La presse locale « traite » le sujet des maires...



En première page, il est annoncé "Grand Nancy : Municipales 2020, tous les maires y pensent !" 
Bien sûr qu'ils y pensent, parce qu'ils sont responsables. Et si aucun n'y pensait, ce serait inquiétant, non ? 
Mais nous n'en parlons pas, parce que l'heure est au travail et dans le contexte actuel, la fonction de Maire c'est beaucoup de travail...
C'est le journaliste qui a provoqué l'expression des Maires à ce sujet, car s'il n'avait pas téléphoné à chacun des 20 maires, aucun ne se serait exprimé sur ce sujet.

Comme tous les Maires sont passés en revue, je voudrais corriger ce que j'ai dit, car je ne me retrouve pas dans le paragraphe qui me concerne.
D'abord, un certain nombre de Maires sont énumérés comme visant une place "en haut de l'affiche" (sic) à la Métropole, ou comme pouvant viser la Présidence... Je suis, dans cet article, d'emblée écarté... 
Certains Maires sont en photos. Pour illustrer le paragraphe qui me concerne, il y a une photo ... des trois mousquetaires Werner, Pensalfini, Choserot, photo prise lors de leur conférence de presse, dans laquelle ils  déclaraient allégeance à Rossinot et au projet Grand Nancy Thermal (escroquerie du siècle) et dans laquelle ils me pilonnaient... (cela s'appelle un lapsus journalistique révélateur...).
Il est donc écrit "à Tomblaine, l'indéboulonnable Hervé Féron..." on a l'impression que ça dérange le journaliste, mais oui, les tomblainois souhaitent que je reste et ils votent pour moi... Et si Sarkosy et Debord n'avaient pas charcuté ma circonscription (en rejetant Tomblaine en dehors de ma circonscription) , les tomblainois auraient pu continuer à voter pour moi aux législatives... Ensuite il est écrit "...Hervé Féron fait mine de prendre de la distance : je suis candidat, mais j'ai hésité parce que j'ai d'autres choses dans ma vie..."
Mais quel mépris que ce genre d'interprétation ! Pourquoi me téléphone-t-il s'il met la sincérité de ma réponse en doute ? Je ne fais pas mine de prendre de la distance. Pourquoi ne fait-il pas ce genre de commentaires suspicieux envers les autres Maires ?
Quant à la Présidence du Grand Nancy, voilà exactement ce que j'ai dit et ce qui est ma position...
Il faudra un Président qui ne soit pas le Maire de Nancy, car cela nous a déjà trop couté. Il y en a assez de sacrifier la qualité de vie des gens au profit des projets pharaoniques, des usines à gaz  et de la technostructure. 
Et surtout, il faut un Président qui a une solide expérience de la gestion d'une collectivité. C'est à dire quelqu'un qui a été Maire, qui sera ainsi en capacité de changer le mode de gouvernance pour favoriser la solidarité et l'égalité de traitement sur l'ensemble du territoire et la gestion de proximité en redonnant les moyens d'agir aux Maires. Et surtout quelqu'un qui sera en mesure de sortir la Métropole du Grand Nancy de sa situation budgétaire catastrophique. 
La question ne m'a pas été posée et pour cause, mais je pense que j'ai cette capacité.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3543069

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL