Hervé FERON

Bravo Mathieu.

J’adresse mes sincères félicitations  à Mathieu Klein pour cette victoire historique à Nancy. Il faut savoir savourer les victoires, surtout lorsqu’elles récompensent de si longs combats...

Cependant, même si je ne veux pas « casser l’ambiance », je ne suis pas adepte de l’idolâtrie envers « l’homme providence, pas plus d’ailleurs qu’envers une hypothétique « équipe providence » et je sais que Mathieu ne l’est pas plus que moi.
Je dis cela parce que le plus dur reste à faire, Nancy est gagnée, il va falloir ne pas décevoir ceux qui sont venus voter, comme ceux qui ne sont pas venus. Et là, on n’a pas le droit de se rater après 75 ans de règne de la droite.

Mathieu Klein était très mal représenté hier soir sur le plateau de France 3, par le député Potier, mais était-il seulement mandaté pour parler ainsi ?Beaucoup de gens m’ont adressé des messages parce qu’ils étaient consternés. Voilà que Potier s’est mis à remercier Rossinot et à louer « son humanisme » à plusieurs reprises, annonçant que Mathieu Klein serait dans la continuité de Rossinot et d’Hénart !!! Il est notoire que Potier, qui se revendiquait hier à nouveau de la Gauche (?) et moi, n’avons jamais eu la même conception de ce que doit être l’Humanisme... et encore moins de ce que pourrait être la Gauche...
C’est inquiétant, car il ne faudra pas se louper. Chacun sait que Nancy est sociologiquement une Ville de droite, que Mathieu bénéficie du triste bilan de Rossinot et d’Hénart, du triste bilan de la République en Marche et que cette abstention massive a peut-être aidé aussi.
Mais une victoire est une victoire, elle est forcément l’aboutissement d’une belle campagne et Mathieu Klein et son équipe la méritent. C’est maintenant qu’il faudra convaincre et contrairement à ce que disait Potier, si Mathieu Klein veut garder Nancy, il faudra changer les méthodes, changer la gouvernance, changer les orientations, en douceur, sans violence, mais clairement.
Attention à ne pas tomber dans les dogme de bobos (le genre « programme dans les 100 jours » me terrifie, on a déjà vu le film...). L’écologie doit être sincère et réaliste, elle ne doit plus être une opportunité politicienne, comme on prendrait le vent juste au moment où il souffle sur l’éolienne...
Par exemple, il est incohérent de lutter contre la voiture en ville tant qu’on n’aura pas développé un réseau de transports en commun adapté, accessible, compréhensible, avec des fréquences régulières, avec toute l’amplitude nécessaire, réparti sur tout le territoire de la Métropole, en lien avec les autres territoires et... gratuit ! Chiche, si on le faisait ?
Le pari sera de faire une ville à vivre, avec des commerces qui ouvrent, avec des gens qui se déplacent facilement, une ville attractive, solidaire, verte et humaine, où le sport, la culture, le lien social reprendront leurs droits.
Belle ambition, je crois Mathieu Klein capable de réussir cela et nous sommes nombreux, nous les voisins, à vouloir l’aider en ce sens.
Ensuite, on parlera de la Métropole du Grand Nancy...

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4223343

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL