Grand Nancy thermal : un pavé dans la mare phréatique !



Au delà du scandale financier qui voit une centaine de millions d'euros d'argent public donnée sur 30 ans à la société Valvital, derrière laquelle se cache Bouygues, et qui va redistribuer sur le même projet 87 millions de bénéfices à ses actionnaires... Au delà du scandale qui consiste à sacrifier une offre de service public accessible à tous pour une opération immobilière juteuse, des activités privatisées et des profits très, très privés...

L'aspect écologique est certainement le premier des scandales dans ce qui n'est rien d'autre aujourd'hui qu'une "affaire" et qui demain finira bien par éclater. Il est à redouter que ce sera trop tard.

On le sait l'eau, faussement abondante, est en train de devenir la ressource la plus rare et la plus précieuse de la Terre. 

Le réchauffement climatique entraîne une accélération du cycle hydrologique à l’échelle planétaire, donc des phénomènes accentués d’évaporation et de précipitations, impliquant davantage de vagues de sècheresse et d’inondations. Une telle évolution va se traduire par de graves pénuries d’eau. En Meurthe et Moselle comme ailleurs, désormais chaque année en période de canicule, le Préfet prend des arrêtés visant à interdire la consommation d'eau dans certains cas, comme l'arrosage des fleurs, le lavage des voitures, le remplissage des piscines privées, et même le recours pour les maraîchers à l'utilisation de leurs propres puits.
La situation est donc grave.

Mais l'irresponsabilité du projet  du Grand Nancy Thermal n'a pas de limites. On savait déjà que sur les trois candidats, c'était de loin le plus cher qui avait été retenu, plus de 20 millions de plus... (alors pourquoi avoir choisi le plus cher ???). Et bien sachez qu'au niveau de la consommation d'eau, les autorisations d'exploitation en vigueur sur ce site depuis de nombreuses années limitent le prélèvement d'eau à 200 000 mètres cubes par an. Or, sur les trois candidats, seul Valvital ne respectait pas cette limite annuelle dans son projet (alors pourquoi avoir choisi Valvital ???).
Un candidat prévoyait 124 031 m3, un autre 163 193 m3, mais on ne les a pas retenus 
(pourquoi ???) 
Valvital prévoit 267 000m3, le contrat signé le démontre ! Et en plus, il faudra y ajouter des besoins de stockage d'eau ! C'est un scandale écologique majeur !
Question : l'Etat est-il au courant ?

Quand on observe les élus de gauche comme  de droite qui cherchent à se faire valoir à un an des municipales par voie de presse ou bien sur les réseaux sociaux (sur lesquels ils sont d'ailleurs très peu suivis...) en se disant plus écolos que jamais, on est atterré par cette imposture. Ils ont voté pour le Grand Nancy Thermal, comme ils se sont tus sur Nancy Grand Coeur (autre catastrophe écologique), le manque de courage politique aura été une constante sur tout ce mandat. Et aujourd'hui, ils se réveilleraient comme la nature le fait au printemps ? L'hiver aura été très long !

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3376731

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL