La démocratie selon Dédé...



Lors de l'avant-dernier Conseil de Métropole, André Rossinot avait réalisé une première en matière de démocratie. Alors que Stéphane Hablot avait quitté la séance sans donner de pouvoir à qui que ce soit, il avait considéré (et sans honte, à voix haute) que Stéphane Hablot avait voté "pour"... 
Inédit, consternant, mais cela n'a ému personne. Décidément cette assemblée, systématiquement suiviste, paraît complètement anesthésiée...

Aujourd'hui, je ne suis pas sûr du tout que le quorum du Bureau de Métropole était atteint, tant les sièges étaient vides... Mais le Bureau s'est tenu quand même ...
Et puis a eu lieu le Conseil de Métropole, les rangs étaient tout aussi clairsemés avec 44 présents (sur 80 ! ) et en plus, le Président se permet de faire une plaisanterie déplacée à mon endroit, insinuant que je ne suis pas assez présent ! 
Il ferait mieux de s'interroger sur l'exercice de la démocratie dans cette Métropole... Et sur les raisons pour lesquelles les Conseillers viennent aussi peu (et de moins en moins) : les grand-messes, que sont ces Conseils de Métropole, sont imbuvables, inintéressants, interminables, abrutissants. Bavardage, bavardage, bavardage.
L'autocratie est la seule règle pour des décisions qui ne tiennent jamais compte des contributions des Conseillers Métropolitains.
On pourrait dire que ça sent la fin de règne, mais elle est interminable cette fin de règne...

Et aujourd'hui, le Président égrène la très longue liste des pouvoirs que les absents sont censés avoir attribués et signés...
Lui a le pouvoir de V. Debord, absente... Et il annonce que Daniel Magron donne son pouvoir à Jean-Pierre Hurpeau. Là, on entend Jean-Pierre Hurpeau prendre la parole pour dire qu'il y a une erreur car il a déjà un autre pouvoir... Celui du député Garcia (décidément, celui-là il est absent de partout : 16% de participations aux votes à l'Assemblée... Que fait-il de ses journées et de ses indemnités ?) Déjà, c'est un évènement que Jean-Pierre Hurpeau prenne la parole dans cette assemblée et de plus se permette de contredire le Président ! Chacun aura compris que personne ne lui a demandé son avis, le cabinet d'André Rossinot a distribué les pouvoirs des élus sans leur demander leur avis (on croit rêver !)
Alors André Rossinot déclare qu'il va donc prendre ce pouvoir. Je lui rappelle qu'il a déjà celui de V. Debord et qu'il ne peut pas cumuler... 
Pas de problème, il attribue le pouvoir de Daniel Magron (sans lui demander son avis, puisqu'il est absent et sans qu'il ait signé quoi que ce soit) à un autre Conseiller.
Devant tout le monde et sans honte.
La Métropole est un univers incroyable, cela ne se produit qu'ici !

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3603499

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL