La Loi Asile et Immigration, loi scélérate, honteuse, inhumaine voulue par la République en Marche.

Reconnaitre que la Solidarité peut être un délit est anti républicain. La République, la vraie, la noble, celle qui ne nous fait pas marcher ne peut que reconnaitre le devoir de Solidarité et non le délit de Solidarité. Sinon, à quand le délit de Fraternité, puis de Liberté, d'Égalité ?
Non mais allo ? On marche sur la tête ou quoi ?
On enferme un retraité qui fait un doigt d'honneur à Macron ? Mais c'est Macron qui mérite d'être puni pour nous mépriser de la sorte ! 
Et tous ces nouveaux nantis, soit disant nouveaux en politiques (Garcia, Grandjean) aux patcours personnels plus que sinueux, ils sont où ? Ils se cachent, ils se terrent ! L'Humanisme, ce n'est pas leur truc. 
Ils n'ont donc rien à dire aux retraités ? Aux cheminots ? 
Aux étudiants ? Aux chercheurs d'emploi ? Aux pauvres largement majoritaires aujourd'hui et méprisés par les députés godillots LRM ?
Savez-vous que pour cette Loi de la honte qui légitimise et renforce la possibilité d'enfermement des enfants demandeurs d'asile, les députés de Nancy La République en Marche ont fait preuve d'un grand courage au moment du vote ? Laurent Garcia s'est abstenu. Carole Grandjean était absente. 
J'ai la nausée.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3023934

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL