Les dégustations du Monde.

 
La soirée de vendredi 10 juillet a commencé à 18h30 par une réunion du Comité des Fêtes, présidé par Hinde Magada, sous une forme originale. Contraintes sanitaires obligent, on a fait ça dehors, Place des Arts, assis sur des bancs publics, avec un petit côté champêtre, mais très sérieusement. Il s’agissait de partager les orientations à venir pour les fêtes et manifestations. Hinde Magada devrait rester Présidente, ce qui est assez réjouissant, tant elle fait l’unanimité, elle est volontaire, positive, joyeuse, elle sait fédérer autour de sa bonne humeur, elle est un énorme atout pour Tomblaine. Le Comité des Fêtes est composé de bénévoles très précieux puisqu’ils sont toujours prêts à rendre service et apporter leur aide dans l’organisations des fêtes et manifestations programmées par la Municipalité.
Cette réunion a été aussi l’occasion de présenter (même si tout le monde les connait déjà) les deux nouveaux adjoints au maire que sont Sylvie Kurt adjointe à la Culture, à la jeunesse et à la vie associative et Philippe Luce, adjoint aux sports et aux classes de neige. Tous deux seront les élus de référence, premiers partenaires d’Hinde Magada et son Comité des Fêtes.
Puis à 19h, avait lieu Place des Arts, une manifestation désormais traditionnelle à Tomblaine qui se veut festive, culturelle et de solidarité : les dégustations du Monde.
Le principe est simple : des habitants avait préparé une ou des spécialités culinaires de leur région ou de leur pays d’origine pour les proposer à la dégustation. Un marché ? Une fête de village ? Ou plutôt un voyage... en 22 stands, pour visiter le Portugal, les Antilles, l’Algérie, le Maroc, le Tchad, le Congo, l ‘Espagne, la Syrie, la Turquie, mais aussi des régions françaises...
C’est gratuit, c’est solidaire, la participation consiste juste à s’intéresser à la personne qui a confectionné Le petit plat à gouter, à parler avec elle, à lui poser des questions sur sa région ou son pays d’origine, à faire connaissance tout simplement... Des gens de tous âges et de toutes origines.
C’est génial, parce que ça fonctionne. L’acceptation de l’autre, finalement ça peut-être facile, il suffit de s’ouvrir. Cela donne beaucoup d’espoir, ça s’appelle « faire société ».
Dans ce décor exceptionnel qu’est la Place des Arts, un moment de convivialité essentiel en musique.
 
 
 
 
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4207246

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL