Hervé FERON

Honnêteté intellectuelle ?

 

Courant janvier, on a remarqué que la censure dont je suis l'objet depuis plusieurs années dans l'Est Républicain avait été "assouplie", puisque à trois reprises et à ma grande surprise j'y suis apparu en photo. Cela a même amusé plusieurs d'entre vous...
Cela m'importe peu d'apparaître en photo dans ce journal, mais étant donné la grande activité qui est la mienne, je trouve que ne pas m'associer à des projets que j'ai montés de toutes pièces, ne pas informer ou mal informer ou désinformer les lecteurs sur des sujets qui me concernent ou même qui concernent ma ville Tomblaine n'est pas correct.
Après ma vidéo du 31 décembre qui, tous réseaux sociaux confondus, a cumulé plus de 2,5 millions de vues, ce journal en a fait un petit article en pages intérieures 15 jours plus tard... 
Il est vrai que 2,5 millions de vues, plus de 
50 000 partages, plus de 60 000 messages et commentaires de soutien, cela ne valait pas le coup d'être traité comme un évènement !
Beaucoup d'entre vous s'en sont émus sur facebook, je n'ai pas voulu commenter.
Cette semaine, j'ai posté une nouvelle vidéo. Le score est moins élevé 700 000 vues (plus de deux fois la population du Grand Nancy et à peu près l'équivalent de la population de la Meurthe et Moselle...) et 45 000 partages en 5 jours... Vous avouerez que cela démontre quand même un certain intérêt du public ?
La presse (locale) n'en parle pas du tout.
Quand un autre responsable politique diffuse une vidéo qui cumulera difficilement quelques centaines de vues, il bénéficie d'une demi page dès le lendemain.
C'est vrai que :
- J'ai été député 10 ans, jamais ce journal n'a relayé une seule de mes actions, propositions de Loi, amendements, interventions,...
Aujourd'hui certains députés étalent leur activités dans la presse...
- Lorsque chaque année j'organisais mes voeux de député, la presse ne répondait même pas à mon invitation et n'en parlait pas du tout.
Aujourd'hui, les voeux du député bénéficient d'un article conséquent, qui laisse à penser qu'il serait beaucoup plus présent à l'Assemblée et sur le terrain qu'il ne l'est.
- Même chose quand j'étais Président du Groupe de Gauche à la Métropole, la presse ne venait même pas à mes voeux... Aujourd'hui elle y vient et elle en parle.
- Pour les voeux du Maire de Tomblaine, l'article est illustré par une photo... montrant le Maire de droite de St Max qui était dans le public. Mais pour les voeux du Maire de St Max, c'est bien le Maire de St Max qui était en photo...
- Je suis le créateur et directeur artistique du Festival "Aux Actes Citoyens", le jour de l'ouverture j'avais invité Marilou Berry. Énorme évènement, petite couverture presse. Sur la photo où je suis sur scène avec Marilou Berry, les ciseaux magiques sont passés par là pour découper la photo et pour que je n'apparaisse pas...
Voilà, tout le monde le sait, c'est petit, très petit, mais cela ne m'empêche pas de réussir tout ce que je fais et tous nos évènements à Tomblaine rencontrent un succès populaire énorme. Mais ce qui me dérange le plus, c'est cet irrespect permanent qui est fait aux habitants de ma Commune.


J'aurais pourtant besoin de la presse pour vous informer, car mes prises de positions politiques dérangent et vous devez savoir que j'en subis les conséquences, je suis souvent sanctionné pour ne pas m'être tu. 

Exemples :

- Savez-vous que depuis deux ans, le Grand Nancy subventionne toutes les écoles de musique de l'agglomération, sauf celle de Tomblaine. André Rossinot refuse cette subvention à TEMPO, il aimerait certainement que je me taise, puisque je suis un des seuls qui combat son scandaleux projet du Grand Nancy Thermal (cadeau d'une centaine de millions d'euros à la société Valvital...), ses méthodes autoritaires et sa gestion financière calamiteuse !

- Savez-vous que j'ai proposé un projet artistique et pédagogique qui consisterait à décorer les horribles arches jaunes au carrefour du boulevard Tolstoï et du boulevard du Millénaire à Tomblaine ? Ce projet, sur le thème de l'Ecole de Nancy, serait mené avec Jean-No (l'artiste qui a réalisé la Girafe sur la Place des Arts) et avec les enfants des écoles. Tout est prêt, les enseignants sont enthousiastes, il ne me manque que l'autorisation d'André Rossinot pour intervenir sur ce mobilier urbain pourtant sur la Commune dont je suis le Maire... Et bien le roi Rossinot nous refuse son autorisation !

- du côté de l'Etat, ce n'est pas mieux. J'ai commis un crime de lèse-majesté en diffusant deux vidéos pour interpeller Emmanuel Macron. Voilà la première sanction qui est tombée : il a été créé un nouveau Fonds, pour remplacer (ce qui est déjà un mensonge de l'Etat) la réserve parlementaire et aider les associations... Cela s'appelle le Fonds de Développement de la Vie Associative. Avec l'école de musique TEMPO, nous créons 'l'orchestre à l'école" pour que 36 enfants puissent bénéficier pendant plusieurs années à l'école de l'apprentissage d'un instrument. Nous sollicitons ce Fonds qui est prévu spécialement pour ce genre de nouvelle initiative (nous sommes, en plus, dans un Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville...)
Et bien, une simple lettre vient de nous apprendre que "malgré tout l'intérêt que revêt ce projet, il n'a pas été retenu". C'est la République de la honte !

Et pourtant, une artiste qui exposait récemment ses œuvres à Tomblaine a dit publiquement "il y a deux villes qui se sont toujours disputées pour être capitale de la Lorraine, mais l'épicentre de la Culture en Lorraine, c'est Tomblaine."
Je voulais vous dire aussi que vendredi soir, il y a eu une énorme soirée festive, musicale dynamique à Tomblaine avec Koncept Gospel.
Un monde fou, du plaisir, du plaisir, du plaisir...
Deux jours après, rien dans la presse... Allez, avec un peu de chance, on aura un petit article avec photo noir et blanc mardi ou mercredi....

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3212685

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL