Hervé FERON

La voix du bon sens...

Quant une élue de Vandoeuvre Sylvie Crunchant donne son avis sur le futur tracé du tram (comme quoi, il peut y avoir des élus qui ont le courage de dire des vérités). Très intéressant. 
Voici sa contribution à la consultation publique ouverte par la Métropole pour l'implantation future du tram :

"Veuillez trouver mes observations relatives au tracé du futur tram choisi par le comité de suivi mis en place par la métropole. 

Tout d'abord, je rappellerai que ce tracé n'a pas été présenté lors de la consultation publique et que ceci constitue un réel défaut d'information. Il semble y avoir une très nette confusion entre consultation publique et concertation préalable (référence à la loi ALUR). 

Remarque : Défaut de concertation. Le public n'a nullement bénéficié d'une sérieuse information quant au tracé du futur tram. A l'heure des technologies avancées et 3D, cela semble bien désuet. 
Dixit la métropole : "Néanmoins, ce tracé entrainera la suppression d'éléments végétaux…" En conséquence, une hécatombe concernant des arbres parfois centenaires sur Villers et Vandoeuvre. Il y aura en conséquence, une transformation voire une éradication des paysages aujourd'hui présents dans notre vie, une dégradation épouvantable de ce cadre. 
En référence au dossier d'impact, le bois du Montet sera ni plus ni moins sacrifié sur l'autel de la technologie. Les conséquences seront désastreuses. 

Un grand nombre d'espèces animales, patrimoniales de Vandoeuvre que j'ai la chance d'observer au quotidien et de photographier seront décimées. Car nul ne peut les déplacer sur d'autres espaces refuges. Ce projet sera à l'origine de leur destruction irréversible. 

Photographe, observateure de la faune locale, de la flore, des sources affleurant sur ce coteau préservé jusqu'alors, habitante aux premières loges de ce futur tracé, je ne puis accepter qu'une fois de plus, dans cette métropole, on sacrifie la biodiversité, parce qu'aucun transport n'a su être anticipé relativement au développement du technopôle. 

Un tracé via Vélodrome, Aiguillettes, Paul Muller ne bouleverserait en rien les écosystèmes, étant donné une largeur suffisante pour l'emprise des travaux, sans expropriation, avec un accès rapide et direct à Brabois en aménageant éventuellement des arrêts à Villers village, Cottages et technopole dans son premier accès, puis Brabois. Il reste évidemment des zones hors Espace Naturel Sensible pour prévoir des parkings à destination des usagers. 

La pente par Paul Muller est trop raide nous dit-on… Pourquoi prévoir des rames de 300 personnes alors qu'elles seront à vide hors des heures de pointe. Il suffit de trams rapprochés, chacun ne se rend à Brabois à 8h pile. Ce qui peut permettre un tram à crémaillère ou, puisque la pente est trop forte, un viaduc, déplacé du jardin Botanique à Paul Muller. En montagne, on a su faire, on sait encore faire. Il est grand temps de cesser de détruire la biodiversité, les milieux naturels, car il est inacceptable pour nos enfants d'envisager que EN VILLE il n'y ait plus d'espace pour LA VIE. Les impacts seront irréversibles. La Métropole doit réexaminer les autres possibilités de parcours pour le futur tram. Le Jardin Botanique, tout comme les Coteaux de Vandoeuvre, doivent irréfutablement être préservés."

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
3615302

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL