L'ambiance à la Métropole est aussi désagréable qu'elle l'était au temps de la Communauté Urbaine

Rossinot voudrait que tout le monde applaudisse à ce qu'il décide et que rien ne soit contesté. Seulement Hervé Féron et la Groupe de Gauche sont élus pour représenter les habitants du Grand Nancy et même si cela dérange, ils donnent leurs avis.

La méthode est toujours la même, une fois qu'Hervé Féron a parlé, la bande à Rossinot s'exprime,  mensonges, calomnies et insultes fusent et lorsque Hervé Féron demande 15 secondes de temps de parole pour répondre, André Rossinot les lui refuse. On appelle cela la démocratie !

Quelques exemples : François Werner prend la parole, ne répond absolument pas sur le fond à ce qu'Hervé Féron a dit. Par contre, il qualifie ses propos "d'assauts de démagogie", "certains nombre d'antiennes déjà entendues", "ce n'est pas une façon de faire, ...". Et puis, ils s'étaient organisés pour attaquer la ville de Tomblaine. Les Tomblainoises et les Tomblainois apprécieront ! François Werner s'est plaint alors d'une aide de la Communauté Urbaine pour la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Tomblaine (il oublie de dire que cette aide est de moins de 4 % du coût total...alors que le Grand Nancy s'est doté d'un Contrat Local de Santé. Il oublie de dire que cette aide a été sollicitée pendant trois ans, s'est heurtée à des réponses négatives et qu'elle a finalement été attribuée à quelques jours d'une visite ministérielle (Ils aiment tellement être sur la photo, même quand ils n'y sont pour rien !). Il oublie de dire que le Grand Nancy récupère cet argent pour l'instant en n'exonérant pas la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de la taxe d'aménagement. En matière d'intérêt public, on fait beaucoup mieux. Et puis, François Werner dit "il y a une Maison de Santé Pluriprofessionnelle à Villers-lès-Nancy, j'ai interpellé Monsieur le Député sur la réserve parlementaire". Alors tout le monde pense que je suis un mauvais député parce que je ne réponds pas à ce genre de demande. Je passe un petit mot à François Werner en m'étonnant de cela car je n'ai jamais été sollicité pour cette Maison de Santé Pluriprofessionnelle à Villers et il me répond ... "j'ai signé un courrier lundi, ça peut ne pas t'être encore arrivé". Et quand je demande à André Rossinot 15 secondes pour répondre publiquement à cette accusation mensongère, il me refuse la parole avec mépris.

Quant au Boulevard du Millénaire, en traversée de Vandoeuvre, Nancy, Jarville et Tomblaine, je prétends que pour faire des économies de "bouts de chandelles", le Grand Nancy le laisse dangereux et plongé dans le noir depuis 7 mois. Dans un premier temps, on m'a répondu qu'il fallait des mois pour faire la réparation. Ce qui est un mensonge. Aujourd'hui, André Rossinot, qui Parle du Boulevard "du Millénium" (c'est dire s'il connait son sujet) prétend que c'était au départ une voirie départementale et que Michel Dinet avait décidé de ne pas l'éclairer. Là aussi c'est bien mal connaitre son sujet et il n'est pas très heureux d'utiliser Michel Dinet dans ce genre de situation. Cette voirie était de la compétence de l'État, elle a été transférée au département et étant donné qu'elle est en traversée de l'agglomération, il a été acté de longue date que c'était au Grand Nancy de l'éclairer pour la sécuriser, comme c'est l'usage. Depuis le mois de mai 2016, les lumières sont donc éteintes et le Grand Nancy ne veut rien entendre. Les utilisateurs sont donc en danger pour des raisons économiques.

Pensalfini ne comprend décidément pas grand chose, le pauvre (il vaut mieux l'avoir en photo qu'en discussion !) m'attaque sur Tomblaine en me reprochant que les associations de Tomblaine utilisent les gymnases des COSEC gratuitement (les associations sportives apprécieront !). Il oublie de dire que les COSEC ont été payés par le Syndicat Intercommunal Scolaire, donc également par la ville de Tomblaine. Il oublie de dire que depuis des années, nous demandons des travaux d'aménagement et qu'il apporte le plus grand mépris aux demandes du maire de Tomblaine et cerise sur la gâteau, il reproche à la ville de Tomblaine tout l'investissement qui est mis par le Grand Nancy sur le stade Marcel Picot comme si c'était une dotation à la ville de Tomblaine, alors que chacun sait que si ce stade n'était pas à Tomblaine, il y aurait des logements à la place et que la ville de Tomblaine percevrait de la taxe d'habitation au lieu de subir les nuisances.

Le pire, c'est Dessein, maire d'Art-sur-Meurthe, primaire parmi les primaires qui m'accuse de n'être jamais présent aux réunions (alors que le matin même, en Comex, il s'est "engueulé" très fort avec Rossinot, lui reprochant un manque d'information et le fait de ne pas avoir de convocations aux réunions dans les temps). Il me reproche de parler devant les télévisions, les journalistes (un comble !) et il avait lui aussi ces petites notes préparées... Il me reproche de solliciter hors enveloppe des aides du Grand Nancy pour des œuvres artistiques (mensonge : les seules aides qui ont été sollicitées pour la place des Arts, l'ont été dans le cadre de l'enveloppe du 1 % créé par le Grand Nancy). Il me reproche de solliciter des aides hors enveloppe en terme de voirie (mensonge par omission, il me reproche de demander la prise en compte de la rue de la Grande Haie par le Grand Nancy. Si j'ai fait cette demande, c'est parce que le Grand Nancy a spéculé sur des terrains qu'il a achetés à Tomblaine. Le Grand Nancy a modifié le PLU pour vendre ces terrains deux fois plus chers à une entreprise et ne veut pas prendre en compte la voirie qui dessert cette rue. Il y a donc deux malhonnêtetés cumulées... Belle mentalité !) Et bien sûr, je ne vous fais pas un dessin, il ponctue son intervention d'insultes diverses, me traitant de Calimero, etc.

Spectacle affligeant, absence totale de démocratie. Il faut que les habitants du Grand Nancy sachent que cette bande là considère qu'il n'y a pas d'appauvrissement du service public sur le Grand Nancy (ordures ménagères, transports en commun, voirie, etc.)

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2289369

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL