Hervé FERON

Laurent Garcia, fossoyeur de la presse.

« Votre nom restera associé à l’histoire de la presse, comme un général Nivelle, chamarré d’incompétence, précipitant des centaines de familles dans la précarité. Vous resterez le député Garcia, fossoyeur de la presse écrite. »
Voilà ce qu’écrivent les travailleurs de la SAD de Jarville et les retraités de Presstalis !
 
Laurent Garcia, on le sait, n’est ni très présent, ni très actif à l’Assemblée. Mais il s‘est vu confier un rapport « dont il n’aurait pas imaginé les conséquences »...
Pour les personnes qui ne connaissent pas le sujet, en quelques mots, la Loi Bichet a été instituée en 1947, après guerre, comme beaucoup de grandes conquêtes sociales, pour garantir le pluralisme et l’accès démocratique à l’information. Et bien, le petit député Meurthe et Mosellan, Rapporteur de la Loi de modernisation de la distribution de la presse (comme tout cela est bien dit, en termes choisis, aurait dit Harpagon !), vient d’organiser à lui tout seul le démantèlement de la filière... Résultat 518 licenciés en France, mais avec 80000 emplois du rédacteur au vendeur de journaux, les dégâts collatéraux vont être encore plus terribles.
Prestallis, la maison mère est en redressement judiciaire et les filières sont liquidées...
A Jarville, ce sont 14 titulaires et 7 intérimaires, qui travaillaient le jour, la nuit, les dimanches, les jours fériés... On les jette ! Ajoutez les 25 chauffeurs qui desservaient les 400 points de vente autour de Nancy, Epinal, Chaumont, St Dizier, les 28 employés de l’imprimerie à Jarville avec qui travaillait la SAD... Voilà pourquoi on parle de démantèlement de la filière. Depuis plus d’un mois de nombreux marchands n’ont plus de quotidiens nationaux à vendre.
 
Et, cerise sur le gâteaux, les 14 employés de la SAD de Jarville ont reçu leur lettre de licenciement le 5 juin, alors que les repreneurs de l’activité n’ont pas encore été choisis... Ce qui fait qu’ils n’auront pas l’obligation de reprendre ces salariés. Le procédé est pervers, mais efficace ! Un scandale, dont vous n’avez certainement pas entendu parler, c’est l’omerta dans ce pays...
 
Avec le sénateur Olivier Jacquin, nous avons demandé hier une rencontre avec monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle à ce sujet. Monsieur le Préfet a écouté avec la plus grande attention et va tenter de faire remonter au plus haut niveau qu’il faut que l’Etat pèse de tout son poids pour que les repreneurs de l’activité reprennent également les salariés et au même statut (ce ne sont pas des salaires mirobolants pour une grande pénibilité). Au moins, on aura essayé de faire quelque chose.
 
Olivier Jacquin, le représentant du personnel de la SAD et moi-même avons exprimé ce souhait à monsieur le Préfet...
 
Ah oui, j’oubliais... la droite avait été également invitée. Le Maire de Jarville JP Hurpeau est intervenu pour se plaindre ... d’avoir appris tout cela par la presse ! (On se serait cru dans une cour de récréation d’école maternelle). L. Garcia est intervenu au début pour tenter d’exister et montrer qu’il connaissait le sujet (et pour cause), mais il n’a défendu aucune proposition pour sauver les salariés qu’il a même oublié de citer dans son intervention ! Puis, il a dû partir en cours de réunion pour aller à l’Assemblée...
L. Binsinger, conseiller départemental du canton de Jarville, est intervenu... pour dire que des liquidations il y en avait toutes les semaines ! Et l’adjoint au maire de Jarville a demandé la parole pour s’étonner que n’aient pas été invités deux acteurs économiques essentiels... la Métropole du grand Nancy et la Région Grand Est... Un cauchemar ! Cette droite là est médiocre, cynique et incompétente.
 
Je voulais vous donner ces informations, faites circuler, partagez sur les réseaux sociaux qui sont aujourd’hui ce qu’était le maquis pour la Résistance, à l’époque où la plus grande partie du patronat de la presse collaborait avec l’occupant... mais cela c’était avant la Loi Bichet de 1947...
 
 
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4310918

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL