Tomblaine, l'art et la nature restent vivants.

Si Vivaldi avait connu Tomblaine, cela l’aurait inspiré pour écrire « les quatre saisons »... le talent de Camille Dzierzynski et d’Alexandre Huet qui ont saisi l’instant sous la neige nous permettent de voir le kiosque de l’Iles aux Oies, au bord de l’eau, quand un rayon de soleil perce dans le décor enneigé...
 
 
... La façade végétalisée de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle qui brave vaillamment les gelées hivernales...
 
 
 
La Girafe de Jean-No sur la Place des Arts, qui semble vous dire que, malgré le froid, la Maison de Santé est toujours là, sous son regard bienveillant...
 
 
Les « Meneuses d’Art » de Véronique Didierlaurent, court vêtues pour la saison, chantent, peignent et dansent pour que le spectacle reste vivant...
 
 
 
... Le vieux pont de Tomblaine, reste imperturbable sous les flocons
 
 
 
... On peut lire, malgré la neige, sur le fronton de l’école Elisabeth et Robert Badinter « Liberté- Egalité - Fraternité » et les sculptures majestueuses de Philippe Hiquily tournent lentement sous le vent d’hiver...
 
 
... Le chantier de la future école Job Durupt colorée sous la neige...
 
 
 
... « J’aime Tomblaine » se conjugue à tous les temps...
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4584190

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL