Hervé FERON

Irresponsabilité, impréparation, mensonges, cynisme.

Voilà ce que beaucoup de français ressentent. Mais plus particulièrement les maires.
Du côté de l’Etat, le Premier Ministre nous a fait un one man show, grotesque dans une telle situation, de deux heures dimanche, mobilisant les chaînes publiques de télévision, ce qui au passage a dû coûter cher... deux heures de bavardages inutiles, pour se justifier, dans un discours essentiellement politique qui ne consistait qu’à répondre point par point à tous les reproches que la grande majorité des français adresse quotidiennement à ce Gouvernement.
Et très régulièrement, au détour  d‘une phrase, le Premier Ministre a précisé « on verra ça avec les maires »...  « les maires organiseront ça »... « sous la responsabilité des maires »...
C’est plutôt gonflé, pour un Gouvernement qui continue, en pleine crise à baisser les dotations aux Communes ! C’est odieux de rendre les maires responsables de tout, après leur avoir confisqué leurs moyens d’agir et leurs domaines de compétences...

Le mensonge est partout. Les primes annoncées par le Gouvernement ? Il appartiendra aux entreprises de les financer ou aux collectivités pour les fonctionnaires territoriaux. C’est si facile d’annoncer des dépenses qui seront à la charge des autres ! Tiens, au fait, les enseignants qui ont continué à s’exposer, en accueillant les enfants de soignants dans les écoles, bénéficieront-ils d’une prime de 1000€ de la part de l’Etat ???

Les aides aux entreprises ? On fera les comptes et on verra bien le nombre d’entreprises qui n’auront pas pu en bénéficier. Quant aux prêts remboursables, ce n’est pas ce qui est souhaité, c’est endetter encore plus les artisans, les PME et leur enfoncer la tête sous terre.

La rentrée scolaire ? On est dans le n’importe quoi ! il y a un mois, les enfants étaient ceux qui transportaient le plus facilement le virus, aujourd’hui, ce serait le contraire au nom de la relance de l’économie ! 

=> Comment les maires et les enseignants vont-ils pouvoir organiser l’école dans des conditions assez contradictoires entre ce que le Premier Ministre n’a pas osé dévoiler dimanche et ce que le Ministre de l’Education Nationale JM Blanquer a piteusement annoncé ce matin à l’Assemblée !

=> On ne devait pas faire rentrer les enfants de maternelles. Maintenant, autre discours,  les grandes sections de maternelles rentreront dès la semaine du 11 mai, avec les CP et les CM2 (où est la logique ?). 
=> Au bout de trois semaines, tous les enfants retourneront à l’école... Ah bon ? Et aussi les petites et moyennes sections de maternelles !!! Par groupes de 10 (comment va-t-on choisir ? Qui en prendra la responsabilité ? Les enseignants qui vont se faire engueuler de tous les côtés ? Ou bien les Maires ?) 
=> Les enfants des écoles élémentaires, eux,  retourneront par petits groupes qui pourraient être de 15 élèves... Mais plus loin, le Ministre, superbe, précise que « les autres enfants pourraient être à l’étude si la configuration de l’école le permet... » Non, mais allo ? Il vient de naître celui-là ? Il est déjà allé dans les écoles de France ? Il connaît leur capacité et leur configuration ? Les élèves qui ne pourront pas être accueillis dans les écoles, on pourra peut-être les emmener au bistro ou au restau du coin ? Puisque là il y aura de la place tant qu’ils resteront fermés par précaution, précaution qu’on prend au bistro, mais pas à l’Ecole de la République !
=> Que devront faire les maires pour la restauration scolaire ? Comment respecter les gestes barrières quand vous avez 400 enfants par jour à faire déjeuner ensemble ? Comment veulent-ils que l’on fasse fonctionner le Temps Périscolaire en respectant la distanciation, il n’y aura jamais assez de locaux disponibles et adaptés. Le Ministre propose de les emmener au Parc (quelle pauvreté en termes de propositions !), qu’en fera-t-on les jours de pluie ? Et si, ce qui est probable, arrive un nouvel épisode de canicule, comment va-t-on gérer ?

Si nos ministres étaient lucides et responsables, ils comprendraient d’une part qu’alors que l’Etat baisse les dotations des communes, tout cela va leur coûter très cher, les communes vont être ruinées et d’autre part que les solutions que l’on demande aux Maires et aux enseignants de mettre en œuvre sont irréalistes, impossibles, dangereuses. Notre responsabilité personnelle est engagée sur la base de l’incompétence de nos gouvernants !

Les masques ? Le Premier Ministre a très longuement affirmé, comme si chacun pouvait en douter, tout ce que le Gouvernement a fait pour fournir des masques aux personnels soignants. Tout le monde sait qu’il y a là mensonge par omission, les personnels soignants n’ont pas reçu suffisamment de matériels de protection et ce qu’ils ont reçu, ils l’ont reçu très tard. Mais pendant ce temps là, il ne parlait plus de la promesse et de la responsabilité de l’Etat de distribuer avant le déconfinement des masques à toute la population. L’Etat aura une fois de plus failli à sa mission.

En rendant les maires responsables de trouver des solutions à tout cela, on continue à les décrédibiliser aux yeux de la population, pire encore on les met en situation de compétition, on les oppose, c’est à celui qui fera le plus, le mieux et qui sera ainsi un bon maire. 
Les Communes les moins riches seront forcément moins réactives, ce sera ainsi la double peine pour les habitants. L’Etat a rompu le pacte Républicain et l’Egalité sur tous les territoires. 

Quant aux collectivités autres, dans ma région il y a le Conseil Départemental et la Métropole du Grand Nancy (!). Le Président du Département et le Maire sortant de Nancy (soutenu par le Président de la Métropole) rivalisent de coups médiatiques pour tenter de montrer que chacun est meilleur que l’autre (et la presse locale cautionne...) Ils n’ont dans la tête que les prochaines élections municipales. C’est affligeant.

Le Conseil Départemental avait annoncé un masque par Meurthe et Mosellan, en omettant dans un premier temps de préciser que ce serait chaque fois possible quand le maire de la commune accepterait de payer la moitié de la facture... Mais ce qui est très grave, c’est qu’ensuite il y a eu une communication à la population, via les réseaux sociaux, pour dénoncer les maires qui n’avaient pas passé commande !!! Moi, je suis à l’aise, j’avais commandé 9000 masques pour tous les habitants de ma commune, mais je trouve insupportable qu’on désigne    ainsi à la vindicte populaire les mauvais maires qui n’auraient pas passé commande !!! C’est du populisme. Pour ces masques, on nous annonce que 25% devraient arriver autour du 11 mai et le reste courant juin... Bon, c’est mieux que rien.

Mais l’escroquerie suprême, c’est celle de la Métropole... Le Président Rossinot organise des séances de conférences des Maires en visio-conférence... Je n’y participe pas, car c’est d’une grande médiocrité, le roi Rossinot s’étale en autosatisfaction et se comporte comme le chef de service des maires qui s’écrasent, avec souvent le plus grand mépris pour le premier qui ouvre la bouche. On était content qu’il arrête, mais voilà qu’il nous fait une petite prolongation... Lui qui a mis la Métropole et le CHU de Nancy  dans une situation financière catastrophique, il n’a pas de honte.

Donc, lors de la réunion du jeudi 16 avril, il est question d’une opération « deux masques par Grand Nancéien », il est décidé qu’une réunion des maires aura lieu de façon spécifique sur les modalités pratiques de cette opération, le vendredi à 9h. Le jour-même, jeudi 16 avril, à 16h03 A. Rossinot adresse un mail (en mettant les destinataires en copies cachées) aux maires de la Métropole pour leur confirmer cette réunion du lendemain et leur demander qui représentera leur commune. 
Tous les maires ? Non, sauf moi. Rossinot a exclu Tomblaine de ce dispositif ! Quelle honte ! Quelle bassesse ! 
N’ayant pas été informé de cette réunion du vendredi 17 (j’ai reçu le compte-rendu de cette visioconférence du jeudi 16, aujourd’hui mardi 21 par mail), je n’ai pas pu commander de masques via la Métropole. Cela ne s’appellerait-il pas  une gestion discriminante d’une situation pourtant de crise ?

Alors je me suis débrouillé autrement :
- depuis le début du confinement, j’ai obtenu, par mes réseaux personnels de grosses quantités de solution hydro alcoolique, des centaines de masques de protection chirurgicaux ou FFP2, des milliers de surblouses et de manchettes que j’ai destinés en priorité aux professionnels de santé de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Tomblaine (MSP dont Rossinot ne voulait pas et qu’il a tant combattue...) ainsi qu’aux employés municipaux qui travaillent au Foyer de Personnes Âgées. 
- J’ai lancé un appel aux bonnes volontés qui se sont manifestées nombreuses pour confectionner des centaines de masques artisanaux lavables à 60° et réutilisables.
- J’ai appelé personnellement tous les commerçants de proximité ouverts au public, et selon leur demande je leur ai distribué ces masques.
Ces masques ont été distribués aussi à tous les résidents du Foyer de personnes âgées.
- Toutes les aides à domicile travaillant sur Tomblaine ont, à ma connaissance, un masque.
- Tous les personnels municipaux qui travaillent en ont un et ceux qui reprendront le travail en auront aussi.
- Dans la prévision de la rentrée scolaire du 11 mai, j’ai commandé à un atelier d’insertion 600 masques aux normes AFNOR qui seront livrés le 6 mai et distribués à tous les enfants des écoles élémentaires avant la rentrée.
- Nos volontaires continuent à produire des centaines de masques, le club couture à l’Espace Jean Jaurès s’est mobilisé en atelier permanent ! Nous devrions avoir 600 masques supplémentaires pour le 7 mai, ce qui ferait deux masques par enfant en écoles élémentaires.
- Bien sûr, nous fournirons en masques tous les enseignants de nos écoles maternelles et élémentaires avant la rentrée.

Enfin, les 9000 masques commandés à une société privée seront livrés le 7 mai et distribués à toute la population dans toute la ville les 8 et 9 mai par une formidable équipe de bénévoles, donc avant le déconfinement (quand les premiers masques de la Métropole ne sont pas surs d’être livrés dans la semaine du 11 mai !) Puis il y aura une deuxième distribution de masques quand arriveront ceux du Conseil Départemental.

Ainsi la population de Tomblaine devrait recevoir deux masques lavables  et réutilisables par personne + deux masques par enfant (donc 4 par enfant) + les masques qui ont été distribués et qui le seront encore aux professionnels exposés.
Prenez soin de vous.

Hervé Féron
Maire de Tomblaine.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4068223

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL