Tomblaine

Nous travaillons pour l’avenir de Tomblaine.

 
En attendant que la Préfète de Meurthe et Moselle entérine la démission du Conseil Municipal de Tomblaine, ce qui n’empêchera pas d’intensifier la lutte contre sa décision incroyable de vouloir stocker des migrants dans des conteneurs, au plus mauvais endroit qui soit… Vos élus continuent à travailler pour les habitants et pour l’avenir de Tomblaine…
Ainsi :
- mardi 14 mai a eu lieu une rencontre avec les chefs d’entreprises et les commerçants de Tomblaine pour construire des partenariats et des synergies sur le territoire.
- Du 18 au 25 mai, Tomblaine a accueilli le 33ème festival de Théâtre « Aux Actes Citoyens », la manifestation théâtrale la plus populaire de toute la Région Grand Est.
- Mercredi 29 mai a eu lieu la soirée « Tomblaine au coeur de l’année olympique » qui a valorisé les politiques locales en matière de sport et en direction de la jeunesse.
- Samedi 1er juin aura lieu Place Michel Colucci, au coeur de la ZAC, le salon de l’accès au logement à Tomblaine, qui réunira tous les acteurs du logement locatif social et de l’accession sociale au logement.
Tomblaine, malgré les difficultés se construit et prépare l’avenir. Si vous venez au salon de l’accès au logement, samedi 1er juin, vous découvrirez les premiers commerçants installés sur la Place Michel Colucci...
 
 
 
 

Soyez au rendez-vous ! Le salon de l’accès au logement à Tomblaine...

 
Samedi 1er juin de 10h à 18h, Place Michel Colucci (dans la ZAC du Bois la Dame)
 
 

Tomblaine, ville jeune sportive et dynamique, au coeur de l’année olympique.

 
Magnifique soirée à l’Espace Jean Jaurès, qui avait pour but de valoriser les actions municipales autour du sport, dans le contexte de l’année olympique, avec en particulier la mise à l’honneur d’un grand champion : Benoit Brunet. Benoit Brunet habite Tomblaine, il pratique l’aviron, élu « rameur de l’année » en 2023, plusieurs fois champion de France, il a participé de nombreuses fois aux championnats d’Europe (3ème en 2024) ou coupe du Monde (5ème dimanche dernier), il est sélectionné en équipe de France pour participer aux JO de Paris 2024 !
Benoit Brunet avait accompagné les enfants du Centre de Loisirs de Tomblaine le matin même au Pôle France d’aviron pour des séances d’entrainement sur un « tank à ramer », puis il avait passé une partie de la journée au CLSH.
Tomblaine, ville sportive, recense 20 associations sportives locales et 2186 licenciés (pour 9300 habitants…), sans compter le sport scolaire ! Car il faut savoir qu’à Tomblaine tous les enfants de toutes les écoles pratiquent la gymnastique pendant toute leur scolarité, grâce à un moniteur municipal mis à disposition, tous les enfants des écoles élémentaires apprennent à nager grâce au dispositif de la Métropole, tous les enfants de CM1 bénéficient d’un cycle d’initiation au canoë kayak, tous les enfants de CM2 vont en classes de neige un peu moins de trois semaines à La Clusaz… Les grandes infrastructures sportives de Meurthe et Moselle sont concentrées sur Tomblaine : stade Marcel Picot pour le football professionnel, stade Raymond Petit (plus grand stade d’athlétisme du département), Maison Régionale des Sports (où les Ligues sportives de la Région Grand Est ont leurs sièges), mais aussi la piscine du Lido, la Plage des deux Rives, sans oublier l’Espace Jean Jaurès, ses salles sportives et les associations qui y brillent (Rondade salto et ses nombreux champions de gymnastique, le taekwondo, le judo…) Et n’oublions pas qu'un « l’espace sportif séniors » sera inauguré pour les personnes âgées dans le Parc Juliette Drouet le 6 juin prochain !
La soirée a mobilisé des dizaines de jeunes tomblainois engagés dans l’aventure olympique d’une façon ou d’une autre, et ce sont les élus du Conseil Municipal qui leur distribuaient chaque fois une récompense.
Toute la soirée Benoit Brunet s’est gentiment prêté au jeu de la photo-souvenir avec tous les invités mis à l’honneur. Six enfants du Centre de Loisirs et six autres du Conseil Municipal d’enfants lui avaient préparé une interview très pertinente et en direct.
Trois entreprises se sont engagées auprès de Benoit Brunet pour le soutenir, en particulier sur la partie préparation physique et santé, elles ont été également mises à l’honneur, il s’agit de la Clinique Louis Pasteur Santé, qui était représentée par Christophe Baillet, la société We Up, représentée par Cyril Van Damme et HF Immobilier représentée par Léa Didier.
Puis deux porteurs officiels de la Flamme Olympique ont été mis à l’honneur, en présence de Luc Marchal directeur du CREPS, Jean-François Pénin, directeur adjoint du CREPS et Philippe Luscan, adjoint du directeur d'Académie : Rosa De Montis (Auchan Tomblaine) qui la portera samedi 29 juin à Bar-le-Duc et David Albert, qui habite Tomblaine, directeur de l’école élémentaire Jules Ferry, qui la portera vendredi 28 Juin à Langres.
Il y a deux ans, la Ville de Tomblaine signait une convention avec la Protection civile 54, c’était une première en France. Par cette convention la ville de Tomblaine a financé la formation de 17 jeunes tomblainois qui ont obtenu le PSE1 et le PSE2 (le PSE2 correspond au niveau de secourisme requis chez les sapeurs-pompiers). Grâce à cette formation certains de ces jeunes ont pu intégrer les équipes de la Protection civile pour un engagement bénévole, ou encore être salariés par la ville de Tomblaine sur des opérations telles que la Plage des deux Rives.
En présence de monsieur Didier Nicolas, président de la Protection Civile 54, six de ces jeunes ont été présentés lors de cette soirée, car ils vont participer aux JO de Paris !!! Salariés par la Ville de Tomblaine, mis à disposition de la Protection Civile, logés et nourris par l’organisation des JO. Une formidable aventure qui les verra intervenir sur les sites olympiques ou encore sur des mises à disposition du SAMU en extérieur…
Ensuite deux clubs sportifs tomblainois ont été mis à l’honneur. Le basket féminin, dont on sait que l’équipe 1 est la meilleure équipe féminine de basket de Lorraine, championne de sa poule en Nationale 3, elle accède cette année en Nationale 2 ! Mais c’était l’équipe féminine 3 qui était félicitée lors de cette soirée pour son parcours exceptionnel. Elle évolue au niveau interdépartemental - pré-régional féminine sénior, dans la poule Excellence, dans laquelle elle finit première avec 10 matchs joués et 10 matchs gagnés ! Invaincue en championnat, elle s’est qualifiée pour la finale de la Coupe de Meurthe et Moselle qui aura lieu le 2 juin à Frouard ! A noter que la présidente du club Nazha Ajeddig (dont c’était l’anniversaire hier) joue dans cette équipe et que c’est sa propre fille Salma (qui joue, elle en Pré-national) qui est la coach de l’équipe !
Et puis, les séniors 1 du GSAT, club de football, dont le président est Philippe Kadem. L’an dernier, en D3, ils avaient gagné 20 matches sur 20, marqué 128 buts, en en encaissant 17… Ils s’étaient hissés en D2. Cette année, ils terminent premier de D2, avec 15 points d’avance sur le deuxième et montent donc en D1, avec en point de mire le niveau régional… Ils sont qualifiés pour la finale de la Coupe de District qui aura lieu le 9 juin ! Ils visent donc, eux aussi le doublé coupe-championnat ! Bravo au coach Feyzoullah Simsek ! Il faut remarquer aussi les résultats remarquables des autres équipes du club et le fait que le GSAT a multiplié par deux en un an son nombre d'adhérents !
En fin de soirée le projet municipal de création d’une école de danse urbaine en coeur de QPV, dans la dynamique des JO 2024, a été dévoilé et K&Move a conclu par une démonstration spectaculaire, avant de partager le verre de l’amitié.
 
 

La pétition circule….

 
Nous n’avons pas voulu utiliser le festival de théâtre sur ce sujet. Pendant ce temps-là, la pétition en ligne lancée par le collectif citoyen a récolté 1000 signatures, les articles sur mon site herveferon.fr on fait en moyenne 10 à 15 000 vues…
Depuis hier, la pétition papier, que vous avez beaucoup demandée, circule… En 3 heures des centaines de signatures ! Voilà le texte, nous avons voulu concentrer l’intention de la pétition sur le seul sujet de la décision inique de la Préfète de « stocker » des migrants dans des conteneurs dans la cour de la caserne désaffectée des pompiers ! Dans les trois jours, tout Tomblaine aura été couvert, si vous n’avez pas eu accès à cette pétition, vous pouvez l’imprimer et la signer.
C’est très important, car dans le même temps, nous préparons nos actions auprès du Tribunal Administratif et , dès lors que l’arrêté de réquisition aura été pris, des manifestations auront lieu sur site tous les samedis.
 

Nous rappelons que cette pétition n’est pas réservée aux seuls habitants de Tomblaine, vous êtes concernés si vous souhaitez protester contrer l’autoritarisme de l’état et défendre la libre administration des Communes par leurs maires et conseils municipaux.

 
PETITION - Je soutiens mon Conseil Municipal - Touche pas à mon maire.
J’ai pris connaissance et je soutiens la motion votée à l’unanimité par le Conseil Municipal de Tomblaine. Je m’oppose fermement à la décision autoritaire de la Préfète de Meurthe et Moselle de regrouper des migrants au mois de septembre, en lieu et place de la caserne des pompiers. C’est un secteur à enjeux, où la Municipalité veut mettre en oeuvre un projet structurant dans les meilleurs délais pour sécuriser ce carrefour particulièrement dangereux pour les usagers à pied et en vélo, développer une trame verte, construire un parking relais qui permettra aux habitants de l’Est de l’agglomération de prendre le bus pour entrer dans Nancy et qui limitera aussi les énormes nuisances subies par les riverains tous les 15 jours, lors de chacun des matches de football.
Regrouper des migrants dans des conteneurs et à cet endroit n’est pas digne. De nombreux conflits d’usage existent, par la proximité immédiate d'habitations, d’une cité scolaire de 3000 élèves, un collège et deux lycées, la proximité d’infrastructures à grande fréquentation, la Maison Régionale des Sports, le Stade Raymond Petit, la Plage des deux Rives et le Stade Marcel Picot (capacité 20 000 spectateurs). Les migrants seraient installés juste en face de l’entrée où sont parqués tous les 15 jours les supporteurs des équipes visiteuses de l’ASNL, qui sont souvent suffisamment excités, pour que des forces de police soient déployées largement et pour qu’il soit interdit aux riverains de tout le quartier de sortir de chez eux ! Ce qui démontre une situation de danger et d’insécurité récurrente. Dans un contexte national de recrudescence de la violence dans et hors des stades, cette décision aveugle est une hérésie.
Nous exigeons le retrait immédiat de la décision de la Préfète, ainsi que la vente de la parcelle des pompiers par la Métropole dans les six mois à venir, pour permettre la mise en oeuvre du projet de la Municipalité de Tomblaine, dans le respect de son projet éco-citoyen et de son projet urbain votés à l’unanimité par le Conseil Municipal. Nous apportons tout notre soutien à notre maire et à notre Conseil Municipal qui ont eu le courage de démissionner pour protester contre ce projet et informer la population.
Nom, prénom. adresse. signature. je souhaite recevoir des informations (adresse mail)

Tomblaine au coeur de l'année olympique !

Voilà ce que les artistes disent du maire de Tomblaine …

 
Pierre Aucaigne et les nanas dans le rétro :
 
 

Tomblaine, Carlo Boso, la Paix !

Un Conseil Municipal historique.

 
Hier soir, au Conseil Municipal de Tomblaine on a décidé de dire tout haut ce que tout le monde pense quand à l’Etat policier et quant à la Métropole intrusive,
qui ne respectent ni les élus locaux, ni la libre administration des collectivités territoriales garante des libertés locales, bafouant ainsi ce principe inscrit dans la Constitution Française.
Pour cette séance de Conseil Municipal, la salle était pleine, le public nombreux.
Une très longue motion a été lue et votée à l’unanimité (majorité et opposition), comme pour dire avec force l’opposition unanime à la Préfète et au Président de la Métropole, ce qui était devenu nécessaire, car ils ne sont pas sourds, ils sont indifférents. Indifférents aux préjudices qu’ils causent depuis si longtemps à la population de Tomblaine.
Et puis, j’ai annoncé mon intention d’adresser à la Préfète aujourd’hui ma démission de mes fonctions de Maire, pour le 5 juin prochain. La totalité des conseillers municipaux ont annoncé également leur démission, sauf trois conseillers de ma liste, à qui j’avais demandé de ne pas démissionner pour « garder la maison » pendant la période transitoire et ne pas laisser la gestion de la commune à n’importe qui, car le devenir de Tomblaine et de ses habitants est plus important que tout pour nous.
Et puis les trois élus d’opposition, dont une absente n’ont pas souhaité démissionner tout en votant notre motion et en affirmant leur plein accord et leur soutien à notre action qu’ils ont même qualifiée de « noble et courageuse ».
Il y a eu d’autres points à l’ordre du jour, tout a été voté à l’unanimité.
Et lorsque j’ai déclaré la séance close, tout le monde s’est levé et tout le monde a applaudi, comme pour exprimer spontanément un plébiscite.
Depuis deux jours, des milliers de témoignages de sympathie affluent, je remercie tout le monde. Je sais que déjà des mouvements se préparent et des pétitions circulent. De notre côté, nous allons structurer ça.
=> Beaucoup de maires m’ont adressé leur soutien et je les remercie, un seul m’insulte, je ne m’y intéresse pas, il est trop connu de tous pour la médiocrité qu’il cache sous son chapeau qui devrait lui permettre de postuler à la prochaine édition de l’Eurovision.
On organisera probablement une tribune des maires pour qu’ils s’expriment.
=> beaucoup de dirigeants sportifs m’ont apporté spontanément leur soutien, on organisera aussi probablement une tribune pour eux.
=> Lorsque je critique les technocrates de la Métropole, il est bien évident que je ne parle que de quelques-uns, la DGS et quelques notables du fonctionariat qui ont le plus grand mépris pour la légitimité des élus de la République.
J’ai les meilleurs relations qui soient avec la très grande majorité des employés de la Métropole que je respecte et dont je respecte le travail.
J’ai lu les communiqués de la Préfète et du Président de la Métropole… affligeants, comme pour justifier l’injustifiable. On les sent mal à l’aise sur leur piédestal, pour ne pas dire honteux...Celui de la Préfète est un monument d’hypocrisie, elle rappelle les aides de l’Etat en remontant … 8 ans en arrière !!! Elle mélange les dotations dues par l’Etat pour que les Communes puissent exercer les missions qui sont les leurs et mettre en place du service public. C’est à dire l’argent que l’Etat nous doit et ce qui manque, c’est aussi l’argent que l’Etat nous doit… Dans sa volonté de se justifier elle assimile des subventions qui ont été attribuées à d’autres entités que la ville de Tomblaine, elle omet de parler du filet inflation que le Président de la République a annoncé triomphalement aux français et pour lequel il a été exigé de la Commune de Tomblaine qu’elle le rembourse à l’Etat sous prétexte qu’elle avait consenti de nombreux efforts et que sa situation budgétaire s’était donc améliorée…
Quant au problème que nous soulevons, sa réquisition… elle n’en parle pas du tout.
Le communiqué de Mathieu Klein, comme d’habitude, a été écrit par les membres de son cabinet, les amis des amis encartés, qui viennent de naître, qui n’ont jamais rien géré de leur vie et qui n’ont jamais mis les pieds à Tomblaine. C’est dire si les conditions de vie des habitants, ils s’en tamponnent le coquillart ! Ils commencent par dire du bien de moi, parce qu’ils savent que j’ai la population avec moi… C’est un communiqué très lâche. Et puis il parlent de ma vice-présidence, comme si je n’étais plus maire de Tomblaine dès aujourd’hui… Ils devraient travailler un tout petit peu et se renseigner avant que d'écrire… Et puis dire qu’on a avancé sur le projet Plaine Flageul, cela fait 4 ans qu’ils n’ont rien fait, qu’ils mettent des bâtons dans les roues, qu’ils coûtent de l’argent à la collectivité en engageant des études inutiles et coûteuses, et depuis quatre ans chaque fois qu’ils ont envoyé les gens du voyage quatre mois, de l’année, ils ont empêché toutes les études nécessaires au lancement du projet. Ils n’auront jamais le courage de le reconnaitre.
Que va-t-il se passer (entre autre) ?
- Une pétition en ligne sera lancée dès aujourd’hui (en plus de celles qui sont déjà parties spontanément).
- Une association de défense des citoyens de Tomblaine et d’Essey-les-Nancy est en train de voir le jour (car les habitants d’Essey protestent aussi contre l’emplacement de la chaufferie urbaine et contre les conditions d’accueil des gens du voyage)
- Dès aujourd’hui, je diffuserai une vidéo sur les réseaux sociaux.
- A 18h première réunion publique,
- La semaine prochaine distribution d'une lettre du Maire à la population.
- Le jour où la Préfète actera notre démission nous quitterons la mairie et nous nous installerons dans une permanence à 40m, boulevard Barbusse.
- Nous y installerons un shadow cabinet constitué d'élus démissionnaires et de citoyens pour continuer le combat.
- Ce shadow cabinet, en lien avec l’association de défense des citoyens aura à charge de publier le projet de développement urbain pour Tomblaine, avec une partie « livre noir » reprenant toutes les exactions de l’Etat et de la Métropole. Avec leur conseil, ils auront à charge d’avaluer le préjudice subi par la Commune de Tomblaine sur les 10 dernières années, de la faute de l’Etat et de la Métropole.
- Ils auront à charge d’attaquer au Tribunal administratif l’arrêté de réquisition de la préfète et l’acte de décision administrative du Président de la Métropole du Grand Nancy.
- Je sais qu'il y aura des occupations de terrains et des manifestations que je ne demande pas et dont je ne serai pas responsable.
Beaucoup d’entre vous ont loué notre courage d’agir, mais si quelques autres ont pu penser que nous baissons les bras,…Nous les invitons à nous rejoindre pour retrousser les manches. Nous ne cherchons pas l’affrontement, tout ce que nous faisons là n’est que dans l’intérêt de Tomblaine et de ses habitants.
 

Aujourd’hui, on construit Tomblaine pour demain.

 
Une belle réussite pour cette rencontre des entreprises et commerçants de Tomblaine organisée à l’initiative de la Municipalité.
Malheureusement, aujourd’hui les technocrates et le apparatchiks sont au pouvoir et masquent sans cesse leur médiocrité derrière un excès d’autoritarisme.
Mais à Tomblaine, il existe un vrai projet de territoire et si l’Etat et la Métropole laissaient la possibilité de libre administration de notre collectivité,
il y aurait un bel avenir pour Tomblaine. En tous cas, la preuve est faite qu’il existe un bel élan et une belle solidarité sur notre territoire.
 
 
 
 

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images


Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

 

 

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
6689460

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL