Stade Marcel Picot : réponse

Vous avez lu certainement cette attaque puérile du maire de Saint-Max qui m’était adressée dans l’Est Républicain de jeudi.

J’ai proposé une réponse à l’Est Républicain qui n’a pas encore souhaité la publier. J’espère que cela viendra. En attendant, comme vous êtes très nombreux à venir sur ce blog, je vous communique mes éléments de réponse.

 

Le Stade Marcel Picot

Le Stade Marcel Picot

 

Le Stade Marcel Picot, infrastructure communautaire, est implanté sur la ville de Tomblaine. Comme tous les stades de clubs professionnels de football implantés en ville, il génère un certain nombre de nuisances. La ville de Tomblaine en subit principalement les conséquences, chacun le sait pertinemment. Je ne doute pas du fait que Saint-Max et d’autres communes en subissent également les conséquences. Se chamailler sur ce sujet serait puéril. Monsieur Pensalfini se plaint du fait que la ville de Tomblaine perçoit la taxe sur les spectacles. Il faut savoir que :

- la ville de Tomblaine concentre de nombreuses infrastructures communautaires sur son territoire : toute la zone aéroportuaire, la piscine du Lido, le stade Marcel Picot, le stade Raymond Petit, les COSEC. Seul le stade Marcel Picot rapporte de la taxe sur les spectacles. Monsieur Pensalfini est Vice-Président de la Communauté Urbaine, qui a compétence en matière d’urbanisme. La Communauté Urbaine a empêché depuis très longtemps le développement de Tomblaine et si des entreprises et des habitations avaient été construites à la place de ces infrastructures, les recettes fiscales de Tomblaine seraient dix fois plus élevées que celles que constitue la taxe sur les spectacles.

- Les déplacements urbains et les transports en commun sont de la compétence de la Communauté Urbaine. C’est donc là encore une responsabilité de Monsieur Pensalfini (qui de plus s’occupe des équipements sportifs) et il ne peut donc reprocher les dysfonctionnements constatés au Maire de Tomblaine. Je propose donc, pour que chacun s’y retrouve, que l’AS Nancy-Lorraine puisse évoluer dans de meilleures conditions, que ses supporters puissent être mieux accueillis et que les riverains de Tomblaine et des communes environnantes soient moins dérangés, que dès le mois d’avril nous mettions en place un groupe de travail pour élaborer une stratégie globale à mettre en œuvre en urgence. A savoir :

- Rénovation-réhabilitation-végétalisation des parkings à proximité immédiate du stade, création de parkings de proximité à quelques centaines de mètres (boulevard d‘Austrasie à Nancy, plaine Flageul à partager avec des surfaces commerciales).

- Intensification des transports en commun aux heures de matches, du côté Saint-Max comme du côté Nancy.

- Mise en place de navettes gratuites et prioritaires à l’attention des abonnés qui pourront laisser leur véhicule stationné au Parc des Expositions.

 

Hervé FERON

 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4216136

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL