Un titre à la cote mal taillée…

C’est difficile d’être maire. Et ce gouvernement au bilan social désastreux ne fait que renforcer ces difficultés. La paupérisation croissante, la baisse du pouvoir d’achat, la crise du logement, la crise économique, font que le maire devient un exutoire. On attend tout de lui. On nous dit que le maire devrait n’agir que dans l’intérêt public, mais dans la majorité des cas, on l’interpelle sur des problèmes personnels, d’ordre privé et … le désespoir ambiant, dû à la dégradations des conditions de vie, fait qu'on n’attend même plus de lui des solutions, on attend des miracles.

 
Quand un maire est courageux, il agit, il ne reste jamais inactif. C’est le cas de Mathieu Klein, maire de Nancy. Il a entrepris de grande choses pour sa Ville, de façon concertée et raisonnable, lui qui avait hérité d’une ville essoufflée quant à son réel rayonnement et son attractivité, une ville enlaidie par les mauvais choix, hyper-minéralisée, une ville où les vitrines se fermaient inexorablement…
 
L’élection de Mathieu Klein est la meilleure des chose qui pouvait arriver à Nancy, à la Métropole et à ses habitants. Oui, il y a des travaux qui génèrent des difficultés dans la ville, et moi-même, je suis parfois en désaccord sur les choix qui sont faite au centre-ville, mais bientôt, on aura une ville plus verte, plus humaine, où on se déplacera plus facilement, où on aura envie d’aller faire ses courses et d’aller boire un café, ce qui transforme le rituel des courses en une sortie sympa… et le centre-ville est un décor extraordinaire pour ça… Sans oublier que Mathieu Klein a mis en place la gratuité des transports en commun tous les week-ends et toute l’année (ça, ça mériterait la Une, une fois de temps en temps…)
 
Alors, normalement, un maire qui travaille, qui s’investit qui a de l’ambition, en milieu de mandat, voit sa cote de popularité baisser, c’est même systématique, c’est tout sauf un scoop.
Moi, je n’ai jamais aimé les sondages, je les trouve trop incertains et assurément manipulateurs… Mais dès lors qu’un sondage a été fait, si on en parle il ne faut pas déformer l’information.
 
Un titre à la Une d’un journal devrait être la synthèse de l’article qui suivra, qui lui même doit relater la réalité.
 
62% des habitants sondés se disent satisfaits des actions de la ville ! C’est énorme, c’est plutôt éloquent, non ? Alors, je trouve que  ce titre à la Une qui annonce «Forte baisse de popularité pour Mathieu Klein » est en décalage avec la réalité, et, en tous cas pas une synthèse de cette réalité, peut-être une maladresse inconvenante ? En tous cas, une côte mal taillée…
Parole de maire.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6561918

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL