Tomblaine

Méthodes affligeantes...

La Ministre de la Culture et de la Communication, Fleur PELLERIN venait ce vendredi, à l'invitation d'Hervé FERON, inaugurer la Place des Arts à Tomblaine.

Depuis plusieurs semaines, André ROSSINOT n'a eu de cesse de faire pression pour que la Ministre vienne le moins longtemps possible à Tomblaine mais vienne surtout au Livre sur la Place.

La Ministre a passé deux heures à Tomblaine. France 3, qui avait été largement informé, avait besoin d'images pour parler du Livre sur la Place à Nancy et a donc utilisé les images de Tomblaine pour dire au journal télévisé de midi que la Ministre n'allait pas tarder à arriver à Nancy, sans dire un mot sur l'inauguration de la Place des Arts...

Au journal de France 3 de 19 heures, la Ministre est montrée au Livre sur la Place mais là encore, pas une image et pas un mot de sa présence à Tomblaine le matin même pour l'inauguration.

Ce sont là des méthodes lamentables : parle-t-on encore de service public ?

Les nombreux artistes qui se sont produits à Tomblaine et les très nombreux spectateurs présents ce matin se sentiront insultés par ces méthodes.

Inauguration de la Place des Arts à Tomblaine

Ce matin Hervé Féron a eu le plaisir d’accueillir la Ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, venue pour inaugurer la Place des Arts à Tomblaine. Le Président du Conseil régional, Jean-Pierre Masseret, le Président du Conseil départemental, Mathieu Klein, le Président de la Communauté Urbaine, André Rossinot, et la députée de Nancy Chaynesse Khirouni ont également fait le déplacement. De nombreux artistes étaient présents et ont pu faire la démonstration de leur talent lors de courtes représentations qui ont rythmé la visite de la Ministre. Musique, danse, acrobaties, jonglage, théâtre, découverte des sculptures de Philippe Hiquili et de Véronique Didierlaurent, sans oublier les fresques du groupe scolaire Elisabeth et Robert Badinter, toute la richesse culturelle développée depuis des années à Tomblaine était représentée.

Pour l’occasion, même le soleil était de la partie ! Et les habitants de Tomblaine qui sont venus nombreux assister à l’inauguration de leur place ont pu profiter pleinement des animations proposées, et en premier lieu les enfants des écoles de Tomblaine qui ont semblé particulièrement ravis. La Ministre, qui a pris le temps d’échanger directement avec les artistes, a également consacré beaucoup de temps aux enfants dans une atmosphère détendue et conviviale.

Après les discours, Hervé Féron a signé avec la Ministre un protocole de coopération entre le Ministère de la Culture et de la Communication et la Ville de Tomblaine qui devrait ouvrir des perspectives nouvelles pour continuer à développer la vie culturelle de Tomblaine. C’est une reconnaissance qui récompense les efforts menés depuis des années pour développer une culture vivante, participative, solidaire – pour reprendre les mots de la Ministre – à Tomblaine et dans la région.

Le Maître du Temps a veillé au respect des contraintes horaires de la Ministre

Véronique Didierlaurent présente ses oeuvres à la Ministre

 

 


Repas du Monde sur la Place des Arts

Une autre manifestation avait lieu à partir de 19 heures vendredi 31 juillet : le Repas du Monde ! Le principe est original puisqu’il s’agit d’inviter les participants à venir très nombreux, chacun pouvant préparer un plat dont la recette correspond à son pays ou sa région d’origine.

Que vous soyez d’origine turque, tunisienne, auvergnate ou bretonne, vous avez certainement un talent caché, une recette "bien de chez vous" et vous allez pouvoir la partager.

Les visiteurs viennent également très nombreux et passent d’un stand à l’autre pour goûter à ces spécialités culinaires et s’intéresser à l’histoire, aux origines de la personne qui les a concoctées. Les boissons sont offertes par le Comité des Fêtes, le tout est agrémenté par l’orchestre Son del Salon.

Un moment de fête et de convivialité, sur la Place des Arts et sous le soleil tomblainois, on se serait cru dans le midi de la France !

La fête au Centre de Loisirs de Tomblaine

Le Centre de Loisirs Sans Hébergement de Tomblaine a fêté la fin de session du mois de juillet ce vendredi 31 juillet. Cette session a été particulièrement réussie : pour le seul mois de juillet, le Centre de Loisirs a accueilli 294 enfants soit 2231 journées-enfants. En moyenne, ce sont donc 118 enfants accueillis avec des effectifs qui ont atteint 140 enfants pour les deuxième et troisième semaines de juillet. 27 animateurs ont été recrutés par la Ville de Tomblaine et parmi eux, 9 ont effectué leur stage pratique BAFA.

La politique jeunesse de la Ville de Tomblaine permet aussi à 250 enfants de partir en colonie de vacances en Italie chaque année, 15 jeunes sont embauchés en emploi été pour renforcer les services municipaux. La Ville de Tomblaine finance régulièrement des formations BAFA et des formations de surveillant de baignade pour que les jeunes Tomblainois puissent trouver du travail en été.

Le spectacle de fin de session du Centre de Loisirs a été un moment de fête mais en même temps de grande qualité puisqu’on a vu des enfants de 2 à 13 ans présenter un spectacle avec beaucoup de savoir-faire acquis au cours de cette session, en chanson, en percussion, …

Parmi les animateurs du Centre de Loisirs, beaucoup interviennent aussi dans le cadre du temps périscolaire ou encore de la batucada, de l’école de musique Tempo, il y a donc beaucoup de savoir-faire qui se croisent et tous ces enfants peuvent en profiter !

Plus de 1000 personnes pour le 13 juillet à Tomblaine !

Avec un succès populaire tel que celui-ci - plus de 1000 personnes pour un bal populaire suivi d'un feu d'artifice à Tomblaine, soirée pendant laquelle quelque 500 lampions ont été distribués aux enfants - on aurait pu penser, le lendemain 14 juillet, avoir la Une de l'Est Républicain...

Encore raté : toujours à la recherche des événements qui comptent et valorisants pour la Ville, le journal a préféré faire une nouvelle Une sur la démolition du musée de l'aéronautique. C'est vraiment dommage.

Mais la fête fut belle à Tomblaine !

 

Le lendemain, mardi 14 juillet, le traditionnel concours de pêche a été très fréquenté ! Entre la pesée du concours de pêche et la remise des médailles de la famille qui ont honoré des mères de famille tomblainoises, Hervé FERON a fait un crochet par Nancy pour assister avec M. le Préfet au défilé.

  

De retour à Tomblaine, le Député-Maire a récompensé l'ensemble des pêcheurs du jour, les remerciant de leur participation !

Il a ensuite remis la médaille de la famille à Mesdames Huguette DISS, Marie-Louise GUENIN, Delphine DUMOULIN et Nicole RAVENEL, qui récompense leurs mérites. Un moment très important a été celui de la remise de la médaille de bronze de la Jeunesse, des Sports et de l'Engagement associatif à Jeanine RENARD, en présence de Job DURUPT, Député-Maire honoraire de Tomblaine. Cette journée de convivialité s'est terminée autour du verre de l'amitié.

  

 

 

Fête des voisins

Et une fête des voisins de plus pour ce mois de Juin, rue Rouget de Lisle, toujours aussi sympa !

 

Les anciens de Tomblaine en vacances en Normandie

Les personnes âgées de Tomblaine en vacances à Cabourg

 

Soirée SPEDIDAM à Tomblaine avec Hugo F.

L’association « Aux Actes Citoyens » organisait une journée en partenariat avec la SPEDIDAM jeudi 18 juin à Tomblaine.

C’était un événement à double titre, tout d’abord parce qu’à 16h, le Président national de la SPEDIDAM venait à la rencontre des artistes-interprètes de notre Région pour les informer sur les missions et les actions de la SPEDIDAM et surtout les informer sur les droits des artistes-interprètes. C’était donc d’une grande importance d’une part pour la culture et la diversité, mais d’autre part pour les conditions de travail des artistes-interprètes.

Il est vraiment dommage que la presse locale ait très peu annoncé cette manifestation, pire encore, ne se soit même pas déplacée pour l’occasion. Cela a été d’ailleurs le même constat pour le concert présenté le soir à 20h toujours en partenariat avec la SPEDIDAM. Pauline Mancini a fait une très belle prestation, suivie du trio Laurent Coulondre (génération SPEDIDAM), puis en deuxième partie de soirée, Hugo F. et ses musiciens ont fait un tabac.

Très belle soirée à Tomblaine.

 

Hugo F. à la soirée SPEDIDAM 

 

Plaine Flageul et aéroport à Tomblaine : rien ne va plus

On a bien compris, lors de la réunion publique que j’ai enfin pu obtenir à la Salle des Fêtes de Tomblaine, que les élus de Tomblaine et la population n’ont rien à dire sur le devenir de l’aérodrome. Pour resituer un peu le problème, la totalité de la Plaine Flageul et de l’aérodrome constitue un tiers de la superficie de Tomblaine. Mais ces terrains sont propriétés privées de la Communauté Urbaine du Grand Nancy qui exclut complètement le Maire de Tomblaine de toute décision concernant l’aérodrome.

C’est ainsi que l’allongement de la piste qui a été présenté à la population a été décidé autoritairement. Comme j’ai eu l’occasion de le dire, je pense que cet allongement de la piste est souhaitable pour l’aviation d’affaires et l’aviation sanitaire. Par contre, lors de cette réunion publique, les habitants de Tomblaine se sont plaints massivement des nuisances de l’aérodrome pour ce qui concerne l’aviation de loisirs. Quand, tous les week-ends, on s’amuse au-dessus de leur tête à faire des loopings, ça devient insupportable et là, le Maire n’a rien à dire. Cette façon de faire est entièrement antidémocratique.

Pour ce qui concerne la Plaine Flageul, depuis des décennies, les terrains de foot, de rugby sont mis à disposition d’associations ou de clubs de Nancy et les gamins de Tomblaine, s’ils vont jouer sur ces terrains, en sont virés. Dans le PLU, nous avons envisagé de déplacer ces terrains pour les mettre au Nord de la piste d’aviation qui ne sera jamais constructible. Depuis 10 ans, c’est donc une bonne dizaine d’entreprises qui ont souhaité s’installer sur la Plaine Flageul et la Communauté Urbaine a empêché tout développement pour favoriser la commercialisation d’autres secteurs (comme par exemple « Entre Meurthe-et-Canal »). Ça s’appelle de l’inégalité de traitement. Dans ce contexte, depuis de nombreuses années, j’ai demandé à la Communauté Urbaine de sécuriser ce secteur pour ne pas subir des arrivées massives et intempestives de gens du voyage.

Quelle est la situation sur le Grand Nancy ? Tomblaine était en conformité avec la loi Besson, disposant d’une aire de gens du passage de petite capacité. La Communauté Urbaine a rénové cette aire en nous faisant remarquer les coûts conséquents, comme si elle nous faisait un cadeau. Ce qu‘elle dit moins fort, c’est qu’elle n’est pas en conformité avec la loi puisque les autres communes de plus de 5.000 habitants devraient, conformément à la loi Besson, avoir chacune une aire de petite capacité pour les gens du voyage. Comme ce n’est pas le cas, celle de Tomblaine est toujours pleine et quand une famille pose problème, la Communauté Urbaine ne réagit pas.

André Rossinot a confié un certain nombre de responsabilités à Valérie Debord qui n’avait plus grand-chose à faire depuis qu’elle avait perdu les élections législatives, même si elle passe beaucoup de temps sur les plateaux de télévision en laissant penser qu’elle est toujours Députée de Meurthe-et-Moselle ce qui a choqué à plusieurs reprises beaucoup d’entre vous. C’est donc Valérie Debord, qui réapparaît depuis la résurrection de Sarkozy, qui a en responsabilité les aires de gens du voyage. Sur l’aire de passage de Tomblaine, elle a déjà montré sa capacité à ne rien faire quand des problèmes sont posés.

Mais pire encore, la Communauté Urbaine n’est pas en conformité avec le schéma départemental d’accueil des gens du voyage pour ce qui concerne les grandes aires d’accueil. Et depuis la fermeture (pourquoi ? décidée par qui ?) de l’aire d’accueil du Zénith, la situation s’est aggravée. Ça fait 5 semaines que la Ville de Tomblaine subit des arrivées massives de caravanes. La première fois, c’était des gens du voyage implantés à Jarville et qui dérangeaient, ils ont donc été orientés par la Communauté Urbaine sur la Plaine Flageul à Tomblaine. Ces gens-là, qui se sont installés d’autorité, ont promis de partir le dimanche suivant. Le dimanche suivant, ils ont annoncé qu’ils partiraient une semaine plus tard. Il y avait là une quarantaine de caravanes. Au cours de la deuxième semaine, c’est environ 150 caravanes qui sont arrivées et ainsi de suite. Depuis 5 semaines, chaque fois qu’on arrive à provoquer un départ, il y en a d’autres qui arrivent. Les services de l’Etat ne peuvent rien faire si la Communauté Urbaine n’engage pas des poursuites puisqu’elle est propriétaire des terrains. La semaine dernière, la Communauté Urbaine avait engagé ces poursuites, les services de l’Etat avaient été autorisés à utiliser les forces de l’ordre pour évacuer ces caravanes mais la Communauté Urbaine n’a pas souhaité requérir ces moyens. Si ce secteur avait été sécurisé il y a plusieurs années quand nous l’avons demandé par la CUGN, parce que c’est sa responsabilité, parce qu’elle est propriétaire des terrains et pas parce qu’elle ferait un cadeau à la Ville de Tomblaine, tout cela ne serait pas arrivé.

Il faut bien comprendre que ce n’est pas de l’intolérance de ma part, je n’ai rien dit au départ pour ne pas stigmatiser les gens du voyage. Il est bien évident que ces installations massives apportent un certain nombre de nuisances mais nous ne voulons pas sombrer dans l’intolérance ordinaire, ce n’est pas de cela dont il est question. Il y a des lois, il faut les respecter. Le schéma départemental d’accueil des gens du voyage doit être respecté et il appartient à la Communauté Urbaine de prendre ses responsabilités. Mais quand on a eu une nouvelle arrivée massive de caravanes (150 nouvelles) samedi et qu’il faut attendre 24 heures pour que Valérie Debord se déplace sur le terrain et ne fasse rien d‘ailleurs, la situation devient insupportable pour les riverains.

Où sont les belles promesses d’André Rossinot sur la nouvelle gouvernance, sur l’égalité de traitement entre les communes ? Je rappelle qu’il y a plus d’un an, André Rossinot m’a proposé de travailler en Comité de pilotage restreint sur le devenir de la Plaine de la Méchelle, liée à la Plaine Flageul. En Comité de pilotage restreint, c’était lui, moi et l’ADUAN. Aujourd’hui, ce Comité de pilotage ne s’est pas réuni une seule fois…

 

Le week-end du Député-Maire

Samedi matin, Hervé Féron a inauguré une journée d’animations à l’Espace Jean Jaurès de Tomblaine en partenariat avec la Ligue 54 contre le Cancer. Un colon géant était exposé et visitable avec de nombreuses animations de sensibilisation pour la prévention contre le cancer colorectal. C’est aussi à cette occasion que l’association « Une rose, un espoir », qui a offert plus de 5.000 roses il y a quelques semaines en contrepartie de dons, a transmis à la Ligue contre le Cancer un chèque de 6.700 € représentant la totalité des dons perçus. Grâce à la mobilisation de l’association tomblainoise « Les Moilcars », une cinquantaine de motards sont partis sur les routes de Tomblaine à  Lunéville pour offrir ces roses qui avaient été mises sous sachets par plusieurs dizaines de personnes âgées au Foyer de personnes âgées de Tomblaine. Quel bel élan de solidarité ! Ces 6.700 € vont servir à l’Ecole de chirurgie de Nancy pour acheter un microscope à fluorescence qui permettra de soigner le lymphœdème.

 

Colon Tour

Avec le Président de la Ligue 54 contre le Cancer

 

Samedi à 16h30, Hervé Féron a procédé à un mariage qui sortait de l’ordinaire puisqu’il était assisté pour l’occasion de Stéphane Hablot, Maire de Vandoeuvre, Vice-Président du Conseil Départemental. En effet, les mariés sont tomblainois mais avaient été précédemment vandopériens.

Dimanche à 13h30, le Député-Maire était au complexe Léo Lagrange de Tomblaine pour fêter le 20ème anniversaire de l’association « Gardons la Forme », association qui propose du sport pour tous, dotée d’animatrices expérimentées. Cette activité est proposée dans la proximité puisqu’elle permet aux habitants de tout un quartier de venir plusieurs fois par semaine au gymnase Brossolette dans le quartier des Ensanges. « Gardons la Forme », c’est du sport pour tous mais c’est aussi de l’éducation populaire et du lien social.

 

Gardons la Forme

 

A 15h, Hervé Féron s’est rendu à la salle Jacquet à la Pépinière de Nancy pour la Fête des familles organisée par l’ASPTT Nancy-Tomblaine de basket. Il a pu rencontrer également l’équipe féminine algérienne, actuellement en séjour à Tomblaine. Il a remis des diplômes de félicitations aux bénévoles du club et des maillots à l’équipe minime féminine.

 

Fête des Familles de l'ASPTT Nancy-Tomblaine basket

 

A 16h, le Député-Maire est allé assister aux derniers matches du Challenge Pizzi au Stade Léo Lagrange, organisé par le GSA Tomblaine. 9 équipes ont participé à ce challenge placé sous le signe de l’amitié et en mémoire à Raoul Pizzi. Une belle manifestation !

 

Challenge Pizzi

 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2992913

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL