Actualité

Les Dernières Nouvel d'Alsace ont plus couvert l'événement en ce qui me concerne que la presse locale de Meurthe-et-Moselle :

Covid-19 : les Alsaciens à l’honneur dans la promotion 2020 des Marianne d’Or

Depuis près de 40 ans, les « Marianne d’Or » récompensent chaque année les élus, administrations ou collectivités locales pour l’excellence des politiques qu’ils mènent. Cette année, ont été mis à l’honneur ceux qui étaient au front face à l’épidémie de coronavirus.

Concours civique de la République, comme il aime à se définir, le palmarès des « Marianne d’Or » offre un « tableau d’honneur » de l’engagement politique au quotidien et dans la proximité. Il s’agit de récompenser les actions « efficaces et originales » qui ont été menées pour faire face à la pandémie. La première vague du coronavirus a particulièrement affecté le Grand Est et bien plus encore l’Alsace. Les Marianne d’Or ont ainsi récompensé Jean Rottner, en tant que président de la Région mais aussi en tant qu’urgentiste professionnel. « Face au virus, il s’est immédiatement mobilisé et a repris la blouse blanche », notent ainsi les organisateurs. « Sa présidence de la Région et son expérience ont permis d’organiser la riposte sociale à grande échelle. »

« C’est dans les hôpitaux du Grand Est que s’est jouée la première bataille »

La promotion 2020 des Marianne d’Or met aussi l’accent sur la mobilisation des soignants. Des « Marianne d’or de la Santé et de la Solidarité » ont été attribuées aux équipes dirigeantes d’un grand nombre de centres hospitaliers de la région. Parce qu’ils ont « fait face au choc de la contagion à grande échelle », parce que « c’est dans les couloirs et les salles de soin des hôpitaux du Grand Est que s’est jouée la première bataille ». Ainsi, Christophe Gautier, alors directeur général des hôpitaux universitaires de Strasbourg, Corinne Krencker, directrice du Groupe hospitalier régional Mulhouse-Sud Alsace, Christine Fiat, directrice d’établissement aux hôpitaux civils de Colmar, ont été récompensés. À la liste, il faut ajouter les directeurs des centres hospitaliers de Metz, Nancy, Reims et Troyes.

Si les Marianne d’Or ont aussi distingué cette année des institutions nationales (notamment la Gendarmerie), de nombreux élus locaux ont été mis à l’honneur. On trouve parmi eux Hervé Féron, le maire de Tomblaine, en Meurthe-et-Moselle. Pendant la pandémie, cet élu et ses équipes municipales ont mené « une série d’actions tous azimuts contre la pandémie ». Le lien avec la population a été maintenu grâce à un magazine quotidien sur le Net. Un drive-in et des concerts sous les fenêtres ont redonné le moral aux habitants.

 

Masterclass avec Rick Odums

Lancement des soirées "Aux Actes Citoyens"

Des jeunes diplômés mis à l'honneur.

L'Espace Naturel Sensible.

L'Est républicain a publié cet article et le journaliste a dû prendre du plaisir, car sur leur site, de nombreuses et superbes
photos sont visibles. L'endroit est magnifique.
 

Aux Actes Citoyens en mode drive-in

News

 

Article France Bleu

Hier soir sur CNEWS avec Pascal Praud

Retrouvez mon intervention sur CNEWS du 1er Avril dans l’émission « l’heure des pros » présentée par Pascal Praud :

Trois pages dans "Vie Nouvelle"

"Vie nouvelle" est une revue qui compte 52000 abonnés. Et dans son numéro de mars-avril, cette revue me consacre trois pages entières. Pour une fois qu'on a la possibilité de s'exprimer librement et clairement dans un media, ça valait le coup de vous en faire profiter.
Je vous invite à lire cette interwiev.
Hervé Féron.

 

 

Un grand merci à France 3

... qui a diffusé au journal télévisé ces images et qui a ainsi permis de donner des nouvelles des personnes âgées à leurs familles !

Au Foyer de personnes âgées de Tomblaine, il y a 56 résidents, qui souffrent bien sûr de la solitude due au confinement. Les personnels municipaux sont admirables, tous les repas et les goûters sont portés individuellement dans les appartements. Mais les visites des familles sont interdites... alors, sur une idée de Sophie Lhuillier la directrice du Foyer,  les jeunes Lisa Brachet (violon) et Amélie Brachet (alto) ont donné un petit concert ce mardi après-midi, côté parc, puis côté rue. Les personnes âgées y ont assisté depuis leurs fenêtres et les ont chaleureusement applaudies... magique !

 

 

Manu Dibango

Avec Hugo F, nous avons appris avec tristesse le décès aujourd’hui de Manu Dibango
Nicoletta avait proposé à Hugo, à plusieurs reprises, de chanter en première partie de son propre tour de chant. Et en particulier, le 22 novembre 2014 au Bataclan ! Chanter sur cette scène mythique était un évènement pour Hugo, c’est à cette occasion qu’il interpréta, pour la première fois sur scène, une très belle chanson, intitulée « le Dernier qui sortira ». C’est une chanson qui dénonce la Culture bâillonnée, empêchée, détruite peu à peu et qui montre que chaque fois que, de par le monde, la Culture est mise à mal, la démocratie et la liberté reculent.
Elle dit « Le Dernier qui sortira éteindra les Lumières. »
A propos de lumières, ce soir-là, au pupitre des lumières, pour la partie d’Hugo F., comme pour Nicoletta, travaillait une jeune femme, employée du Bataclan.
Au-delà de la gravité de cette chanson, on ignorait la dimension dramatique qu’elle allait prendre, un an plus tard, dans ce même lieu... On ne savait pas que le 13 novembre 2015, allait être perpétré le terrible attentat du Bataclan, l’horreur absolue, le crime bestial et gratuit. On ignorait que cette jeune femme, qui assurait à nouveau la régie lumières ce soir-là, en serait l’une des premières victimes...
En mars 2015, nous avions proposé à Manu Dibango de jouer du saxo sur une autre chanson d’Hugo, parce que, justement, le texte évoquait, à un moment, Manu Dibango.
Cela s’est passé au studio Ferber à Paris, lui aussi, lieu mythique, chargé d’histoire, où les plus grands artistes ont enregistré...
Que Manu Dibango accepte de jouer sur une chanson d’Hugo F, c’était un honneur ! Manu Dibango le monstre sacré du rythm and blues, au succès planétaire ! Quelle carrière ! Il a joué avec les plus grands ! Michael Jackson a sorti en 1973 un tube mondialement connu « Wanna be starting something », extrait de l’album « Thriller », tube que la chanteuse Rihanna utilisera en
« sample » pour un autre titre « don’t stop the music ». Eh bien, Michael Jackson finira par reconnaître qu’il s‘est inspiré pour cela de la chanson de Manu Dibango « Soul Makossa » !
Manu Dibango est un symbole, quand il interprète le tube continental « Indépendance
Cha Cha », que toute l’Afrique va entonner le jour de l’accession à l’indépendance du Zaïre...
Il a joué du saxophone pour Nelson Mandela, quand celui-ci était emprisonné. Puis, en 1974 à Kinshasa, à l’occasion du « combat du siècle », qui opposait les boxeurs... Mohamed Ali contre George Foreman ! Ali, 32 ans, considéré comme vieillissant bat Foreman, 25 ans, par ko au huitième round et redevient champion du monde des poids lourds !!!
C’est donc une légende de la musique qui avait accepté de jouer sur cette chanson d’Hugo.
Quelle ne fut pas notre surprise, ce jour-là, quand Manu Dibango, nous expliquait qu’il voulait bien enregistrer sa partie de saxophone sur cette musique, mais qu’il avait écouté une autre chanson « Le dernier qui sortira » et qu’il voulait surtout jouer sur ce titre-là !
Ce n’était absolument pas prévu, mais Hugo était ravi. Manu Dibango a enregistré.
Dès la première prise, cela semblait parfait, l’intervention du saxophone apportait un climat, une dimension supplémentaire à la chanson, qui se voyait transformée, pour ne pas dire transportée !
Manu Dibango a réécouté. Perfectionniste, il a voulu recommencer, à deux reprises. Puis, dans la cabine de régie, il a réécouté plusieurs fois, il prenait manifestement du plaisir, il aimait ce morceau et cette complicité qu’il avait eue avec Hugo F. 25 ans, lui Manu Dibango 81 ans...
Hugo F. a ensuite tourné un clip, sur cette chanson, qui a connu un certain succès...
Nous voulions vous faire partager cette belle rencontre, ainsi que notre peine. Nous n’oublierons pas Manu Dibango, son saxophone chante toujours dans notre tête.
 
Hervé Féron et Hugo F.
 

Aujourd'hui dans l'Est Républicain

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
4654497

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL