Grand Nancy Métropole

Décidément ! Quelle saison pour le VNVB !

 
Les volleyeuses du VNVB ont remporté une nouvelle victoire hier soir, avec la manière malgré une
opposition un peu faible… Elles ont battu l’AS Cannes 3 sets à 0.
« Le piège aurait été de se laisser endormir » , dit l’entraineur André Sa, mais ce n’est pas vraiment
le genre de la maison… On a vu du beau volley, l’équipe est tonique et homogène, avec de belles
individualités, mais aussi une cohérence et un gros esprit d’équipe.
Cette victoire propulse le VNVB à la deuxième place exaequo de la Ligue A Féminine et lui permet
une qualification historique pour les play-off, jamais acquise aussi tôt dans une saison, de par le passé.
Je représentais la Métropole du Grand Nancy, premier partenaire du VNVB et le président du VNVB,
Patrick Venturini m’a offert le ballon du match dédicacé par les joueuse… sympa.
 
 

On parle de Nancy au Mexique...

Beaucoup de villes de par la planète, fêtent les Journées Mondiales de la Commedia dell’arte.
La Ville de Zacatlan au Mexique, par exemple… Et comme cette année, c’est Nancy qui est Capitale Mondiale de la Commedia dell’arte,
au Mexique, ils ont tout simplement inclus l’affiche de Nancy dans leur propre affiche (voir ci-dessous)… C’est énorme pour le rayonnement de Nancy, dont on parlera aux quatre coins de la planète…
 

Enrico Bonavera aux JMC

Paru dans le magasine Nancy Spectacles…

 

Journées Mondiales de la Commedia dell’arte, St Valentin et commerçants…

 
Mercredi 14 février, à 17h30 (soit une semaine avant le début des Journées Mondiales), sur la Place Stanislas, un masque de Commedia dell’arte sera installé symboliquement et de façon festive, sur le visage de la statue de Stanislas. Cet évènement, manifestation publique, annoncera les prochaines Journées Mondiales de la Commedia dell’arte...
Pourquoi le 14 février ? Parce dans l’histoire, avant que la St. Valentin ne devienne une fête commerciale pour célébrer les amoureux, le rite du 14 février n’avait rien de romantique… C’est un italien qui a légué son prénom à cette réjouissance populaire plutôt barbare, qui, au départ, était une fête de la fertilité...
Heureusement, la plupart des rites autrefois associés à la Saint-Valentin ont maintenant disparu, le folklore a souvent laissé la place aux cadeaux et… à l’amour !
En Italie, autour du 14 février, on vend des petits pains, appelés "Baci Perugini". Ceux-ci représentent une tradition amoureuse. Chacun est emballé et contient un message doux ayant pour thème l’amour.
A Nancy, les commerçants sont sympas, avec les « Vitrines de Nancy », nous fêterons joyeusement la St Valentin, tout en annonçant les Journées Mondiales de la Commedia dell’arte. Dans les vitrines des commerçants, on trouvera un masque de Commedia, parfois même un costume, une affiche des Journées Mondiales. Les « Vitrines de Nancy » organiseront même un jeu-concours… Des comédiens passeront pour faire des parades, des tréteaux seront installés devant les terrasses de cafés de la Place Stanislas…
Quant aux boulangers de Meurthe et Moselle, à l’occasion de la St Valentin, ils proposeront à la vente un délicieux gâteau… le « Kiss Me » et ils afficheront dans leur vitrine la présentation de ce gâteau et leur soutien aux Journées Mondiales de la Commedia.
Nancy Capitale Mondiale de la Commedia dell’arte, ce sera un évènement culturel et populaire, avec 75 spectacles gratuits en cinq jours et une trentaine d’évènements gratuits, la fête appartiendra à tout le monde…
 

L’ESAD de Vigo (Espagne) aux Journées Mondiales de la Commedia dell’arte !

Ils sont espagnols, c‘est l'Escola Superior de Arte Dramatica de Galicia à Vigo, ils seront présents aux Journées Mondiales de la Commedia dell’arte… pour présenter un atelier de Commedia dell’arte… "La Locandiera de Carlo Goldoni" !
Mercredi 21 février à 18h, sur le marché de Laneuveville-devant-Nancy,
Samedi 24 février à 10h, petit-déjeuner-spectacle à la médiathèque de Seichamps
Les Journées Mondiales de la Commedia dell’arte - Nancy Capitale 2024 - c’est dans un tout petit peu plus d’un mois et toute la Métropole du Grand Nancy vivra à l’heure de la Commedia !
 

Un titre à la cote mal taillée…

C’est difficile d’être maire. Et ce gouvernement au bilan social désastreux ne fait que renforcer ces difficultés. La paupérisation croissante, la baisse du pouvoir d’achat, la crise du logement, la crise économique, font que le maire devient un exutoire. On attend tout de lui. On nous dit que le maire devrait n’agir que dans l’intérêt public, mais dans la majorité des cas, on l’interpelle sur des problèmes personnels, d’ordre privé et … le désespoir ambiant, dû à la dégradations des conditions de vie, fait qu'on n’attend même plus de lui des solutions, on attend des miracles.

 
Quand un maire est courageux, il agit, il ne reste jamais inactif. C’est le cas de Mathieu Klein, maire de Nancy. Il a entrepris de grande choses pour sa Ville, de façon concertée et raisonnable, lui qui avait hérité d’une ville essoufflée quant à son réel rayonnement et son attractivité, une ville enlaidie par les mauvais choix, hyper-minéralisée, une ville où les vitrines se fermaient inexorablement…
 
L’élection de Mathieu Klein est la meilleure des chose qui pouvait arriver à Nancy, à la Métropole et à ses habitants. Oui, il y a des travaux qui génèrent des difficultés dans la ville, et moi-même, je suis parfois en désaccord sur les choix qui sont faite au centre-ville, mais bientôt, on aura une ville plus verte, plus humaine, où on se déplacera plus facilement, où on aura envie d’aller faire ses courses et d’aller boire un café, ce qui transforme le rituel des courses en une sortie sympa… et le centre-ville est un décor extraordinaire pour ça… Sans oublier que Mathieu Klein a mis en place la gratuité des transports en commun tous les week-ends et toute l’année (ça, ça mériterait la Une, une fois de temps en temps…)
 
Alors, normalement, un maire qui travaille, qui s’investit qui a de l’ambition, en milieu de mandat, voit sa cote de popularité baisser, c’est même systématique, c’est tout sauf un scoop.
Moi, je n’ai jamais aimé les sondages, je les trouve trop incertains et assurément manipulateurs… Mais dès lors qu’un sondage a été fait, si on en parle il ne faut pas déformer l’information.
 
Un titre à la Une d’un journal devrait être la synthèse de l’article qui suivra, qui lui même doit relater la réalité.
 
62% des habitants sondés se disent satisfaits des actions de la ville ! C’est énorme, c’est plutôt éloquent, non ? Alors, je trouve que  ce titre à la Une qui annonce «Forte baisse de popularité pour Mathieu Klein » est en décalage avec la réalité, et, en tous cas pas une synthèse de cette réalité, peut-être une maladresse inconvenante ? En tous cas, une côte mal taillée…
Parole de maire.

Nancy Capitale Mondiale de la Commedia dell’arte…

 
Mathieu Klein, Maire de Nancy, a présenté les Journées Mondiales de la Commedia dell’arte, dans le très beau décor de l’Opéra national de Lorraine, Place Stanislas.

 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6471369

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL