Hervé FERON

Indigné.

Je ne comprends pas qu'en période caniculaire, ou même en période

normale, dans un pays civilisé comme la France, pays des Droits de
l'Homme, des Lumières, pays où sur les ruines et les décombres d'une
terrible guerre, le Conseil National de la Résistance a bâti la Solidarité
Nationale, on continue à emmerder les pauvres avec des tracasseries
administratives.
Est-il normal qu'un couple avec un bébé soit obligé de venir demander
des aides alimentaires d'urgence au CCAS de la Commune, sous prétexte
que le dossier de ses allocations est en cours d'instruction ?
Est-il normal que 3 semaines plus tard, ces mêmes personnes re-sollicitent
le CCAS, car leur situation n'a pas évolué ?
Quelle honte ! Monsieur Macron, il y a un grand coup de pied à donner dans
la fourmilière ! Au-delà de toutes considérations politiques, la Solidarité et le
minimum à vivre décemment pour tous est un devoir et une responsabilité que
vous devriez assumer. Il est là l'état d'urgence ! Merde !
Hervé Féron
Maire de Tomblaine.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3667477

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL