Un voeu, un simple voeu...

Hier, le Conseil de Métropole a été encore très long, parce que certains « orateurs » ne maitrisent toujours pas l’art de la synthèse et se contentent de lire bêtement, dans sa totalité, la délibération à présenter. Et comme cette délibération a été adressée à tous les Conseillers qui ont pu en prendre connaissance, cela devient alors fastidieux, voire soporifique... Une amélioration : la limitation à cinq minutes pour les intervenants qui veulent réagir sur cette délibération. Hélas ! Il existe une autre sorte d’homo politicus, si proche de l’homme de Neandertal, qui aime prendre la parole pour ne rien dire, mais pour occuper le terrain, du genre qui n’a pas compris qu’on n’est pas au Sénat, que ce n’est pas l’endroit pour parler dans le vide à des collègues qui dorment, on est là pour travailler !!! Le problème ne serait même pas que ce genre d’élu prenne la parole plusieurs fois cinq minutes, le problème, c‘est qu’ils sont inintéressants. Désolé, mais je ne peux m’empêcher de dire ce que je pense...
Et ce qui m’a le plus choqué dans ce CMGNV (Conseil de Métropole du Grand Nancy Visioconférencé), c’est lorsqu’il nous a été proposé, en toute fin de séance, de voter un voeu présenté par le Groupe SOCLE. Un voeu me semble-t-il essentiel, puisqu’il s’agissait de souhaiter collectivement que le Gouvernement ouvre les droits au RSA pour les 18-25 ans...
Aujourd’hui, c’est toute une génération de jeunes qui est sacrifiée et, chacun le sait, la crise sanitaire a considérablement aggravé leur situation. Ils ont besoin en urgence que la société prenne ses responsabilités et leur donne un minimum à vivre pour qu’ils puissent se loger, se nourrir, se soigner, étudier ou se former dans de bonnes conditions, se divertir, vivre dignement...
Un voeu, un simple voeu... Il s’agissait juste d’être solidaire, humain et responsable. Et bien le même homo politicus « au nom de son groupe » a repris une nième fois la parole pour expliquer qu’ils ne voteraient pas ce voeu, en tentant piteusement d’en justifier la raison avec des arguments fallacieux.
Posture politique ? Dogme stupide ? Ou tentative, une fois de plus d’exister ?
La droite sera toujours la droite. Sur des sujets aussi dramatiques, on n’a pas le droit aux atermoiements ! Bien sûr que le RSA est insuffisant et pas toujours pertinent ! Mais le minimum à vivre est essentiel, pour reprendre la sémentique macronienne.
Sur cette capture d’écran, vous avez les noms de celles et ceux qui ont voté contre.
Proposition, si vous avez un jeune dans votre entourage, faites lui lire la liste des noms de ceux qui ont voté contre, pour que le jour où ils devront voter eux-même, ils soient éclairés...
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4513719

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL