Tomblaine

Caroline LOEB " Mistinguett, Madonna et Moi " Jeudi 15 Novembre 2012 à 20h30 à l'Espace Jean Jaurès

A l'occasion du Beaujolais Nouveau, Aux Actes Citoyens vous propose, comme chaque année, un spectacle pour 13 € (compris dans ce tarif une assiette de charcuterie et une assiette de fromage). Vous pourrez par ailleurs déguster le Beaujolais Nouveau (non compris dans ce tarif).

Dans ce spectacle de cabaret et d'humour théâtral, la Loeb, véritable cinglée du Music-Hall, passe en "revue" avec esprit et compétence, un répertoire qui lui ressemble, insolent et glamour, de Mistinguett à Madonna (avec une épatante version à la Dietrich de Like a virgin) en passant par Gainsbourg (pour Bardot, Birkin et Régine), Juliette, Joséphine Baker, Aristide Bruant /Yvette Guilbert, Marlène Dietrich, Gershwin / Fred Astaire, Annie Cordy ... et Caroline Loeb, avec des chansons de son dernier album "Crime Parfait" et en réglant au passage son compte à son tube! Accompagnée à l'accordéon, elle propose une évocation réjouissante de son histoire de ses idoles, toutes dotées de fortes personnalités, qui depuis plus d'un siècle, sont les légendes du Music-Hall : Yvette Guilbert, Mae West, Tallulah Bankhead. 


Caroline Loeb

Les U11 de l'ASPTT Nancy-Tomblaine Basket à Gentilly

Samedi soir, les pros du SLUC Nancy Basket sont entrés sur le terrain en tenant chacun à la main une petite poussine U11 de l’ASPTT Nancy-Tomblaine Basket. Sympa les pros !

Les u11 de l'asptt nancy-tomblaine basket

U11 de l'ASPTT Nancy-Tomblaine Basket au SLUC

U11 de l'ASPTT Nancy-Tomblaine Basket au SLUC

      U11 de l'ASPTT Nancy-Tomblaine Basket au SLUC

A l’attention des supporters de l’ASNL

Vous avez remarqué que j’ai fait l’objet d’attaques virulentes de la part de Messieurs Holveck et Rousselot. L’Est Républicain a bien voulu diffuser un droit de réponse que j’avais proposé, et je les en remercie.

Par contre, j’ai souhaité obtenir ce droit de réponse sur le forum de l’ASNL, et je suis très étonné que cela ne soit pas possible. Le webmestre chargé de l’organisation de ce forum, n’a pour l’instant pas eu l’autorisation de Monsieur Holveck de diffuser ce droit de réponse.

Je vous invite donc à consulter la réponse que j’ai donnée sur mon site herveferon.fr, il y a quelques jours. 

Je pense qu’il serait souhaitable que l’ASNL se recentre sur ses vrais problèmes sportifs : contre-performances, mauvais choix, formation, erreurs de recrutement, et choix malheureux d’une pelouse synthétique.

Réponse à Messieurs Rousselot et Holveck

En attendant la possibilité d’exercice d’un droit de réponse, je voudrais repréciser les choses à Messieurs Rousselot et Holveck (porteur d’eau grassement payé pour cela)…

M’accuser d’augmenter la taxe sur les spectacles parce qu’ils ne m’invitent pas est une médiocre mesquinerie qui malheureusement devient récurrente. Pendant ce temps-là ils ne répondent pas de l’utilisation de fonds publics pour l’intérêt privé, ils ne parlent pas de leurs erreurs de recrutement depuis plusieurs années, ils n’évoquent pas leurs performances sportives affligeantes depuis si longtemps et en particulier depuis qu’ils ont fait le choix d’installer une pelouse synthétique. En effet depuis, les résultats du club à domicile sont catastrophiques et dans le même temps leurs « amitiés particulières » avec certains élus de la droite Rossinienne ont permis de faire que la Communauté Urbaine du Grand-Nancy a pris à sa charge la pelouse synthétique. Ce sont donc vos impôts qui paient le joujou de Monsieur Rousselot. Si je réagis, c’est qu’ils s’acharnent contre moi (personne n’est dupe, la droite de Rossinot est derrière cela. Je les dérange parce que je gagne les élections). Il faut bien de temps en temps dire les vérités avec les moyens de communication que l’on a !

Bientôt, ces gens-là vont m’accuser d’être responsable de leurs résultats sportifs plus que médiocres ! 

Alors voilà des explications, sachez que si ces gens-là me vouent une haine terrible, moi je ne leur en veux pas, je les plains. Je soutiens l’ASNL, les joueurs, leur excellent entraîneur et j’espère que le club sauvera sa place en L1. Comme l’an dernier, j’irai une ou deux fois au stade dans ma bonne ville de Tomblaine, en populaire, au milieu de mes amis supporters et je paierai ma place avec plaisir. Car j’ai la chance de pouvoir m’offrir ce luxe.

Je voudrais juste poser quelques questions : quel est le salaire de M. Holveck ? A quoi sert-il ? Paie-t-il sa place ? Quelle est la réalité de l’argent investi dans ce club en fonds personnels propres (et non sur le dos d’entreprises ou sur fonds publics) ? A-t-on évalué les avantages en nature ou avantages divers reçus par MM. Rousselot et Holveck ? Quand rendra-t-on public tout le budget du club ?

Si vous voulez parler, parlons. Mais parlons publiquement et en toute clarté !


Hervé FERON,

Maire de Tomblaine

Député de Nancy


Droit de réponse :

 

M. Holveck, et à travers lui M. Jacques Rousselot, Président de l’AS Nancy-Lorraine, ont récemment émis des déclarations agressives via les médias contre Hervé FERON. Ces gens-là lui en veulent terriblement car il s’est beaucoup engagé contre l’agrandissement du stade Marcel Picot il y a deux ans, dénonçant par là même les tromperies et petits arrangements entre amis. Or en tant qu’élu le rôle d’Hervé FERON est de défendre l’intérêt public. C’est la ligne que le Député a toujours tenu.

Hervé FERON affirme qu’il est faux de dire que la taxe sur les spectacles avait été augmentée par mesures de représailles, parce qu’il ne serait plus invité aux matches de l’ASNL. Ce sont des arguments stupides et infantiles. Le député-maire a été invité à tous les matches l’an dernier et n’a jamais utilisé ces invitations. Il est allé deux fois assister aux matches en populaire, en payant sa place. Par contre, Hervé FERON affirme que l’ASNL fonctionne de manière clanique avec la droite nancéenne en invitant systématiquement en VIP M. ROSSINOT, sa famille, ses amis, M. DUFRAISSE, les membres de droite de l’agglomération, et plus du tout le maire de la ville concernée, ce qui peut à juste titre poser question.

L’ASNL tente de diaboliser Hervé FERON pour régler ses comptes. Une connaissance des fonctionnements démocratiques de notre République ferait dire aux dirigeants que ce n’est pas le Maire qui a décidé d’augmenter la taxe sur les spectacles, mais le Conseil Municipal de Tomblaine par 26 voix sur 29 qui a pris cette décision. L’augmentation de la taxe sur les spectacles de 8 à 12%, devrait faire progresser la recette communale de 30 à 40 000 euros. En effet, la taxe sur les spectacles en 2011 a rapporté 180 000 euros sur la base de 8%. Donc passer de 8 à 12% signifierait un ajout 90 000 euros. Or, les prévisions en fonction de la baisse des recettes due aux mauvais résultats récurrents de l’ASNL laissent à penser que ce ne serait pas 90 000 euros de plus mais 50 000 euros. Or, par ailleurs, la somme de base qui était 180 000 euros va elle-même diminuer. Le Député tient le pari que cette augmentation de la taxe sur les spectacles fera progresser les recettes de 180 000 à 210 000 euros environ. Hervé FERON propose de comparer cette somme de 30 000 euros au budget global de l’AS Nancy-Lorraine (y compris les subventions et aides diverses en nature) ou encore de comparer ces 30 000 euros aux salaires de certains dirigeants de l’ASNL.

Cette augmentation de la taxe sur les spectacles a été justifiée le soir du Conseil Municipal par un besoin de recettes supplémentaires dans un contexte où depuis plus de 25 ans la Communauté Urbaine du Grand-Nancy de droite empêche le développement et donc les recettes sur Tomblaine. C’est ainsi que la commune de Tomblaine accueille sur une grande partie de sa superficie des infrastructures qui ne portent d’ailleurs pas son nom, par mépris, et qui ne contribuent pas au rayonnement de la ville. En termes de recettes, elles ne rapportent pas un centime d’euro. Si à la place de ces infrastructures se trouvaient des logements, la commune percevrait de la taxe d’habitation ou de l’impôt foncier qui permettraient de répondre avec une plus grande aisance aux nombreuses dépenses de solidarité qui lui incombent alors que structurellement la précarité de la ville de Tomblaine est organisée par le manque de recettes programmé. Le député rappelle que la loi prévoit qu’un tiers de la recette perçue par la taxe sur les spectacles doit être versée au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) pour des dépenses de solidarité. C’est bien évidemment le cas à Tomblaine.

La décision du Conseil Municipal de Tomblaine d’augmenter de 8 à 12% la taxe sur les spectacles est donc une décision sage et responsable pour garantir les équilibres budgétaires de la ville. Toute personne qui verrait là un règlement de compte ou une agression quelconque se tromperait ou serait tout simplement malveillante à l’égard des élus tomblainois.

Hervé FERON souhaite sincèrement une excellente saison sportive à l’AS Nancy-Lorraine.

Précisions...

Dans la presse locale, on remarque quelques erreurs récurrentes, alors comme vous êtes très nombreux à consulter ce site (bientôt 100.000 visites en 5 mois !), nous apportons parfois quelques précisions...

1) Pour une fois, il y a un article en rubrique "Tomblaine"! C'est de plus en plus rare.

Article plutôt bien fait sur la soirée de mardi 16 octobre. Il a juste été oublié de préciser que l'organisateur de la soirée est l'association "Aux Actes Citoyens" ! On se demande bien pourquoi cet oubli ? 

Les nombreux bénévoles de l'association apprécieront.

 

2) Et puis à la une du journal local et en deuxième page, on a droit à deux photos et un article sur la sécurité autour du match de foot Nancy-Sochaux. Jamais le mot "Tomblaine" n'est écrit ! Tout est situé à Picot ! Comme si le mot "Tomblaine" était un gros mot...

Pourtant on parle des nuisances du stade et les riverains les plus immédiats sont bien Tomblainois ! Parlez-en avec les habitants du "chardon rouge" ou de la rue Louise Michel !

Et, dans la série "les copinages ça continue", dans l'article (et en photo !) c'est Pensalfini qui est cité... comme maire de Saint-Max ! (cherchez l'erreur). Il n'a aucune légitimité à être là, même comme Vice-Président de la CUGN, puisqu'il n'a pas la compétence des grands équipements. Tiens, tiens, où est passé son "ami" Michel Dufraisse ? 

Un compte-rendu correct aurait situé ce stade à Tomblaine, belle petite ville en devenir de l'agglomération et c'est Jean-Pierre Laurency qui aurait été cité, Conseiller Général et Premier Adjoint au Maire de Tomblaine. Jean-Pierre Laurency avait été désigné par le Maire de Tomblaine pour le représenter. Car c'est toujours le Maire de Tomblaine qui participe à ce GLTD à l'invitation de Monsieur le Procureur et c'est toujours le Maire de Tomblaine qui a le pouvoir de police à l'extérieur du stade. N'en déplaise à ceux qui bafouent la démocratie. A la lecture de cet article, une fois encore, les Tomblainois apprécieront la façon dont ils sont méprisés.

Grande soirée Aux Actes Citoyens/NJP

L’association Aux Actes Citoyens a organisé, dans le cadre des concerts NJP décentralisés, une soirée gospel de grande qualité, ce mardi 16 octobre. 

La salle Léo Ferré de l’espace Jean Jaurès était pleine à craquer pour recevoir le groupe américain de gospel Voices of Distinction. Quatre chanteuses de grand talent, accompagnées par trois musiciens, tous Américains. Une particularité est que deux des chanteuses sont cousines, et les deux autres chanteuses sont leurs filles respectives. Elles ont bien sûr mis le feu avec les chants traditionnels du gospel, et le public s’est levé, tapait dans les mains, chantait.


La transition

Les quatre chanteuses de gospel américaines.


Mais en première partie, une surprise était proposée au public, avec Johanna Jacques-Sébastien, jeune Tomblainoise à la voix remarquable. Sur la première chanson, elle s’accompagne au piano. Elle a appris la musique à l’école de musique Tempo de Tomblaine. Et puis progressivement, ses trois copines entrent sur scène : Myriam, 18 ans, qui l’accompagne au piano et qui fait les voix, Amélie, 22 ans, qui joue de l’alto, qui fait également les voix, et Aliya, 15 ans, qui est choriste. 

Ça a été un grand moment de bonheur partagé. Le public était scotché par la qualité de ces jeunes Tomblainoises.

Johanna et ses trois amies

Johanna et ses amies ont assuré avec talent la première partie du spectacle.


Encore plus surprenant, la transition entre la première et la deuxième partie puisque, quand Johanna a entamé Oh Happy Day !, les quatre chanteuses de Voices of Distinction et leurs musiciens sont entrés sur scènes, et ont interprété le morceau avec les quatre Tomblainoises. Magique ! 

La prochaine soirée Aux Actes Citoyens aura lieu le 15 novembre, à l’occasion de la sortie du Beaujolais nouveau. C’est Caroline Loeb qui interprètera son spectacle : « Mistinguett, Madonna et moi ». Réservations à l’espace Jean Jaurès, au 03.83.33.27.50.

Le groupe "Voices of Distinction"

Le "Oh Happy Day", chanté par les Tomblainoises et les Américaines.

Johanna, Tomblainoise, et chanteuse de Gospel

Article paru dans l'Est Républicain, mardi 9 octobre 2012 (cliquez sur l'image pour le format PDF) :

Johanna

Tomblaine d'Antan, la fresque est terminée

La ferme de Tomblaine, boulevard Barbusse, est la dernière ferme encore en activité en milieu urbain en Lorraine. Tomblaine ayant été dynamitée à la fin de la guerre, cette ferme a échappé à cette catastrophe et son histoire fait qu'elle appartient au patrimoine que les Tomblainois veulent conserver, protéger et valoriser. 

Elle est liée, entre autres, à l'histoire de la famille de Wendel, du Comte Molitor, de l'école d'Agriculture de Tomblaine (aujourd'hui à Pixérécourt) et Pasteur, lui-même, y a travaillé durant quelques semaines ! 

Un travail de recherche et d'écriture est en cours et vous sera communiqué quand il sera finalisé. La commune de Tomblaine fera probablement prochainement l'acquisition de cette ferme pour la protéger. Elle est au cœur de la mémoire historique de Tomblaine. 

Il y avait un vieux mur à l'arrière de la salle des fêtes, entre la ferme et la mairie. 

Ce mur était dégradé et tâché par l'humidité, il a été restauré par les services techniques municipaux. Puis la municipalité a proposé à Martine Sauvageot, artiste de grand talent, de reproduire sur ce mur, en très grand format, une carte postale, couleur sépia, représentant la ferme de Tomblaine il y a un siècle environ. Le résultat est superbe. La fresque murale sera inaugurée officiellement ce samedi 13 octobre à 11h30. Parce que nous voulons bien connaitre notre histoire pour préparer notre avenir ensemble. 

Bravo l'artiste !


Fresque de la ferme de Tomblaine

Inauguration du « Chardon Rouge » à Tomblaine


Hervé Féron, André Bonal, Président de la SLH, et Raphaël Atlani, directeur de la SLH

Hervé Féron, Député-Maire de Tomblaine, André Bonal, Président de la SLH, et Raphaël Atlani, le Directeur de la SLH.


Hier, au 4 rue Jean Moulin à Tomblaine, avait lieu l’inauguration du « Chardon Rouge », une résidence de 30 logements sociaux, en présence des nouveaux habitants. Cette réhabilitation est le résultat d’un travail en commun entre la ville de Tomblaine et de la Société Lorraine d’Habitat (S.L.H.). 

Monsieur André Bonal, Président de la S.L.H., a souligné qu’Hervé Féron, le Maire de Tomblaine, a œuvré pour la mise à disposition par le Grand Nancy de l’emprise foncière. Puis la S.L.H., à l’origine de l’opération de rénovation, a su faire de ce bâtiment, qui a abrité durant 30 ans les pompiers de la caserne de Tomblaine, un véritable lieu de vie, grâce à la maîtrise d’œuvre ECOLOGGIA BATIMENT, qui a su répondre concrètement à l’esprit d’innovation du bâtiment. 

Hervé Féron lui, a souhaité la bienvenue aux 30 familles nouvellement tomblainoises. Il  a souligné que le logement social aujourd’hui, au-delà de la maîtrise des charges locatives, doit être aussi un habitat de qualité, digne. Le « Chardon Rouge » est labellisé BBC (bâtiment basse consommation). La résidence propose des performances thermiques équivalentes à des logements neufs, dans un bâtiment construit dans les années 1970, grâce à une technologie novatrice. Des isolations thermiques extérieures de qualité, l’installation d’une pompe à chaleur géothermique.

C’est ainsi qu’une chaudière à condensation fonctionnera en complément de la géothermie, rendue possible grâce à 14 forages à 100 mètres de profondeur. Les dépenses d’énergies seront ainsi divisées par 4.

Hervé Féron a rappelé qu’il a fallu se battre à l’époque pour que ces 30 logements sociaux ne soient pas déclassés. Il avait dû interpeller le Président du Conseil Général (en responsabilité du SDIS), et le Président de la Communauté Urbaine du Grand Nancy, qui tous les deux avaient soutenu sa position. Il ne fallait pas supprimer 30 logements sociaux dans le contexte actuel. 

C’est ainsi qu’avec la S.L.H., ce beau projet a pu être possible.


Les cyclotouristes féminines à l'honneur

Ce matin à 9h00, Hervé Féron a donné le départ de la manifestation cyclotouriste féminine « Toutes à Paris », devant la Maison Régionale des Sports à Tomblaine, aux côtés de Renée Chartier, déléguée Territoriale de l’entreprise GrDF, partenaire officiel de l’événement. 

Ainsi, 19 Lorraines sont parties ce matin pour un périple de 3 jours, en direction de la capitale, autour de Monique Petitdemange et Catherine Didelot, organisatrices FFTC (Fédération Française de Cyclotourisme) en Lorraine. La 1ère étape permettra aux participantes de rallier Tomblaine à Ancerville, soit 128 kilomètres. 

Et parmi elles, Raymonde, habitante de Cerville, bientôt âgée de 70 ans, qui confiait à Hervé Féron qu’elle était une grande habituée du vélo, puisqu’elle a fait deux fois le tour de  France, tout comme le Maroc. Elle dit aussi être une habituée du Galibier, qu’elle monte régulièrement et, paraît-il, « aussi facilement que la côte de Cerville » ! 

L’objectif de l’événement est de permettre aux femmes de prendre toute leur place dans l’univers du vélo comme ailleurs, en alliant dépassement de soi et convivialité.

Dimanche 16 septembre, nos 19 Lorraines rejoindront donc 2.800 autres femmes, venues de toutes les régions de France, pour participer à un pique-nique géant. Certaines sont en route depuis le 6 septembre. Nous leur souhaitons une bonne route, beaucoup de courage, et leur adressons nos félicitations pour leur engagement.

Une très belle initiative de la Fédération Française de Cyclotourisme !


Départ de la manifestation "Toutes à Paris"

Hervé Féron avec Renée Chartier, déléguée territoriale GrDF, à gauche de la bannière,

et les 19 participantes à l'événement "Toutes à Paris".

 

En prise directe

  flux RSS

         Facebook

  Twitter

  Dailymotion

En images

Hervé Féron avec Najat Vallaud-Belkacem
et la réalisatrice yéménite, Khadija Al-Salami

En vidéo

Intervention d'Hervé Féron en Séance Publique pour les victimes de la répression
de la Commune de Paris

Nombre de Visiteurs

Affiche le nombre de clics des articles : 
2356953

`

Copyright © 2011 Hervé Féron.Tous droits réservés.Template hervé féron

Propulsé par un logiciel libre sous licence GNU/GPL