La gestion catastrophique de la Métropole.

La gestion catastrophique de la Métropole.

Je suis un peu esseulé à dénoncer depuis longtemps la gestion catastrophique de la Métropole surendettée et aujourd'hui  dans une impasse totale.
On fonce droit dans le mur en klaxonnant joyeusement...
Les erreurs sont là et les conséquences s'imposeront à nous. Pour certaines, on ne peut pas faire machine arrière. L'enlaidissement irrémédiable du centre ville de Nancy aura participé à creuser le gouffre financier. De feue la Place Thiers à NancyGrand Coeur en passant par le Palais des Congrès, mesdames et messieurs les Grands Nancéens, votre facture s'en trouve aggravée de quelques centaines de millions d'euros... Alors que la plupart des grandes villes européennes développent des espaces verts (de véritables prairies pour favoriser la bio diversité) très agréables dans les centres-villes, à Nancy on organise la course au logement. On construit en surdensité, on bétonne grave ! 
Questions : 
- où allez-vous trouver des gens qui voudront venir habiter ou travailler dans ces cages à lapins ? 
- Alors qu'actuellement on ne peut plus circuler dans Nancy ni en véhicule particulier, ni en transport en commun (ce qui condamne les commerces un à un), comment ces "nouveaux habitants" vont-ils se déplacer ?

Pour le projet du Grand Nancy Thermal que la plupart de vos élus ont voté allègrement, c'est un cadeau d'une centaine de millions d'euros d'argent public qu'André Rossinot fait à la société Valvital dans des eaux qui restent troubles...

Pour la ligne numéro un du tram qui doit monter jusqu'à Brabois, André Rossinot a enrhumé les mêmes élus gogos qui font des effets de manches, mais qui ne résistent pas. Il n'a fait que renvoyer à des études sur un projet de plus de 400 millions dont la Métropole ne dispose pas. C'est donc un projet impossible, une chimère.

Je suis désolé d'insister, regrettant de ne pas être relayé par la presse sur des choses aussi factuelles. Mais nous allons collectivement à la catastrophe et je me dois d'alerter. Les écrits restent.

Vous le savez, la Métropole est la dernière de France dans son rapport dette par habitant, je le répète depuis plusieurs années. La dette devrait atteindre le milliard (!!!) d'ici 2024, nous sommes étouffés par ce poids.
Je vous ai aussi démontré (à partir de documents de la Métropole) que nous n'échapperons pas à une explosion des impôts de la Métropole.
Et, autre conséquence, je vous ai annoncé aussi une cascade de dégradations des service publics. Exemples :
=> Il y a peu, j'écrivais un article sur la diminution de la fréquence du ramassage des ordures ménagères programmée... pour après les élections municipales !

=> Jeudi 27 décembre, l'Est Républicain annonçait une augmentation de 2,2% de l'eau à laquelle vous devrez ajouter + 2 centimes par mètre cube... Il me semblait pourtant que l'eau était considérée comme un produit de première nécessité dans les pays civilisés ?

=> Vendredi 28, le même journal relaie les affirmations de la droite Métropolitaine quant au futur réseau Stan... 
Alors, je vous donne mon avis. Je viens d'écrire à André Rossinot, qui n'en tiendra pas compte, pour lui dire qu'à Tomblaine, nous avions réussi au bout de nombreuses années à obtenir des dessertes de bus satisfaisantes (a minima). Je trouve pour le moins étrange que la proposition qui est faite soit un recul incroyable à Tomblaine ! 
Quelques exemples :
- Actuellement 4 lignes couvrant l'ensemble des quartiers desservent directement Nancy (lignes T3/5/9/et 13) avec des fréquences comprises entre 15 et 20 Minutes en heures pleines.
Demain, ils proposent de réduire à 2 lignes seulement, négligeant de nombreux quartiers, pour mener à Nancy (lignes Tempo 3 et 15) avec une fréquence de 10 et 30 minutes !

- Ils suppriment la desserte (ligne 13) dans la ZAC du Bois la Dame (1100 logements à terme), pour laquelle la voirie a été spécialement structurée par le Grand Nancy pour le passage des transports en commun, avec des abris-bus installés !!!

- Pour le boulevard Tolstoï, à l'exception d'une ligne 61, depuis Nancy vers Bosserville (avec un seul aller-retour par jour), ce secteur ne serait plus desservi par les transports en commun !!!
Ce sont des parties de ville entières qui seraient ainsi abandonnées !

Mais qu'est-ce que c'est que ce cirque ? Quelle incompétence ! Quelle irresponsabilité ! Quel mépris de la part de ceux ou de celui qui imaginent cette régression !

Dette abyssale - explosion des impôts incontournable - dégradation des services publics. Quelles sont les solutions ?

Une solution urgente : arrêter immédiatement le projet Valvital, nous n'avons pas les moyens de ce projet-là, un autre beaucoup moins coûteux et qualitatif est possible.

Et puis, il faut changer la méthode : le mode de gouvernance, de prises de décisions, les objectifs réels, restaurer la responsabilité budgétaire, pour un budget au service de la vie des habitants.

Je pense qu'il faut travailler à construire un autre avenir à la Métropole, une Métropole humaine, proche des habitants, respectueuse des Maires dans leur rôle, les compétences qu'ils doivent pouvoir retrouver et leurs responsabilités de proximité.

Dès ce début 2019, il faut se préparer pour la Métropole de demain.

Il faudra que cessent les petits arrangements entre amis, les décisions prises par un seul homme en fonction de son humeur du jour, il faudra une ambition pour la qualité de la vie des habitants. Sincèrement, à quoi servent le Sillon Lorrain (combien d'emplois réellement créés ?), l'ADUAN devenue SCALEN, les dizaines de bureaux d'études, les campagnes de communication, et tant d'autres inventions si chères au Président et si coûteuses aux habitants, qui n'apportent que bavardages stériles et justifications de décisions incohérentes ?

Il faut aujourd'hui travailler à ce qui sera une reconquête avec des élus (peu m'importe qu'ils soient de droite, de gauche ou de nulle part, il faut des élus de progrès) et des citoyens de bonne volonté, sincères et courageux qui souhaitent se mettre à la disposition des habitants, par un service public structuré et qui retrouve tout son sens premier. L'emploi, le pouvoir d'achat, un niveau de vie décent, l'accès aux services publics et l'écologie doivent être les priorités.
Mais pas l'écologie des bobos, "pour faire bien", une écologie réaliste et efficace, une stratégie de l'écologie qui devra être évaluée pour démontrer qu'elle n'est pas qu'effet d'annonce...

La seule mission des élus est de trouver la voie pour faire société.

On a commencé le travail, toute les bonnes volonté sont les bienvenues...

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3320581

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL