Hervé FERON

Elections municipales et communautaires 2014

Elections municipales et communautaires 2014

Fermeture du blog

Afin de se conformer à la législation en vigueur qui prohibe la diffusion au public de tout message ayant le caractère de propagande électorale à partir de la veille du scrutin, ce blog est fermé jusque dimanche soir minuit : aucune actualité ne sera publiée et aucune modification n'interviendra durant cette période.

 

Les infos qui ne vous ont jamais été communiquées

André Rossinot a refusé le débat avec Hervé Féron. Vous n’avez donc pas la possibilité de connaître la vérité.

 

La vérité sur le mandat d’André Rossinot, c’est :

- Dette du CHU : 384 M€ + dette de la Ville de Nancy : 109 M€ + dette de la CUGN : 662 M€ (fin 2013) = 1,155 milliard d’euros. C’est vous qui allez devoir rembourser.

 

La vérité sur les finances de la CUGN, bilan de la gestion Rossinot :

- L’encours de la dette sera fin 2014 de 710 M€, soit une hausse de 8% en un an.

- La dette sera de 2.669 € par habitant. La CUGN est la dernière Communauté Urbaine de France pour ce ratio avec une dette par habitant de 2.363 € contre 2.247 € pour la Communauté Urbaine de Brest Métropole Océane et 2.128 € pour celle du Mans Métropole (source : comptes 2012 des groupements à fiscalité propre – www.collectivites-locales.gouv.fr).

- Sous la présidence d’André Rossinot, la dette aura progressé de 70%.

- D’autres éléments viennent alourdir la dette communautaire. Le Président de la CUGN, souhaitant tout maîtriser, a fait réserver de très nombreux terrains par l’Etablissement Public Foncier de Lorraine. Quand la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole s’est engagée pour plus de 10 millions d’euros, la CUGN s’est, elle, engagée pour plus de 100 M€ ! Cela vient s’ajouter à la dette des Grands Nancéiens, même si cela n’est pas clairement lisible dans les documents budgétaires.

- Vous devez savoir qu’en 2013, la dette de la CUGN a généré le versement de … 18 M€ d’intérêts !!! (délibération n°9 du Conseil de Communauté du 20 décembre 2013 page 115).

C’est vous qui payez ça et ce sont vos enfants qui paieront longtemps.

 

Dans le même temps, toutes les taxes suivantes ont augmenté :

 

2008

2009

2010

2011

2012

2013

Taxe d’habitation

7,73%

7,96%

8,20%*

18,74%*

18,93%

19,12%

Taxe foncière bâti

7,97%

8,21%

8,46%

8,63%

8,72%

8,81%

Taxe foncière non-bâti

10,18%

10,49%

10,80%

12,26%

12,38%

12,51%

Taxe professionnelle

20,85%

20,97%

 

 

 

 

Taxe relais CFE

 

 

21,18%

 

 

 

Cotisation foncière des entreprises

 

 

 

29,65%

29,65%

29,65%

* A noter que la part départementale de la taxe d’habitation a été transférée à l’intercommunalité suite à la réforme de la fiscalité locale de 2010-2011 mais cette explosion du taux n’a pas empêché André Rossinot d’augmenter encore cette taxe d’habitation en 2012 puis en 2013.

 


 

Quelques informations sur la nature de la dette, informations tirées du rapport d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes de mai 2013 :

- Page 37 : il est question de « dysfonctionnements entre exécutif et assemblée délibérante », de « situations très contestables » et de « transparence n’ayant pas été totale ».

La Chambre évoque un cabinet conseil de la CUGN mais ne donne pas son nom et page 37 toujours, ce fameux cabinet conseil considère que les contrats « présentent une exposition forte à moyen/long terme » et qu’il « serait très difficile d’intervenir en cas de dégradation des conditions de marché ».

Cela est très grave.

 

Rapport de la Chambre Régionale des Comptes

 

- Page 40 : on peut lire que « près du tiers de l’encours total de la dette est toujours, à des degrés divers, porteur de risques financiers ».

Rapport de la Chambre Régionale des Comptes

 

Alors quand on croise ces éléments de la Chambre Régionale des Comptes avec la délibération n°9 du Conseil de Communauté du 20 décembre 2013, toutes les incertitudes et les inconnues qu’elle soulève, il y a matière à s’inquiéter. Quand on est Nancéien, on sait qu’on a la responsabilité de bien voter dimanche prochain. Voter Mathieu Klein, c’est refuser de laisser à André Rossinot l’irresponsabilité de reconduire un tel bilan.

 

Tous mobilisés pour voter Mathieu Klein

Hervé Féron et Mathieu Klein

 

 

André Rossinot et Laurent Hénart

 

Quel dommage, lundi matin l’Est Républicain a connu un bug et un certain nombre de résultats ne sont pas apparus. Cela a empêché de mettre en valeur la belle victoire d’Hervé Féron. Ça n’est vraiment pas de chance parce que cela n’a pas empêché de mettre en valeur d’autres victoires. Ça n’est vraiment pas de chance parce que mardi matin, on n’a à nouveau très peu parlé de cette victoire à Tomblaine. Pourtant, 67% c’est plus des deux tiers des votants, c’est un score exceptionnel pour la Gauche dans le contexte actuel, c’est la reconnaissance du travail et des compétences de celui qui est candidat à la Présidence de la Communauté Urbaine du Grand Nancy. Cela aurait peut-être mérité qu’on en parle un peu et que l’on publie au moins une photo prise lors des deux rendez-vous que les journalistes ont demandés à Hervé Féron et que celui-ci a acceptés dans une journée pourtant bien chargée. Vous êtes nombreux à vous en être étonnés hier auprès d’Hervé Féron et c’est comme ça, rappelez-vous les victoires précédentes aux législatives ou aux municipales, rappelez-vous même de la victoire en 2004 aux cantonales où Hervé Féron avait fait à Tomblaine 79,79% (c’était un scrutin uninominal) ! Le même traitement lui avait été réservé dans la presse locale. Ce n’est pas grave, la victoire reste belle.

Par contre, ce qui est vraiment dommage, c’est que nulle part on a pu lire qu’André Rossinot avait refusé le débat avec Hervé Féron. A deux reprises, les journalistes ont appelé Hervé Féron pour savoir s’il accepterait ce débat, à deux reprises, Hervé Féron a répondu oui. On imagine que s’il avait répondu non, ça aurait alimenté les rotatives. C’est Rossinot qui a refusé tout débat avec Hervé Féron car il a peur, parce qu’il ne veut pas répondre aux questions qui ne lui sont jamais posées et celles qui démontreraient le triste bilan qui est le sien. Et là il est dommage que la presse n’ait jamais relayé ces informations. Les impôts ont explosé dans ce mandat sur toutes les lignes d’imposition de la Communauté Urbaine, les Nancéiens et les Grands Nancéiens doivent le savoir, là où l’impôt a augmenté le plus, c’est sur la part d’impôts communautaires. Entre 2006 et 2013, le taux de la taxe d’habitation est passé de 7,57% à 19,12%, celui de la taxe foncière sur le bâti a augmenté de 11,35%, passant de 7,81% à 8,81% et celui de la taxe foncière sur le non bâti de 25%, passant de 9,98% à 12,51% !

Certes, il faut savoir que la taxe d’habitation a bénéficié d’un transfert qui était payé précédemment au département mais c’est très important quand même de noter cette recette supplémentaire pour la Communauté Urbaine alors que dans le même temps, tous les autres impôts communautaires ont continué d’augmenter. La gestion Rossinot – Hénart est devenue insupportable pour les Nancéiens et les Grands Nancéiens. Dans le même temps, Rossinot surendetté a surendetté la Communauté Urbaine du Grand Nancy. Il faut d’autres élus et d’autres politiques pour gérer Nancy et pour gérer la Communauté Urbaine du Grand Nancy. Les Nancéiens avant d’aller voter dimanche doivent le savoir. Cela leur a déjà coûté trop cher. L’avenir de Nancy ville meilleure passe par un vote massif Mathieu Klein.

 

Tous mobilisés pour la victoire de Mathieu Klein au deuxième tour

Les observateurs relèvent tout à fait justement la déception sur le résultat de Mathieu puisque les sondages nous avaient laissé espérer mieux. Mais au-delà du résultat qui donne près de 35,76% des suffrages exprimés pour Mathieu Klein contre 40% à la liste Hénart-Rossinot, il faut remarquer que Mathieu Klein a réalisé le meilleur score que la Gauche n’ait jamais obtenu au premier tour à Nancy. Laurent Hénart perd plus d’un millier de voix par rapport à 2008, Mathieu Klein gagne lui 2.700 voix. En 2008, André Rossinot avait réalisé 47% des voix au premier tour, dimanche, Laurent Hénart n’a fait que 40%, c’est une progression considérable pour Mathieu Klein. Le Front de Gauche (5,44%) a annoncé qu’il appelait à voter Mathieu Klein, mais c’est en fait une mobilisation très large qui doit s’opérer dès aujourd’hui pour appeler à voter Mathieu Klein.

Laurent Hénart est en responsabilité à la ville de Nancy depuis très longtemps. Laurent Hénart, ce serait la continuité de la gestion catastrophique d’André Rossinot et voter Laurent Hénart consisterait à accepter qu’André Rossinot redevienne le Président de la Communauté Urbaine pour 6 ans. Vous devez savoir et faire savoir qu’André Rossinot a surendetté et la ville de Nancy et la Communauté Urbaine du Grand Nancy, que plus encore que le montant de la dette, ce qui est grave, c’est la nature de la dette. Les Nancéiens et les Grands Nancéiens auront de mauvaises surprises s’il n’y a pas un changement immédiat dans la façon de gérer, dans le retour à l’honnêteté intellectuelle, à une véritable transparence, à la démocratie. Vous devez savoir et faire savoir qu’André Rossinot est le premier cumulard de Lorraine, il cumule les présidences et les responsabilités diverses, il a tout verrouillé et ainsi il pilote seul. Toutes les erreurs historiques sont de son fait et de sa responsabilité. Il a isolé Nancy et le Grand Nancy du Département, de la Région. Vous devez savoir et faire savoir qu’André Rossinot vous a engagés malheureusement et à quelques temps des élections municipales dans des contrats, des délégations de service public qui nous mettent pieds et poings liés dans des situations difficiles. Et vous devez savoir aussi qu’André Rossinot, lorsqu’il y avait des places à responsabilité qu’il ne pouvait pas truster, y a installé ses amis pour continuer à tout maîtriser. Aujourd’hui, il est plus agressif que jamais, plus méprisant que jamais car il sait que son bilan est médiocre. Chaque fois qu’il rencontre Hervé Féron, il est insultant mais il est comme ça avec beaucoup de monde.

Nous ne voulons plus de ce climat délétère, nous ne voulons plus de cette médiocrité dans la gestion de la Communauté Urbaine et de la ville de Nancy, nous voulons Mathieu Klein comme prochain maire de Nancy.

 

Mathieu Klein

 

La victoire à Tomblaine

André Rossinot a organisé la calomnie à Tomblaine en y envoyant son chargé de mission, ex-collaborateur de Nadine Morano, mais également une tête de liste qui est à ses ordres depuis longtemps et qui avait intérêt à faire campagne contre le Maire de Tomblaine puisque son propre fils est chargé de mission du groupe UMP au Conseil Général.

Mais les Tomblainoises et les Tomblainois ne s’y sont pas trompés. Ils ont renouvelé toute leur confiance à Hervé Féron et ses colistiers, ils l’ont même amplifiée puisque ce sont 2% de plus des votants qui se sont prononcés pour la liste « A Gauche pour Tomblaine ». C’est un score impressionnant, plus des deux tiers des votants à Tomblaine ont plébiscité Hervé Féron.

Il est vraiment dommage que la presse régionale, qui avait demandé à Hervé Féron de lui donner rendez-vous pour le prendre en photo quand il votait, qui a demandé à Hervé Féron de venir à la Préfecture pour l’interviewer et le prendre en photo, ce matin occulte complètement cette belle victoire de la Gauche à Tomblaine. C’est un peu difficile à comprendre mais la victoire reste belle.

 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2454864

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL