Article paru dans "Libération"

                          CINQ QUR CINQ

LES VOIX CACHÉES DE LA POLITIQUE

Par Alexis Bernier et Patrice Bardot — 4 mai 2018 à 18:56

Certains tribuns n’hésitent pas à pousser la chansonnette.

Maire socialiste de Tomblaine et député de Meurthe-et-Moselle de 2007 à 2017, Hervé Féron s’est toujours préoccupé d’éducation, ce qui est naturel pour un ancien éducateur spécialisé, et de culture, pour laquelle il a notamment œuvré en créant les Rencontres théâtrales de Tomblaine (les RTT, donc). Les raisons de ce tropisme particulier pour la jeunesse et la culture sont à chercher dans sa biographie. Au début des années 80, Hervé Féron fut le leader de Terrain vague, pour lequel il cumulait les fonctions de parolier, chanteur, guitariste et flûtiste (un peu comme Ian Anderson de Jethro Tull). Edité en 1981 sur SRC, un label de Nancy sur lequel Charlélie Couture débuta, leur unique album s’intitulait Pour qu’il te reste un peu de moi. Il semble qu’il ait ensuite écrit pour d’autres chanteurs (mais lesquels ?) avant de rédiger des billets humoristiques sur l’actualité à Europe 1 puis Radio France. Quel destin !



Retrouvez l'article complet : ICI. 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2938929

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL