Hervé FERON

Corinne Diacre ne méritait pas ça... Mais peut-être ne méritaient-ils pas Corinne Diacre ?

La Fédération Française de Football, après la saga Le Graët, a réussi l'exploit de hisser la gestion du football féminin
au niveau de médiocrité de celle du football masculin... Elle a lâchement cédé aux caprices de stars de deux joueuses et elle a débarqué purement et simplement la sélectionneuse de l'équipe de France Corinne Diacre.
Il est clair que les magouilles et arrangements entre amis n'allaient pas cesser d'un seul coup, après le départ de Noël Le Graët et puis il était si facile de surfer sur la réputation fabriquée par les médias autour du caractère de Corinne Diacre...
C'est le tribut à payer, quand est juste sincère, franche, honnête, objective...
La solution de facilité a été de balayer d'un seul coup la carrière de cette grande dame du football français. En 121 sélections en équipe de France Féminine de Football, comme joueuse, de 1993 à 2005, elle en a été la capitaine 69 fois ! Elle est la première femme qui a obtenu le Brevet d’entraîneur professionnel de football en 2014, elle fut la première femme entraîneure d'une équipe professionnelle de football masculine : le Clermont foot 63, en Ligue 2. Sélectionneuse de l'équipe de France féminine depuis 2017, avant l'Euro 2022, elle totalisait 82,48% de victoires avec l'équipe de France, les meilleurs résultats depuis très longtemps ! Avec elle, l'équipe de France Féminine s'est hissée en demi-finale du Championnat d'Europe 2022 !
La FFF n'a pas beaucoup de mémoire et a préféré céder aux caprices de pseudo stars...
Alors, quitte à être à contre-courant du déchaînement médiatique, j'aimerais vous raconter une anecdote...
Au mois de septembre, j'avais appelé Wendie Renard sur son portable, pour lui proposer de donner son nom au nouveau terrain de football synthétique de Tomblaine, puisque nous avions décidé de dénommer 6 sites sportifs avec des noms de sportives en 2022.
Wendie Renard avait été assez sympa, mais rapidement elle a évoqué le fait "qu'avec son agent, elle travaillait sur un projet pour valoriser son image..." Bref, elle voulait de l'argent. Aucune des autres sportives contactées n'avait réagi comme ça. Et pourtant, il s'agissait de championnes olympiques, de championnes du monde,etc. J'ai tout de même appelé son agent... Et là, même cinéma, je n'ai pas insisté et je garde un assez mauvais souvenir de Wendie Richard. Il s'agissait de promouvoir de belles valeurs et, en particulier le sport féminin accessible au plus grand nombre, mais cela n'était pas son problème.
Alors, j'ai appelé Corinne Diacre. Elle m'a répondu spontanément que ce serait avec plaisir et qu'elle était honorée qu'on ait pensé à elle...
Quelle humilité ! Corinne Diacre est une belle personne, elle est venue à Tomblaine, on a pu constater alors son haut niveau de popularité.
Elle a rencontré des centaines de jeunes footballeuses. Elle s'est prêtée gentiment à une séance d'autographes et de selfies qui a duré plus d'une heure ! Disponible, agréable, à l'écoute, elle est devenue, ce soir-là, la marraine de notre nouvelle équipe de football féminine.
Et notre terrain synthétique est dénommé "Terrain Corinne Diacre". A Tomblaine, nous en sommes fiers et nous souhaitons amicalement à Corinne Diacre le meilleur pour la suite, car avec son talent et son savoir-faire, cela ne fait aucun doute !
 
 
 
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6471409

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL