Actualité

Communiqué

La démocratie et le droit du travail sont en danger.

Le Président de la République prépare un Projet de Loi qui vise à permettre au gouvernement de prendre des mesures par ordonnances pour l'emploi. C'est la triste mais éclatante démonstration de l'autoritarisme d'Emmanuel Macron qui s'apprête ainsi à bafouer toute légitimité du Parlement. Il est également démontré là qu'il ne faut pas lui donner une majorité présidentielle absolue, cela signifierait mettre l'Assemblée Nationale dans l'impossibilité de proposer, de discuter, d'amender, de légiférer librement comme le prévoit notre Constitution.

Imposer la Loi par ordonnance est un retour au 19ième siècle, c'est pire encore que le recours au 49.3 dont pourtant la majorité des français ne voulait pas.

Et puis agir sur le droit du travail par ordonnance, c'est bafouer le nécessaire dialogue social qui a construit le progrès dans notre pays. Rappelons-nous que si Emmanuel Macron a obtenu la majorité des suffrages, c'est par report des voix anti Le Pen, alors que la Loi El Khomri, qu'il souhaite ainsi renforcer, était rejetée par la grande majorité des Français parce que synonyme de régression sociale.

Laissez les députés légiférer, sans dogmes, libérés des promesses électorales inconsidérées, sans mots d'ordre, avec discernement, pour l'emploi, pour le respect et les conditions de travail et de vie, dans l'intérêt général.

C'est pour cela aussi qu'il faut des députés de gauche à l'Assemblée.

Hervé Féron,
candidat aux élections législatives sur la 2ème circonscription de Meurthe-et-Moselle. 

Non-événement à Tomblaine

Au Conseil Municipal, trois élus d’opposition sont clairement mandatés par la droite pour tenter de me discréditer. Je garde toute la confiance et l’amitié du reste du Conseil Municipal dont un grand nombre de conseillers m’ont témoigné ce matin, par sms et par mails (je cite), leur « dégoût face à ces méthodes » et leur entière solidarité.

Parmi ces trois, un ancien assistant parlementaire de Nadine Morano (sic !), employé par la droite nancéienne qui est venu se faire élire à Tomblaine, qui n’est présent à aucune réunion de commission et qui n’habite même plus la ville. Les deux autres passent leur temps à colporter des ragots, s’opposent aux grands projets, comme par exemple la Maison de Santé Pluriprofessionnelle, mais le jour de l’inauguration, s’emploient à me coller pour tenter d’apparaitre sur la photo. Ils ont toujours perdu les élections.

Ils ont tenté de faire courir une rumeur pour créer la suspicion à mon égard, ils s’en sont pris à mon intégrité et à ma famille et ils se sont plantés.

Ils sont clairement les envoyés de Valérie Debord, qui n’en n’est pas à son coup d’essai. C’est plutôt réjouissant car cela montre qu’elle sait déjà qu’elle a perdu et qu’elle ne sera même pas au deuxième tour des législatives.

Il est tout de même regrettable que l’Est Républicain, qui n’a pas dit un mot de mon activité de Député pendant tout mon mandat, dépêche deux journalistes pour couvrir ce non-événement.

Chacun aura remarqué que je viens d’animer un Festival de théâtre extraordinaire pendant 8 jours et 8 nuits. Une manifestation qui rayonne bien évidemment largement sur la deuxième circonscription de Meurthe-et-Moselle où je suis Député, un Festival qui permet la participation active des citoyens, l’excellence culturelle pour tous, une vraie politique publique d’éducation culturelle et artistique comme on en trouve très rarement ailleurs. Plus de 9 000 visiteurs m’ont vu omniprésent sur ce Festival, le journal n’a pas dit un mot de ma présence, mais il accoure quand la droite le convoque sur un non-événement.

Catherine Arditi, À Tomblaine vendredi, Moliérisée Lundi

Il y a deux ans, Hervé Féron avait proposé en programmation du Festival Aux Actes Citoyens de Tomblaine, le spectacle « Une vie sur mesure » avec Alain Chapuis ... nominé aux Molières l’année suivante. L’année dernière, il avait programmé « Les chatouilles ou la danse de la colère », avec Andrea Bescond, une semaine après, ce spectacle recevait un Molière. Cette année, il a programmé, vendredi dernier, « Ensemble » avec Catherine Arditi et Fabio Marra. Fabio Marra était nominé aux Molières pour ce lundi soir et Catherine Arditi a reçu le Molière !

Si on ajoute, qu’Aux Actes Citoyens a d’ores et déjà programmé pour 2018, le spectacle Ivo Livi alors que Ivo Livi a reçu hier le Molière du meilleur spectacle musical, qu’Hervé Féron avait contacté James Thiérrée, petit-fils de Charlie Chaplin (mais hélas celui-ci n’est pas disponible pour mai 2018, ce n’est que partie remise), alors que James Thiérrée a également été Moliérisé hier soir, on peut se dire qu’il y a un certain talent dans cette équipe d’Aux Actes Citoyens, un certain flair et une superbe programmation.

Une programmation de qualité exceptionnelle.

Le Festival de Théâtre de Tomblaine vient de s'achever, cela a été à nouveau une aventure énorme!

Alors que l'Est Républicain continue à citer régulièrement Valérie Debord dans le cadre de ses activités politiques (Tour des Nations à Vandoeuvre, relais téléphonie à Buthégnémont) comme si elle était réellement active, alors que ce journal a annoncé quatre fois la candidature de Laurent Garcia aux législatives (sous plusieurs étiquettes successives), ce journal a réussi l'exploit de couvrir plutôt bien le merveilleux festival de Tomblaine sans citer une seule fois le nom d'Hervé Féron.
Mais durant cette semaine de fête et de Culture partagée, ce sont 9000 visiteurs et spectateurs qui ont été témoin du fait qu'Hervé Féron créateur du Festival "Aux Actes Citoyens" en est resté le principal animateur. C'est grave de cacher cela aux lecteurs car "Aux Actes Citoyens" est un vrai projet de Politique Publique basée sur l'éducation des jeunes, sur la relation transgénérationnelle, sur l'accès à la Culture de qualité pour tous et sur la participation active des citoyens. 

En plein festival petit débriefing avec les benévoles.



Si ce festival est populaire, la programmation proposée par Hervé Féron reste de qualité exceptionnelle, souvenez-vous :

- Il y a 2 ans, "Une vie sur mesure" avec Alain Chapuis était programmé à "Aux Actes Citoyens", l'année suivante ce spectacle était nominé aux Molières 2016.

- L'année dernière, "Les chatouilles ou la danse de la colère" était programmé à Tomblaine, 8 jours plus tard, ce merveilleux spectacle était consacré par un Molière 2016.

- Vendredi soir "Ensemble" était programmé à Tomblaine, pour ce spectacle, Fabio Marra et Catherine Arditi sont tous deux nominés aux Molières 2017 qui seront décernés lundi soir.

 

A Tomblaine la Culture a du sens.

Aux Actes Citoyens

Hervé Féron a lancé un super début de festival "Aux Actes Citoyens" avec Bertrand Masson, Mathieu Klein, Stéphane Hablot, Gérald Dahan, Véronique Colucci, et Stéphane Ferrara !!

 

 

Précision importante

Madame, Monsieur, Chers amis,

Vous êtes très nombreux à soutenir ma candidature aux élections législatives.

Ce matin, l’Est Républicain a publié une interview de Mathieu Klein dans laquelle il énumère tous les candidats socialistes qu’il soutient en Meurthe-et-Moselle. Il ne vous aura pas échappé que seul mon nom n’est pas cité.

À la première heure ce matin, Mathieu Klein m’adressait un sms pour me dire qu’il est désolé parce que, bien sûr, il a cité mon nom comme celui des autres candidats socialistes et bien sûr Mathieu Klein m’apporte tout son soutien. Il s’agit donc d’un oubli malencontreux de l’Est Républicain qui selon Mathieu devrait être corrigé demain.

Avec Mathieu Klein nous avons parfois des divergences d’idées mais nous avons toujours entretenu une parfaite solidarité et nous nous rejoignons toujours sur l’essentiel.

Cordialement,

 

Hervé Féron

La matinée du Député-Maire

À 8h ce matin, Hervé Féron était interviewé sur France Bleu Sud Lorraine. Il est revenu sur les résultats du premier tour des élections présidentielles et sur le rôle propositionnel et constructif qu’auront à jouer les Députés de gauche sous ce futur quinquennat afin de porter leurs idées, leurs valeurs et un projet cohérent et ambitieux pour le pays. Il a appelé à nouveau à voter pour Emmanuel Macron, sans toutefois lui accorder un blanc-seing.

Cliquez sur ce lien pour écouter le podcast de l'interview

***

 

À 10h, le Député est allé au lycée Marie Marvingt de Tomblaine pour présenter le rôle et le travail d’un élu local, comme Maire et comme Député. Cette intervention s’est déroulée dans le cadre des tables de la citoyenneté organisées par les élèves de 1ère Commerce du lycée.

Précision importante :

Je suis étonné de voir un article titré « Parti Socialiste : la grande division » au dessus de ma photo dans l’Est Républicain d’aujourd’hui. L’article qui suit parle de « PS qui se déchire », « plusieurs lignes de fractures (entre Bertrand Masson et Mathieu Klein, Hervé Féron) », … Pour ma part, je n’ai évoqué aucune fracture et je n’ai absolument pas parlé des divisions du Parti Socialiste. Au contraire, à la question du journaliste qui me demandait : « Que pensez-vous de ceux qui demandent la démission des socialistes qui ont soutenu Emmanuel Macron pour le 1er tour ? » j’ai répondu : « Je pense que nous n’avons pas les moyens aujourd’hui de régler les comptes, l’heure est plus que jamais à se serrer les coudes ».

Après, chacun aura l’attitude qu’il souhaitera pour ce deuxième tour, pour ma part, c’est clair, j’appelle à voter Emmanuel Macron pour faire barrage au Front national. C’est d’ailleurs le sens de l’appel de dimanche soir de Benoît Hamon. Mais je reste solidaire de mes camarades socialistes et bien évidemment du Secrétaire Fédéral, Bertrand Masson.  

Hervé Féron
Maire de Tomblaine
Député de Meurthe-et-Moselle

Résistons !

Par ces quelques mots, je souhaite adresser mes condoléances et m’associer à la douleur de la famille et des collègues du policier assassiné, hier soir, sur les Champs Élysées, mais aussi apporter mon soutien aux policiers blessés et à leurs familles. La République est touchée en son sein et plusieurs de ses symboles ont été attaqués, en premier lieu sa Police. Garante de la sécurité et de la Loi sur le territoire, la Police est aujourd’hui la cible des terroristes, ces femmes et ces hommes qui sont, tous les jours, au service de la République nous défendent au péril de leur vie. Je leur apporte tout mon soutien et toute mon estime pour leur dévouement et leur travail au service de la France. La démocratie ensuite, pilier inaliénable et indispensable de notre République, valeur universelle qu’il nous faut défendre, chérir et protéger à tout prix.

Perpétrer cet attentat à deux jours des élections présidentielles est un message mortifère qui cherche à nous effrayer, à faire disjoncter notre processus démocratique. Il ne faut pourtant rien céder à la peur, allons voter, comme preuve que nous ne nous laisserons pas intimider, que ces criminels ne contrôlerons pas nos votes, que notre démocratie ne sera pas sensible à leurs injonctions, résistons !

Il ne faut pas non plus céder aux sirènes ultra-sécuritaires et aux mesures hâtives et irréfléchies qui ne répondent pas aux problèmes. Attention à ne pas se tromper de constat et à ne pas se laisser tenter par des mesures inapplicables et inconséquentes. Je pense qu’il est nécessaire et indispensable de remettre le service public au centre de ces problématiques : augmenter les moyens de la Police, créer 5 000 postes de policiers et de gendarmes et remplacer tous les départs à la retraite, renforcer les renseignements territoriaux et augmenter les moyens de la Justice et des services pénitenciers. Nous ne trouverons pas de solutions en diminuant les effectifs et les moyens de ceux qui sont garants de notre sécurité. Il faut, au contraire, les aider, les accompagner aux mieux dans leurs tâches et rétablir une confiance, un contact et un lien sur le terrain. Cela devrait redevenir le rôle de la police de proximité, des patrouilles pédestres et des renseignements territoriaux, qui doivent voir leurs moyens augmenter. Je pense qu’il faut mettre en place un coordinateur national des renseignements et renforcer les moyens de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) afin que cet aspect essentiel de la lutte contre le terrorisme, nerf de la guerre, soit le plus réactif possible et que l’ensemble des actions se conjuguent parfaitement. Il n’y a aucune efficacité à aligner des mesures inapplicables, notre force se trouve dans la coordination, la réactivité, la fermeté de nos mesures de sécurité ainsi que dans le soutien de tout notre pays à notre Police nationale.

Ne cédons pas aux injonctions de ces criminels, portons fièrement et faisons vivre tous les jours notre démocratie, chacun avec nos convictions. Pour citer le poète Tennyson « Nous sommes ce que nous sommes. Un seul tempérament de cœurs héroïques, affaiblis par le temps et le destin, mais fort dans sa volonté de lutter, de chercher, de trouver, et de ne pas céder ».

Hervé Féron
Député de Meurthe-et-Moselle
Maire de Tomblaine

Le clip de Gosh "ça m'saoule" est sorti !

Le clip de Gosh est sorti !
Faites tourner !
 

Funérailles Républicaines : Retour sur la Proposition de Loi d'Hervé Féron

Jean-Claude Couturier, Président de l'Association crématiste de Lorraine, revient sur la Proposition de Loi d'Hervé Féron, qui a récemment été votée à l'Assemblée nationale, instituant des obsèques laïques et républicaines :

Nouveaux dispositifs concernant la délivrance des Cartes Nationales d'Identité

Le 27 décembre 2016, Hervé Féron a posé une Question Écrite au Ministre de l’Intérieur, qui n’a toujours pas obtenu réponse, dans laquelle il s’inquiétait de la portée de l’article 19 du décret n°2016-1460 du 28 octobre 2016, qui va mettre fin à la délivrance des Cartes Nationales d’Identité (CNI) par de nombreuses Mairies, non-équipées du dispositif de recueil (DR). Ainsi, aujourd’hui, seules 2 000 Mairies pourront délivrer les nouvelles CNI, les autres étant dépossédées de cette prérogative qui était pourtant un moyen de lier des liens avec certains citoyens qui ne se déplacent que peu à la Mairie. Cette nouvelle mesure n’apporte rien, elle pourra même avoir de lourdes conséquences en créant des fractures territoriales entre les communes et leurs habitants, en particulier ceux qui ne peuvent se déplacer aisément. Par ailleurs, les 2 000 Mairies ayant des dispositifs de recueil se voient chargées d’un surcroît de travail important, sans moyen d’y pallier. Hervé Féron déplore que le Ministre n’ait pas encore daigné lui répondre et surtout que, encore une fois, on privilégie les économies sur les services rendus aux citoyens.

Invitation à méditer ...

Un appel international, cosigné par Hervé Féron, publié dans le journal le Monde

Hervé Féron a cosigné un appel international, publié aujourd’hui dans le Monde, « Pour la fin de l’impunité pour les génocidaires et leurs complices » qui ont pris part au génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994. Plusieurs « hauts génocidaires » vivent actuellement en Europe et en particulier en France, sans être inquiétés par la Justice. Cette impunité, alors que ces personnes sont aujourd’hui condamnées par contumace au Rwanda, est un frein à l’exercice de la Justice et donc à la consolidation de l’État de droit dans ce pays et à la construction d’un avenir sain et apaisé.

Vous trouverez, en cliquant sur ce lien, cette tribune publiée sur Le Monde.

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2258650

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL