Un beau moment.

 Cette salle de boxe a une belle histoire, elle porte le nom de René Cordier, l'entraîneur mythique qui a formé tant de grands champions. René Cordier qui tout jeune travaillait là dans l'usine Bouyer où l'on fabriquait des motoculteurs, il y a passé son CAP. 
> 50 ans plus tard, il entraînait dans cette salle des jeunes boxeurs tomblainois. Un soir, on lui a fait la surprise d'inviter tous les champions qu'il avait formés pour une belle fête et pour inaugurer cette nouvelle salle qui porte désormais son nom "salle de boxe René Cordier". Un autre jour, la Ministre des sports, championne Olympique Laura Flessel, de passage à Tomblaine est passée saluer René en plein entraînement dans cette salle. Depuis la photo de cette rencontre orne la salle d'entraînement.
> Et puis, l'idée est venue de réaliser une fresque sur un des murs représentant Cassius Clay, alias Mohamed Ali, le plus grand boxeur de tous les temps. 
 
 
 Bien sûr, on s'est adressé à Martine Sauvageot, artiste très prisée à Tomblaine où elle est active dans la vie associative et où elle a déjà réalisé plusieurs fresques. Martine a énormément de talent, mais elle sait aussi transmettre son savoir-faire. Alors l'idée d'un chantier-jeunes a été suggérée. Une des grandes richesses à Tomblaine, c'est le réseau de jeunes que nous avons formés et qui interviennent dans de nombreuses actions auprès des plus jeunes. Amine Benhennou a participé à tracer les contours avec Martine et Ismael Arbouze a encadré trois jeunes filles qui ont réalisé cette fresque :
> Chaimaa Larguem (qui a elle-même pratiqué la boxe), Safaa Guarnaoui et Naelle Amroun.

> Aujourd'hui, on s'était donné rendez-vous à l'Espace Jean Jaurès pour inaugurer cette superbe fresque et rendre hommage aux artistes. Petit moment émouvant et sympathique, René Cordier nous a fait l'amitié d'être présent, ainsi qu'Anne-Sophie Mathis quadruple championne du monde de boxe, qui a grandi à Tomblaine. Tout le monde était réuni pour l'occasion, le Maire, ses adjoints,  d'autres jeunes boxeurs, leurs parents, Yohan Noizette, entraîneur du club de boxe thaï, des responsables d'autres associations, le service d'animation municipal, la famille Tomblainoise...
> Et sur un coin de la fresque, les jeunes artistes ont écrit une citation de Mohamed Ali, comme un conseil adressé aux jeunes boxeurs qui s'entraînent dans cette salle "vole comme un papillon et pique comme une abeille".

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3023924

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL