Tomblaine

Rencontres de l'apprentissage

Intervention de Cassandra Royer, Directrice du Service emploi-insertion de la Ville de Tomblaine, qui présente les rencontres de l'alternance et de l'apprentissage sur France 3.

Tomblaine, jardins ouvriers

Hervé Féron et Jean-Pierre Laurency, 1er Adjoint au Maire, accompagnés des Services Techniques de la ville de Tomblaine ont rencontré les habitants de Tomblaine qui occupent les 17 parcelles rue Verlaine. Ces jardins sont propriété de la ville de Tomblaine qui a fait réaliser des clôtures et qui les loue 6,10 euros la parcelle par an. C'est-à-dire que le prix est symbolique mais le fait que la ville en reste propriétaire permet d'imposer que ces parcelles soient entretenues régulièrement. Toutes les parcelles sont attribuées.

Récemment, la ville de Tomblaine a investi dans deux cuves respectivement de 1 m3 et 1,5 m3 pour que les jardiniers puissent s'approvisionner en eau. Au milieu du terrain, il existe un puits où chacun des jardiniers peut également puiser de l'eau, chacun bénéficiant d'un tonneau de 200 litres par parcelle.

 

La ville a acheté de superbes cabanons en bois que les Services Techniques ont vernis. Ils sont parfaitement intégrés dans le décor naturel. Ces cabanons permettent de ranger les outils et objets divers pour que les parcelles ne soient pas encombrées. Les descentes d'eau fixées sur les cabanons aboutissent chaque fois à un récupérateur d'eau de 300 litres.

C'est un bel exemple d'intégration des jardins ouvriers dans la ville pour le jardinage mais également pour le lien social et la convivialité.

Quand Tomblaine danse...

Il y a à Tomblaine, parmi tant d'autres, une formidable association : "Tomblaine Danse".

Chaque année on est émerveillé par son gala qui nous révèle les fruits d'un travail énorme : de la rigueur, des efforts, du talent.
Et le public vient si nombreux que l'habitude a été prise de proposer deux représentations le samedi soir et le dimanche après midi. C'était le cas ce week-end pour environ 800 spectateurs.

Par le mot d'accueil de la Présidente Brigitte Mion, chaleureux, convivial, on sent que c'est un travail d'équipe, une histoire collective de passion partagée. Elle remercie alors les jeunes filles qui ont réalisé la très belle plaquette-programme, les photographes, les vidéastes, les mamans qui ont réalisé les costumes, ceux qui sont à la régie, qui ont préparé une très belle création lumières, et toutes celles et tous ceux qui s'investissent dans cette association et ils sont nombreux !

Ça, c'est pour le côté associatif.
Et quand alors le rideau se lève, c'est féerique, la magie du spectacle...

namouna

Namouna (musique : E. Lalo, chorégraphie Sylvie Kurt).

Cette réussite est due à Sylvie Kurt, professeure de danse. Un immense talent, une passion de tous les jours et communicative.
Elle imagine, elle crée, elle façonne, toute l'année. Elle fait travailler les toutes petites, comme les grandes avec beaucoup d'exigence. Et lorsque les parents constatent le résultat sur scène, il comprennent que cette rigueur de Sylvie Kurt, c'est toute la bienveillance et l'ambition qu'elle porte pour ces enfants et ces jeunes.

Il y a quelques semaines, Sylvie Kurt recevait la médaille de bronze de la jeunesse et des sports et du monde associatif. On comprend pourquoi il avait alors été dit "Sylvie Kurt est une chance pour Tomblaine".
Pour ce gala, Sylvie Kurt dessine précisément les costumes, choisit avec minutie les thèmes, les musiques, rien n'est laissé au hasard, elle crée les chorégraphies, elle prévoit les enchaînements, les noirs/lumières, jusqu'au final, tout est millimétré.

Sylvie est une femme de Culture, chacun de ces tableaux, posé comme une oeuvre picturale, évoque l'histoire de l'Art : la danse, la musique, le dessin, sans craindre la diversité.

gobbi

Les Gobbi de Jacques Callot (musique T. Gouvy, chorégraphie Sylvie Kurt).

Ce qui est très fort, c'est qu'elle met en scène une bonne cinquantaine de jeunes filles (certaines années, il y avait un garçon), toutes sont heureuses, souriantes, elles prennent du plaisir.

Pas de sélection, seul le travail compte. Alors certaines sont sans doute plus douées et d'autres moins, mais ensemble elles sont en harmonie, parce que tous les éléments sont maîtrisés : la lumière, le mouvement, la musique, l'émotion.
Le résultat, c'est que toutes ces jeunes filles sont belles et qu'elles dansent toutes bien.

Je crois que c'est ça l'éducation populaire : la Culture, l'Art de qualité, mais pour tous et par tous.

Et quand on sort de la salle, parce qu'on a tous partagé la même émotion, on se parle, on se connait, on se reconnait, on est du même village, un très grand village !

L'Aéropôle de Tomblaine

L'Est Républicain s'est encore trompé, dans un article consacré aujourd'hui à l'installation d'un lieu de formation au développement de la fibre optique à l'aéropôle de Tomblaine. L'article est présenté dans la rubrique Essey-lès-Nancy, la journaliste parle de l'aéropôle d'Essey-lès-Nancy, or tout le monde aura compris qu'il s'agit bien de l'aéropôle de Tomblaine.

D'une part c'est son nom officiel, et d'autre part, cet aéropôle est situé à 100 pour cent sur le territoire de Tomblaine.

C'est très important car on remarquera la méthode de la Communauté Urbaine qui consiste d'une part à déléguer sans cesse ses responsabilités aux privés et d'autre part, à exclure complètement les élus en responsabilités sur ce territoire. Ce qui explique que le Maire de Tomblaine n'était pas invité ni associé à cette manifestation à l'aéropôle de Tomblaine. Une nouvelle impolitesse !

A la Une de 54 Hebdo

(Re)Précision

Cela fait plusieurs fois que la presse locale relate de façon inexacte la position du groupe de gauche quant à l’évolution de l’organisation du réseau Stan.

Par le passé, nous avons reprécisé sur ce site internet ou auprès des journalistes notre position qui a toujours été claire, à savoir, nous ne souhaitons pas que le service public soit une variable d’ajustement budgétaire. Lorsqu’il est écrit aujourd’hui « jusqu’à présent, les élus d’opposition n’ont pas apporté de contradiction fondamentale sur le réseau Stan », c’est inexact, nous avons voté contre et nous voterons contre ce vendredi parce qu’il ne faut pas diminuer le nombre de kilomètres de transport en commun dans la Communauté Urbaine, il faut plus de transport en commun et mieux de transport en commun.

Conseil Municipal de Tomblaine

Dans la presse ce matin un petit article relate une petite partie du Conseil Municipal de Tomblaine de... mercredi dernier.

Une petite rectification est nécessaire. Monsieur Renaud ne s'est absolument pas "inquiété de l'évolution des dépenses de la Maison de Santé", il a juste demandé où on en était dans le recouvrement des subventions. Et la réponse lui a été donnée.

Quant à la participation de la CUGN à hauteur de 98 000€, le lendemain du Conseil Municipal, le Président de la CUGN annonçait par téléphone qu'elle était accordée. Dommage que l'article arrive un peu tard...
Et puis le budget municipal a bien été voté à l'unanimité.

Job Durupt à l'honneur, une fierté pour Tomblaine.

Juste reconnaissance pour une vie d'engagement, 
Job Durupt grande figure du socialisme,
homme de conviction, vient d'être promu
au grade d'Officier de la Légion d'Honneur
par décret du 26 mars 2016, paru au JO du 27 mars,
sur proposition du Ministre de l'Intérieur.
Job Durupt est ancien député
de Meurthe et Moselle,
ancien Conseiller Régional de Lorraine,
ancien Conseiller Général de Meurthe et Moselle
et Maire Honoraire de Tomblaine.
La médaille est belle,
quand la République est juste.

Tomblaine : pas d'augmentation des taux d'imposition

La plupart des communes, au lendemain du vote du budget ont droit à un article dans la presse et quand les taux d'imposition n'augmentent pas, ça fait même l'objet d'un titre... Sauf à Tomblaine !

Alors, nous vous donnons l'information : mercredi a eu lieu le Conseil Municipal de Tomblaine, comme souvent tout a été voté à l'unanimité... Et les taux d'imposition pour la 16ième année consécutive n'augmenteront pas !

Quand on sait que les bases à Tomblaine sont plus basses que dans les autres communes de la même strate en nombre d'habitants (bases x taux = le produit que vous payez), quand on sait que la totalité des baisses de dotation de fonctionnement de l'Etat entre 2008 et 2016 aura été de 50% à Tomblaine (!!!), quand on sait le niveau de service public pour garantir la solidarité et le lien social à Tomblaine, la stabilité des taux mérite d'être relevée.
Ça valait bien le coup de vous en informer, non ?

Quant au maire de St Max qui dit qu'il a perdu plus de dotations de fonctionnement que les autres communes, il se trompe. Il mélange la DSU avec les dotations de fonctionnement. Et s'il a perdu la DSU c'est parce que sa ville est passée en dessous du seuil des 10 000 habitants, parce qu'elle était trop endettée et que par conséquent il n'a pas pu investir pour la rendre attractive.

Pendant ce temps-là Tomblaine recensait + 9,74% d'habitants en 4 ans et 22 commerces ou entreprises nouvellement installées en 2 ans...

Grand nettoyage de Printemps pour bien terminer l'hiver !

Samedi 12 mars, une cinquantaine de volontaires ont répondu à l'appel de Jean-Pierre LAURENCY, 1er Adjoint au Maire délégué au Cadre de Vie, et de Emmanuel ROSINA, Conseiller Municipal, Président de la Commission « Cadre de Vie- Environnement » pour effectuer une opération de nettoyage des îles du Foulon et de l’Encensoir.

Ces deux îles, à Tomblaine, constituent sur 17 hectares un véritable poumon vert et un enjeu écologique de premier ordre pour l'agglomération nancéenne. C'est pourquoi la Commune de Tomblaine s'est battue longtemps et a obtenu leur classement en Espace Naturel Sensible. Avec l'aide du Conseil Départemental, de la Communauté Urbaine du Grand Nancy et de l'Agence de l'eau, la première étape pour protéger ces deux îles consistait à acquérir le foncier. Aujourd'hui 85 % est en propriété publique.

Mais d'ores et déjà, il faut protéger et se réapproprier ces îles où la faune et la flore sont remarquables.

C'est pourquoi cet appel à une mobilisation citoyenne et volontaire avait été lancé.

Lors de cette opération de nettoyage, près de 4 tonnes de déchets (bouteilles, sacs plastiques, carcasses de voitures etc…) ont été ramassées manuellement.

C'est dire si ces deux îles sont maltraitées par les visiteurs, et parfois même par des artisans voyous qui viennent y déposer leurs déchets !

Acte citoyen et généreux, le nettoyage a été réalisé dans la joie et la bonne humeur sous l’œil attentif d’un couple de cygnes.

Un grand merci à tous les participants !

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2450729

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL