forces de l'ordre à chaque déplacement. La réponse apportée est toujours identique : "Le volume des forces de police ou de gendarmerie dépend de divers facteurs". Soit...

 

Tout ça nous rappelle que durant sa campagne en 2007, le candidat Sarkozy avait dit : "Je veux, si je suis élu Président de la République, que d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid. Parce que le droit à l’hébergement, je vais vous le dire, c’est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n’est plus choqué quand quelqu’un n’a pas de toit lorsqu’il fait froid et qu’il est obligé de dormir dehors, c’est tout l’équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s’en trouvera remis en cause ". Au vu de son propre train de vie, deux choses sont sûres : Nicolas SARKOZY a été très humain avec lui-même depuis 2007, et il a su équilibrer la société avec brio : d’un côté il y a les millions de Français qui vivent (toujours…) sous le seuil de pauvreté, de l’autre côté il y a… LUI !!!

 

Et pendant ce temps-là... des millions de Français vivent toujours dans la rue ; le Président dépense des millions en frais de déplacement tandis que l'UMP brade la République en ayant mis en place la RGPP, destinée à mettre à néant le service public, l'un des piliers de notre Démocratie ; la droite continue de faire supporter chaque centime dépensé aux Français les plus pauvres et à faire de scandaleux cadeaux fiscaux aux plus riches ; etc... Décidément, il y a pire que le capitalisme : le SARKOZYSME !!!

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3485945

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL