Hervé FERON

Courrier au responsable des compétitions de la FFF

Je souhaite partager publiquement le courrier que j'ai adressé au responsable des compétitions à la Fédération Française de Football.
Parce que j'aime le foot, mais aussi parce que j'aime ma planète.

Monsieur le directeur,

Au nom de la Métropole du Grand Nancy, je souhaite interpeller la Fédération Française de Football, tant il y a urgence à retrouver la raison, 
sur l’incroyable gâchis que représente la programmation de matches de football professionnel de nuit.
Je suis certain que ma requête va susciter la polémique, mais nous vivons actuellement des évolutions climatiques et économiques majeures 
qui doivent nous remettre fondamentalement en question, jusque dans nos fonctionnements les plus intangibles. 

Oui, il est urgent de trouver des solutions pour des raisons impérieuses d’économies budgétaires, mais aussi et peut-être surtout pour sauver 
la planète (économies d’énergie, pollution lumineuse, etc).

Nous avons lu qu’à l’occasion d’un match du PSG au Parc des Princes, ce sont chaque fois 23 392 kW qui sont mobilisés Et sur la durée minimale 
d’un match de football, à savoir deux périodes de 45 minutes chacune et une mi-temps de 15 minutes, c’est environ 37 000 kWh, pour le seul 
éclairage du terrain
. À titre de comparaison, d'après une analyse de la Commission de régulation de l’énergie datant de 2016, la consommation 
moyenne en électricité par mois et par foyer sur l’Hexagone est d'environ 390 kWh, soit 4 679 kWh par an. 

L’éclairage de la pelouse du Parc des Princes à l’occasion d’un match de championnat, un samedi soir à 21h, équivaut donc en tout et pour tout à 
sept fois la consommation d’un foyer français sur une année.

Ce grand gâchis concerne a minima tous les grands clubs professionnels français et par conséquent les collectivités qui sont toujours plus sollicitées 
pour accompagner financièrement ces clubs sous diverses façons, mais avec de l’argent public.

Certes, tous les stades de France ne consomment pas autant, mais on peut évaluer que les 60 clubs engagés en Ligue 1, Ligue 2 et National 1, 
consomment en électricité uniquement pour les 2280 matches du championnat annuel (sans compter les autres compétitions, coupes, etc) l’équivalent 
de ce que consomment 16 000 foyers français en un an !!! 

A Nancy le club professionnel de football, l’ASNL, évolue cette année en National 1. A ce niveau-là, les matches se jouent les vendredis soirs, exception 
faite d’un match décalé pour raison de retransmission télévisée.

Nous souhaitons qu’au plus vite la programmation de ce championnat soit basculée sur le samedi après-midi ou bien le dimanche après-midi, comme cela 
se fait dans d’autres championnats à l’étranger. Il serait également souhaitable d’évoluer en ce sens pour la Ligue 1 et la Ligue 2. De nombreuses collectivités
partagent cet avis, tout simplement par bon sens.
On nous objectera, les contrats de retransmission et les droits TV… Mais la télévision peut parfaitement s’adapter à cette situation. Cela se fait à l’étranger, 
pourquoi pas en France ?
On nous objectera peut-être aussi que le football amateur joue le samedi pour les jeunes et le dimanche pour les adultes, mais là encore, des solutions sont 
possibles. Cela se fait à l’étranger, pourquoi pas en France ?
Et il est évident qu’en après-midi (surtout en hiver) les clubs de football retrouveront un public plus nombreux et plus familial qu’en soirée.

L’urgence climatique concerne tout le monde et au nom de je ne sais quels intérêts, le football ne peut pas y déroger, ce sport gagnerait en noblesse à montrer 
immédiatement l’exemple en France, pays détenteur de la Coupe du Monde.

Monsieur le directeur, je reste à votre disposition pour évoquer ce sujet, j'espère sincèrement être entendu.
Cordialement.

Hervé Féron
Maire de Tomblaine (ville où se trouve le stade Marcel Picot, où joue l'ASNL)
Vice-Président de la Métropole du Grand Nancy, délégué au sport et aux grands évènements.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
5832862

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL