Hervé FERON

Puisqu'on ne me demande pas mon avis, je vous le donne...

Je ne suis absolument pas choqué par le fait qu'un président de la République se déplace pour assister à la finale de la Coupe du Monde pour laquelle est qualifiée notre équipe nationale. Au contraire, je trouve ca plutôt bien...
Par contre, j'aurais apprécié un peu plus de sobriété dans son comportement, un peu moins de familiarité avec les joueurs, la télévision complice de la récupération aurait pu lui réserver un peu moins de visibilité systématique. Ce n'est pas parce qu'on se trouvait au Qatar que les médias devaient se sentir obligés d'être courtisans obséquieux...
Un peu moins d'excitation puérile et irraisonnée aurait mieux servi l'image de la République... Quand le Président a enlevé sa cravate et tombé la veste, démontrant ainsi que finalement la climatisation n'était pas très efficace et que beaucoup d'esclaves bengalis sont morts pour rien, on s'est demandé s'il n'allait pas finir torse nu en faisant tourner sa chemise trempée par l'émotion au-dessus de sa tête. Là, on a frisé le ridicule. J'avais honte et je pense que nous avons été nombreux à ressentir la même gène. Quand on est président de la République, on se doit de ne pas se comporter comme le beauf moyen, ou même comme le sympathique supporter un peu trop euphorisé par les émanations d'une victoire incertaine... et tout ça sous prétexte de tenter de "faire peuple", de montrer une fausse simplicité, quand par ailleurs on ne le respecte pas ce peuple...
Le Président doit contrôler son adrénaline, son comportement et son discours...
Mais la sobriété, c'est aussi l'énergie, l'écologie, l'économie.
En ces temps de grande précarité du bon peuple de France, j'aurais trouvé normal que le Président, doté, lui, d'un salaire conséquent, paie sur ses propres deniers et ses voyages et ses places pour entrer au stade. Cela ne m'aurait pas choqué, ça aurait ressemblé à l'abolition des privilèges annoncée il y a 230 ans... Les supporters français qui se sont déplacés ont assumé pour la plupart personellement le coût. Et si le président n'avait pas utilisé l'argent public pour ça, il aurait certainement été plus sage et plus économe... car si ce que je publie ci-dessous est vrai, la France a assisté en direct à un vrai scandale d'État.
Finalement l'évênement annoncé, télévisé en direct, n'était peut-être pas celui que l'on croyait !
J'ai un bon copain qui m'a dit (y a quelqu'un qui m'a dit...) "moi j'étais d'accord pour qu'on lui paie son déplacement, mais uniquement le voyage aller, pas le billet-retour !"
"Le peuple est implaccable au moment qu'on l'offense"
Caius Graccus.
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6689384

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL