Le 1er mai à Tomblaine

La tradition à Tomblaine, depuis plusieurs décennies veut que chaque 1er mai, à 10h, les élus de la ville aillent au cimetière pour rendre hommage et mémoire aux anciens tomblainois acteurs de la reconstruction de la ville. Il s’agit bien sûr de l’association Travail et Avenir, mais aussi des élus comme René Herbuvaux, Maurice Icard, Maurice Ballèvre, Eugène Henry et bien d’autres. Une gerbe est alors déposée sous la plaque dédiée à Travail et Avenir. Cette année était marquée encore plus que jamais d’émotions en raison du décès récent de notre ami Job Durupt.

Mais le 1er mai à Tomblaine, c’est aussi traditionnellement la fête des vieux travailleurs. À cette occasion, un repas est offert par la commune depuis plusieurs décennies, aux personnes âgées retraitées. C’est un vrai moment de convivialité. Ce sont les services municipaux qui installent, décorent la salle. Ces sont les services de restauration municipale qui préparent le repas. 15 jeunes tomblainois, en Contrat CDD d’un jour seront les serveurs à table pour les 400 personnes âgées. Ce qui permet une relation intergénérationnelle très sympathique. Pendant l’après-midi, les animations et la danse alterneront avec les plats servis. À noter également, les prestations d’une trentaine de jeunes filles et un garçon de l’association Tomblaine Danse pour le plus grand bonheur des personnes âgées.

Mais le 1er mai, sous cette forme est toujours une étape très politique dans l’année tomblainoise, puisqu’il est de tradition que le Maire prenne la parole. En cette année très particulière, où le 1er mai est situé entre le 1er et le 2ème tour de l’élection présidentielle. Alors que d’autres étaient en démonstration de défilé et que l’on entendait dans la rue des « Hénart tu pars, Debord tu sors ! », Hervé Féron s’est adressé avec clarté et détermination aux 400 personnes âgées de Tomblaine. Il a appelé clairement à voter Emmanuel Macron, expliquant que cela n’est pas son premier choix et qu’il est en désaccord avec les propositions sociales et économiques d’Emmanuel Macron, mais aujourd’hui, voter est un geste responsable et républicain. Il faut faire obstacle au Front National et à son idéologie. Il faut se souvenir de l’Histoire. Tomblaine est à Gauche depuis 1929 avec une interruption de quelques mois où la droite y était majoritaire, c’était sous Pétain !

C’est dire que traditionnellement, Tomblaine est une terre de combat pour la Justice et le progrès social. Il n’est pas acceptable que le Front National vienne aveugler les électeurs. Le Maire de Tomblaine a démontré sur plusieurs points que le discours de Marine Le Pen est mensonger et dangereux. Il a fait référence à un certains nombres d’avancées à Tomblaine, numérisation des écoles, reconstruction du groupe scolaire Badinter, création de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle en expliquant que tout cela n’aurait pas pu se faire sans le gouvernement socialiste. Il a attiré l’attention sur le fait que Marine Le Pen présidente, les libertés fondamentales, l’accès à la Culture, l’École de la République et la cohésion sociale seraient remis en cause. Le discours a été conclu par un « Je n’ai de leçons à donner à personne mais je vous invite toutes et tous, au moment où vous serez dans l’isoloir, le rideau fermé, quand vous placerez votre bulletin dans votre enveloppe, à penser aux autres, à vos petits-enfants, à vos voisins à vos amis à tous ceux à qui vous ne souhaitez que du bien. Voter, c’est participer à construire la République, ayez de la mémoire. »

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2395726

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL