Hervé FERON

François de Rugy également lâché par Barbara Pompili, son acolyte de toujours...

 

Je suis abasourdi par ce tapage qui occupe l'espace médiatique, comme si l'intention cachée était d'occulter pendant ce temps-là la politique de casse sociale de Macron et les cadeaux faits aux banquiers et aux grasses fortunes.
En plus, dans ce climat permanent populiste  et nauséabond, cela permet tous les amalgames, en entrenant l'idée que tous les élus de France sont corrompus, voleurs, menteurs et faignants !
 
De Rugy ? Ce n'est pas nouveau, je l'ai fréquenté à l'Assemblée Nationale, il a toujours été un mondain, prétentieux et arriviste.
Mais quand Pompili vient ramener sa science, là c'est le comble ! C'est la même... en pire. Arriviste, pédante, individualiste, opportuniste, prête à tout pour devenir ministre. Sans convictions aucune. Je l'ai côtoyée, on était dans la même commission, elle était insupportable et insupportée de tous, même par ses petits camarades d'EELV !
Le problème, c'est qu'elle a trouvé sa place dans le système Hollande, qui n'avait rien a envier au système Macron en termes de mondanités, et de bobocratie.
Les médias adorent et encensent ces politic' business, qu'ils fabriquent eux-mêmes ! Et quand ils se dévoilent (ou quand ils sont dévoilés), ces mêmes médias s'en étonnent, voire s'en émeuvent.
Le sccop est permanent et reste une valeur marchande sure...

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3491682

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL