La restauration scolaire s'améliore toujours un peu plus.

La restauration scolaire à Tomblaine est un peu victime de son succès. Cela est dû vraisemblablement à la démarche qualité : ce service n'est pas concédé à une société privée, tout fonctionne en régie municipale, les repas sont fabriqués par les employés municipaux, à base de produits frais, les objectifs en matières de produits bio, labellisés, ou / et de circuits courts sont volontaristes, malgré la crise, la hausse des matières premières et des fluides et les
difficultés d'approvisionnement... La démarche qualité, on la trouve aussi dans l'accessibilité par des prix adaptés, ou encore dans l'encadrement des enfants, dans le cadre de vie, les conditions d'accueil, la pédagogie, l'éducation au goût...
Ce succès, parallèlement aux difficultés des familles générées par la crise sanitaire, a pour conséquence une augmentation sensible du nombre d'enfants fréquentant la restauration scolaire : en deux ans, on est passé d'une fréquentation moyenne d'un peu plus de 300 enfants par jour à des pointes parfois de 580 enfants par jour.
Ce service est dirigé par Corinne Pailler, pour la partie restauration-économat et par Patricia Herman pour la partie encadrement. Chaque groupe scolaire dispose de locaux pour la restauration intra-muros ou à proximité immédiate, sauf le groupe scolaire Pierre Brossolette qui est transporté chaque jour par le bus municipal jusqu'au Centre de Loisirs Léo Lagrange, en plusieurs aller et retours.
Avant les vacances scolaires, j’avais adressé un courrier aux familles de l’école maternelle Pierre Brossolette, pour les informer que, pour de meilleures conditions pour les enfants et pour l’équipe encadrante, à la rentrée les enfants de l'école maternelle qui fréquentent la restauration scolaire (environ 50 chaque jour) n'auront plus à prendre le bus. Il peuvent désormais déjeuner dans une salle de l'école élémentaire (l'ouverture de la nouvelle école Job
Durupt l'an dernier a permis de dé-densifier l'école Brossolette et de libérer des salles). Quelques aménagements ont donc été réalisés par les services techniques de la ville dans une salle, qui sert aussi les matins et les soirs aux Ateliers d’Accueil, celle-ci est très chaleureuse.
Les enfants mangent en deux services de 25, d'abord les plus petits, ensuite les plus grands. Pendant ce temps-là, ceux qui ne sont pas à table peuvent bénéficier de la cour de l'école maternelle pour jouer ou bien du gymnase.
Ils sont accueillis par Jessy, le cuisinier, qui assure aussi le transport de la nourriture par thermoport, dans des conditions d'hygiène optimales et Marie, "la maîtresse de maison". Le personnel d'encadrement est aussi nombreux que dans la formule précédente.
Ainsi, cette nouvelle organisation permet à tous de déjeuner plus dans le calme et d’être plus détendu. Moins de concentration d'enfants, moins de pression, ils ne prennent pas le bus, c'est aussi plus de sécurité, car ils ne quittent pas le périmètre scolaire.
Bon appétit, les petits !!!
 
 
 
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6585820

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL