Hervé FERON

Aux urnes Citoyens !

Pourquoi, à Nancy, ne faut-il pas voter ni Klein, ni Hénart ?

 

Le vote à Nancy va être décisif pour l’avenir de la Métropole et tous les habitants du Grand Nancy redoutent ce qu’il va s’y passer.

 

Klein et Hénart ont tous deux un passé, ils ne sont plus crédibles pour tout ce qu’ils n’ont pas fait, mais aussi pour ce qu’ils ont fait et en particulier pour leur complicité dans toutes les erreurs que la Métropole a connues lors de ce dernier mandat et qui l’ont menée à ce qu’elle est aujourd’hui...

 

Mais pire encore : leurs propositions ! 

Car s’ils n’ont pas de programme cohérent, ils ne manquent pas de propositions qui s’accumulent et se bousculent. Incohérence, contradictions, démagogie.

 

Les alliances et petits arrangements entre amis qu’ils nous préparent et dont ils n’ont même pas la décence de les cacher aujourd’hui, les discréditent autant que l’irresponsabilité de leurs propositions.

 

Alors, pour revenir à la Métropole, l’urgence est d’abord économique. Il ne sert à rien de formuler des propositions les plus farfelues, tant que la dette nous étouffera et nous empêchera d’agir.

Celui qui ne parle pas de la dette n’est pas capable de gérer la Métropole.

 

Résorber la dette passe par le fait de revenir vite sur de grands projets, pour dépenser moins et dépenser mieux.

 

Je vous propose quelques exemples, qui sont, me semble-t-il, juste de la sagesse, pour remettre la Métropole dans « le bon sens » et pouvoir ensuite très vite aborder les sujets essentiels : la qualité de la vie, l’écologie, les transports, les commerces, l‘emploi...

 

=> le ou la Président(e) de la Métropole ne pourra pas être un(e) élu(e) de Nancy, sur le prochain mandat et pas non plus un(e) maire en exercice, pour ne pas reproduire les fonctionnements claniques et les inégalités territoriales que nous avons subis jusque-là... 

Il est important que le ou la Président(e) ait une expérience de gestion d’une collectivité, ainsi cela pourrait être un(e) ancien(e) maire, ou bien un(e) maire d’une commune autre que Nancy, qui abandonnerait ses fonctions de maire pour ce mandat, afin de se consacrer pleinement à la Présidence de la Métropole.

 

=> La Métropole devra reconnaitre les Conseils Municipaux comme premier niveau de démocratie de proximité, les Maires devront pouvoir décider des politiques publiques développées sur leur territoire, par le biais d’enveloppes budgétaires dédiées, à la place des fonctionnaires de la Métropole.

 

=> La Métropole se devra de faire machine arrière sur un trop grand nombre de compétences prises en redonnant aux maires la possibilité de faire vivre les politiques publiques sur leur territoire avec discernement et en respectant les spécificités de leurs communes. 

 

=> Le projet du Grand Nancy Thermal devra être remis en cause pour être remplacé par un projet plus cohérent, plus au service de la population et surtout moins couteux pour la collectivité.

 

=> Le projet de ligne 1 du tram devra être remis en question : d'autres technologies et d'autres tracés devront être sérieusement étudiés pour être plus fonctionnel, plus écologique et moins couteux.

 

=> Le projet Nancy Grand Cœur devra être stoppé pour tout ce qui n'a pas été entrepris, pour travailler à apporter du vert et de l'humain dans ce musée des horreurs, où seul le petit bout de ciel aperçu entre d'abjects blocs de béton, quand on lève la tête, peut apporter un peu de réconfort... 

 

=> Le Vice-Président délégué aux finances de la Métropole devra s'engager à travailler avec le Président de la Commission des Finances pour une parfaite transparence de la situation budgétaire. Le projet devra consister à dépenser moins pour dépenser mieux, objectif : le désendettement pour que le remboursement de la dette n'étouffe plus les capacités de la Métropole à bien fonctionner.

 

=> Les vice-présidences ne devront plus être distribuées par copinage ou pour garantir les excès de pouvoir et par exemple on ne reproduira pas l'ineptie qui consistait à avoir 3 vice-présidents sur la seule thématique du développement économique, ce qui les rendait complètement inefficaces et impuissants.

 

=> Un(e) vice-président(e) à la Culture sera nommé(e). Il s'agira d'une part de redonner de la cohérence sur l'ensemble du territoire et de rechercher l'excellence culturelle pour le rayonnement du Grand Nancy. Ne plus diviser pour mieux régner, ne plus essaimer le Conservatoire, l'Opéra, les musiques actuelles, le patrimoine...

Mais organiser une véritable stratégie cohérente de développement culturel. Ne pas confisquer aux communes ou aux associations leur capacité d'initiatives, mais au contraire les aider concrètement par appui logistique et financier.

 

Enfin restaurer la vie démocratique dans la Métropole, arrêter les interminables discussions d’autosatisfaction permanente aux Conseils de Métropole, pour faire place au concret, à l’humain, à ce qui touche à la vie des gens, à l’intérêt général. Redonner des moyens au Conseil de Développement Durable et lui redonner estime et considération par l’écoute et par une réelle prise en compte de ses analyses et propositions.

 

Ainsi, nous grandirons tous ensemble.

Hervé Féron.

 

 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4068259

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL