Tomblaine

Des nouvelles de nos anciens en vacances...

L'ASPTT Nancy Tomblaine toujours aussi enthousiasmante !


Premier match, première victoire pour les basketteuses tomblainoises en championnat de Nationale 3 ! La saison reprenait aujourd'hui et on avait hâte de voir à l'œuvre cette nouvelle équipe, puisque trois recrues sont arrivées dans l'inter-saison. 


On n'a pas été déçu, car les nouvelles arrivées se sont montrées déjà bien intégrées et au diapason.
Et pourtant entre Caroline Mendes et Clara Mourot blessées pour plusieurs mois encore, Cindy Maubrun également sur la touche, et une ou deux autres recrues encore attendues, l'équipe était loin d'être au complet.
L'ASPPTT Nancy-Tomblaine a accédé à la Nationale 3 il y a trois ans seulement et lors des deux dernières années, après deux championnats survolés, l'équipe n'a échoué que lors des play-offs pour l'accession à la 
Nationale 2 ! 
Alors est-ce que ce sera pour cette année ? Il faudra que le public se mobilise sur tous les matches joués à domicile au COSEC de Tomblaine rue Jean Moulin. La marque de fabrique de cette équipe c'est la combativité, elle régale les spectateurs et chacun de ses matches est un vrai spectacle.
Aujourd'hui les tomblainoises ont battu Tremblay ... 69 à 49 ! Et pourtant l'équipe adverse est restée très accrocheuse jusqu'à la fin du match. La saison est donc lancée et Tomblaine reste invaincue à domicile depuis très, très longtemps...


Et comme le matin même l'équipe 2, en Pré-nationale, s'était imposée de 20 points face à Ste Marie aux Chênes... L'ASPTT Nancy-Tomblaine, c'est du solide !

D'une activité à l'autre...

Ahed Tamimi et sa famille seront présents à Tomblaine le samedi 22 septembre

 

 
Finalement, les autorités israéliennes ont laissé Ahed Tamimi et sa famille sortir de Palestine. Elle sera présente ce week-end avec son père, sa mère et deux de ses frères à la fête de l’Huma. Elle ira ensuite le mardi 18 septembre à Nantes, le jeudi 20 septembre à Grenoble et le samedi 22 septembre à Tomblaine, à 16h à la salle communale, boulevard Barbusse. 
Pour plus de précisions, reportez-vous au tract d’invitation ci-dessous.
Diffusez largement l’information dans tout le Grand Est. Faisons du 22 septembre un grand moment de solidarité avec la Palestine !
 
 

Petite digression philosophique.


 
 Denise Gundelwein, adjointe au Maire déléguée aux affaires sociales et vice-présidente du CCAS, rend systématiquement visite aux personnes âgées de Tomblaine en vacances pour s'assurer des bonnes conditions de leurs vacances. Chaque fois que cela m'est possible, je l'accompagne en tant que Maire et Président du CCAS. Cette fois-ci ce sont également Jean-Claude Dumas, adjoint au maire délégué à la Politique des la ville et Jeanine Renard, Présidente d'honneur de l'association des personnes âgées et des retraités de Tomblaine, qui se sont joints à cette délégation municipale.
 Cela s'appelle juste de la bienveillance.
 
 Sur cette photo, on voit le groupe qui écoute les explications du guide face aux remparts et devant la porte de Narbonaise à Carcassonne.
 

 À l'heure où tous ces jeunes socialistes, jeunes marcheurs, jeunes post-sarkosistes attardés, mais jeunes bavards devant l'éternel, donneurs de leçons, qui n'ont jamais rien géré de leur vie, mais qui sont détenteurs du savoir divin, les observateurs, les commentateurs, les spécialistes, tout aussi bavards, vous rabâchent qu'il y aurait trop de communes en France, je pose une question : si la Commune, l'organisation communale, garante de la cohésion et du lien social, si les élus communaux seuls véritables élus de proximité n'étaient pas là, comment tout cela serait-il possible ?
 Aujourd'hui les services de l'Etat sont aux ordres et sont les fossoyeurs des Communes, les citoyens ne connaissent ni le nom de leurs conseillers régionaux ni leurs domaines de compétences, tout comme leurs députés européens (qui peut me citer le nom d'un de ses députés européens ???) tant ils sont coûteux, insuffisants, inutiles, éloignés  et inefficaces. Les députés sont (grâce à la démagogie d'Hollande) hors sol. On ne les voit plus, ils se cachent. Le Conseil Départemental est une supra-structure inhumaine et incohérente qui a abandonné et les pauvres gens et les Communes. Et les Métropoles sont des baronnies au service des notables, elles gaspillent l'argent public, vampirisent et les moyens et les compétences des Maires et des Communes. Elles les empêchent de faire vivre de véritables politiques publiques dans la proximité, humaines, humanistes, solidaires, républicaines. Quand le Baron est vieux et là depuis trop longtemps, le pouvoir est exacerbé, hyperconcentré, il monte à la tête du Baron, il devient fou. Mais comme il a le pouvoir, les vassaux rampent à ses pieds en attendant que le règne s'achève. Sauf que ça dure, que le fossé des inégalités et des injustices se creusent et pendant ce temps là le bon peuple crève. Et les notables s'en foutent.
 Seuls les élus locaux aujourd'hui sont un espoir pour les plus fragilisés. Parce qu'ils sont en prise directe avec la réalité, les personnes, leur quotidien.  Les familles, les jeunes sans devenir, sans espoir, la solitude des vieux,... ne sont plus pris en charge que par les élus locaux. Tant que les élus travaillent dans la proximité, pour la solidarité et la cohésion sociale, ils restent dignes... dignes d'être élus. Dès qu'ils s'en éloignent ils deviennent des notables. Le notable n'est pas "notable" au sens "remarquable", il se voit "notable", il se croit "notable", comme monsieur Jourdain croit au grand Mamamouchi... Il est grotesque et médiocre car aveuglé par son affligeante prétention.
 
 Les notables savent si bien parler de la République, avec de beaux discours, la réthorique et l'intonation juste, l'émotion calculée... Mais la République, ils ne la pratiquent pas. Soit ils l'ont oubliée lâchement, soit ils sont ignorants et ne savent pas pourquoi ils sont là.

Nos anciens en vacances.



Ils avaient été une trentaine lors du séjour en Bretagne au mois de juin, ils ont été une quarantaine sur les deux croisières proposées cet été, et voilà que trente deux autres personnes âgées de Tomblaine sont parties en septembre pour un nouveau séjour de vacances d'une quinzaine de jours, cette fois-ci à St. Pierre la Mer dans l'Aude.
Tous ces séjours sont aidés financièrement par le Centre Communal d'Action Sociale de la Ville et chaque fois une personne accompagne le groupe pour aider les personnes dans leur quotidien et organiser les festivités, les activités ou les excursions proposées. Cette fois-ci, c'est Laurence Jacquot qui les accompagne et qui les "bichonne" ! 
Ce sont des vacances en groupe, mais chaque personne est complètement libre de participer ou non aux activités ou aux sorties, chacun choisit de vivre à son rythme. Cela permet de partir avec des amis ou même de faire de nouvelles connaissances. Nos objectifs sont de lutter contre la solitude, créer du lien, permettre l'accès aux vacances, se changer les idées, se reposer... et même rire !!!
On entend souvent dire "ils ont de la chance les anciens à Tomblaine !" Mais c'est tout à fait normal, on leur doit bien ça, ils ont travaillé toute leur vie, ils ont élevé leurs enfants, ils ont traversé des périodes très dures, nous leur devons l'affection, la reconnaissance, la bienveillance.

Sur ces photos, on les voit en excursions : visite des salins de l'île St. Martin à Gruissan, visite du site classé "le Gouffre de l'œil doux" (tout un programme !), ballade en catamaran depuis le port de Gruissan,...