Mascarade.

En cette époque où  il est conseillé d'avancer masqué, ce n'est pas un euphémisme de dire que le Conseil de Métropole convoqué aujourd'hui par A. Rossinot est une mascarade. Convoqué au Centre Prouvé, haut symbole de l'hyper bétonisation du centre de Nancy, mais archétype aussi de la dette abyssale de la Métropole, due aux dépenses dispendieuses et aux budgets insincères et déséquilibrés...
Ils vont être perdus les petits nouveaux du Conseil de Métropole, lorsqu'ils vont devoir pénétrer masqués dans ce gouffre de la communication rossinienne qui va aussitôt les avaler ... au bal, au bal masqué ! Ohé ! Ohé !

Il y a des vieux artistes de music-hall sympathiques qui n’en finissent plus de faire leur tournée d’adieux et cela peut durer parfois des années. A. Rossinot, lui, avait déjà fait un ou deux mandats de trop, puis en 2014 il promet d’arrêter à mi-mandat, mais il ment et il reste, puis avant les élections municipales de mars 2020, il programme un départ théâtral à répétition (conseil municipal, conseil de métropole...) avec la claque organisée... Puis survient le confinement, alors il reste encore et continue à gérer et là, aujourd’hui... il nous revient !
Personne n’est dupe. Il a dealé avec Laurent Hénart le fait qu’après il aura toujours un poste, une fonction, qui lui permettra d’intriguer et de faire fonctionner les réseaux d’influence qui lui resteront... Parce que le pouvoir est une drogue ! Sauf que l’overdose, ce sont les Grands Nancéiens qui en sont les victimes.
C’est pour cela, vous l’aurez remarqué, que Rossinot a longtemps été tiède quant à la candidature de L. Hénart, mais depuis qu’ils ont pactisé, Dédé est une véritable groupie... Il est en campagne !

Je vais me permettre de vous donner quelques informations que malheureusement vous ne trouverez pas dans la plupart des médias locaux.

Je n’irai pas participer à la mascarade. Pourquoi ?

1) Parce que je n’en peux plus d’A. Rossinot, de ses manigances et roueries... Il n’a plus sa place là, il est illégitime dans ce rôle aujourd’hui. Son règne sans autre partage que celui fait à la technocratie inhumaine et donc incompétente, a duré beaucoup, beaucoup trop longtemps . Il faut vite qu’il parte et que l’on tente de sauver ce qu’il restera de sauvable pour les Grands Nancéiens.

2) Parce que ce Conseil de Métropole est une manipulation, une opération de communication mensongère, qui participe à la campagne électorale en utilisant l’argent public (et en faisant cela au Centre Prouvé, ils y mettent les moyens !) Pouvez-vous nous dire ce que coutera réellement une telle opération ?
D’ailleurs le premier point à l’ordre du jour est intitulé « communication - Crise du Covid 19 - Plan de résilience métropolitaine » !!! Ils avouent d’entrée que c’est de la communication ! Cela signifie aussi qu’après d’interminables prises de paroles pour s’auto-satisfaire, s’auto-féliciter, s’auto-glorifier, il n’y aura pas de vote ! Juste des affirmations...
La plupart des points à l’ordre du jour sont d’ailleurs tous de la même veine, celle de la « satisfaction de soi », le point 3 annonce même « Accompagnement de la crise sanitaire et cohésion de la société métropolitaine » ! Il fallait oser !
Le point numéro 6 intitulé « appui au tissu économique dans la crise » aura pour rapporteur, comme par hasard... Laurent Hénart. Je suis sûr qu’ils vont nous parler avec fierté de la plateforme digitale qu’ils ont mise en oeuvre sur Nancy « achetezgrandnancy.fr»... Mais je suis sûr aussi qu’ils oublieront de préciser que cette plate forme est peu dynamique, particulièrement inefficace et qu’elle aura couté ... 37000€ à la collectivité ! Sans compter toute la campagne de publicité faite autour de cette opération (la communication est le domaine pour lequel la Métropole ne communique jamais les coûts...).. Et puis ils ne diront pas que cette plateforme compte parmi ses initiateurs Jean-Martin Mondoloni (Tête de liste Les Républicains à Bastia)...

Le point 7 aborde dans un melting-pot « le soutien à la culture, aux sports et aux loisirs » Alors là ! On décroche le pompon ! En effet à la lecture d’un certain nombre d’équipements et d'événements sportifs et culturels qui seront aidés, on ne peut pas décemment voter contre (même si on peut remarquer que le festival de théâtre « Aux actes Citoyens » de Tomblaine est « oublié »...). Mais la manoeuvre (récurrente de la méthode rossinienne) consiste à noyer dans ce dossier conséquent... « La poursuite du projet du Grand Nancy Thermal» !!! 
Donc, les Conseillers Métropolitains auront le choix : soit ils votent pour les aides aux événements culturels et sportifs et ils votent pour le Grand Nancy Thermal (qui est le scandale du siècle) en même temps, soit ils ne veulent pas voter pour le Grand Nancy Thermal et alors là, ils voteront contre les aides aux événements sportifs et culturels !
C’est d’autant plus grave que les nouveaux élus ne savent certainement pas que le Grand Nancy Thermal a fait l’objet de vices de formes et de vices de procédures multiples qui ont été démontrés, mais jusque là toujours étouffés, ils ne savent pas que ce dossier important fait l’objet actuellement de plusieurs recours en justice, ils ne savent pas que ce projet prévoit plus de 80 millions d’euros d’argent public donnés sur 30 ans à des délégataires privés qui ont écrit qu’ils redistribueraient plus de 80 millions d’euros à leurs actionnaires sous forme de dividendes, sur 30 ans... 
Ils ne savent pas non plus que ce projet, avec d’autres, a participé à ce que la Métropole (si on laisse faire, si on engage les autorisations de programme enfilées par la bande à Rossinot en janvier 2018) sera endettée d’ici deux à trois ans à hauteur d’un milliard d’euros et qu’elle est la plus mal classée de France dans le rapport dette par habitant !

3) En conclusion, je dirais que si je ne veux pas participer à cette mascarade, c’est que dans le microcosme du Grand Nancy, c’est l’omerta. Ce Conseil de Métropole est un piège pour les nouveaux élus. Il aurait été compréhensible d’organiser une séance pour gérer les affaires courantes, mais cette réunion de communication dans laquelle seront enfilés quelques dossiers très importants est une insulte à la démocratie.
Ce Conseil de Métropole n’aura pas légitimité à voter, car il est fait de bric et de broc... En effet, il sera composé d’anciens élus qui ne le seront plus dans 15 jours, qui jusque là se sont toujours couchés devant Rossinot et qui aujourd’hui n’en ont plus rien à faire. D’anciens élus qui le seront encore dans 15 jours, mais qui se sont également toujours couchés devant Rossinot et qui ne changeront rien à leur attitude... D’anciens élus qui sont encore en campagne et qui ne sont qu’intéressés par la communication... Puis de nouveaux élus, à qui on va soumettre des votes en n’étant informés de rien...
Grand Nancy, ta démocratie a foutu le camp depuis longtemps !

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4119715

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL